Kuroko's Basket volume 2 (Kazé manga)

Ce tome est juste sorti aujourd’hui tout comme Shikabane Hime T10. C’est même marqué dans le planning de Kazé. Ceux qui acceptent les modifications auraient dû vérifier les sources, ce que je fais mais mes modifs sont pas acceptés. Va savoir pourquoi…

Je confirme…

Il y a un problème avec les dates de sortie des titres Tonkam et Kazé de cette semaine : ils sont sortis aujourd’hui (le mercredi, jour habituel de leurs sorties), mais leur date officielle de sortie semble être le 02/04 (sans doute à cause du changement de taux de TVA)… Le “RUN” 562 de Delsol est pour la date du 02/04.

Voici d’ailleurs un document reçu par les libraires (j’ai coupé, mais on voit bien la date en haut, et une partie des titres mangas, en bas (désolé, ça commençait par les BD), il ne manque qu’Ichi the killer) :

Il y a aussi Animeland Xtra, qui doit, lui aussi, être déjà sorti, mais c’est différent : les librairies ont toujours une semaine ou deux de retard par rapport aux kiosques… T____T

En l’occurrence, la source, c’était moi, et mon fournisseur, après que Den se soit fié à l’éditeur, qui avait donné comme date la date du 21/03…

À noter que l’e-mail reçu de Delsol disait ceci :

Tori.

Donc faut attendre le 2 avril pour le rajouté a sa collection même si on le possède déjà ?

Dans la même veine que le premier, ce deuxième volume fait plaisir par sa générosité et son ambiance. Les capacités de Kuroko sont plutôt bien exploitées et même si parfois, j’ai eu l’impression que les personnages se téléportaient d’un bout à l’autre du terrain, l’action s’avère assez lisible. Même si la durée des matchs “importants”, assez longue, pourrait rebuter les lecteurs qui n’ont pas d’atomes crochus avec ce sport, cela n’en reste pas moins respectueux de ce qu’est vraiment un match de basket. (les dés sont rarement jetés dès la fin du premier quart-temps) On remarquera que sur certains points, l’auteur tente de nous prendre à contre-pied vis à vis de ce que l’on est habitué à voir dans les Shonens classiques. Je pense notamment aux autres membres de l’équipe qui, loin d’être incompétents, sont même plutôt doués. Difficile de dire à partir de là si le 5 majeur est formé ou si il faut tout de même compter sur l’apparition de nouveaux talents qui viendront s’imposer et évacuer certains joueurs. Il sera plutôt intéressant de voir si les anciens vont “évoluer” ou si ils sont condamnés à être remplacés assez rapidement.

[spoiler]Concernant les nouveaux venus, Shintarô Midorima, le prochain joueur de la génération miracle à se dresser sur la route du lycée Seirin, semble être un original sous ses airs austères. Présenté comme un joueur extrêmement talentueux et hautain, ses rituels ridicules lui font tout de même perdre une partie de sa crédibilité, ce qui est particulièrement appréciable. Un profil différent de celui de Kise qui nécessitera de la part de Kuroko et Taïga de s’adapter à son jeu afin de réussir à contrecarrer sa “chance”.

Pour moi, le problème vient toujours du rythme assez soutenu que l’auteur a décidé de donner à son manga. Déjà un membre de la génération miracle en moins et un deuxième qui risque de passer au grill dès le prochain volume, cela va vite, beaucoup trop vite. Alors que le début du tournoi national laissait présager que du temps allait être pris pour nous montrer d’autres matchs que la finale et faire apparaitre d’autres adversaires de taille en dehors de la génération miracle, j’ai été assez surpris de voir que tout nous était montré “en accéléré” et que l’on risquait d’arriver très vite au face à face avec le lycée Shitoku.[/spoiler]

Par conséquent, même si Kuroko’s Basket reste une lecture plutôt agréable, je ne peux m’empêcher de rester circonspect sur certains points même si à ce niveau, je ne peux que faire confiance à Tadatoshi Fujimaki pour la suite des évènements.