La Bataille de Sekiheki (Clair de lune)

La critique par Sherryn est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Le titre en lui-même n’est pas mauvais (bon, je n’ai pas dit qu’il était génial, non plus), mais l’adaptation de Clair de Lune ne l’aide vraiment pas.
Entre les phrases lourdes, avec des répétitions ou des fautes de français et le peu d’explication des termes et du contexte (alors que, comme le souligne Sherryn, le lecteur occidental n’est pas forcément familier du thème), on a de quoi être désagréablement surpris.
En plus de ça, on a une carte géographique non traduite (c’est pratique, pour ceux qui ne connaissent pas les kanji, de situer les lieux quand les noms sont en chinois !).
Un autre point, mais c’est seulement mon avis : il aurait été bon de redonner aux personnages leurs noms chinois, parce que j’étais perdu, au milieu de tous ces noms que je ne reconnaissais pas, puisqu’habitué aux transcriptions depuis le chinois des noms des protagonistes des trois royaumes !
Quand on est habitué à Cao Cao, Liu Bei, Zhuge Liang, Sun Quan, Zhou Yu, Huang Gai, Lu Xun, Chenpu, Han Dang, et qu’on se retrouve avec Sôsô, Ryûbi, Shokatsuryô, Sonken, Shûyu, Kôgai, Rikuson, Teifu, Kantô, il y a de quoi être un peu perdu (sans parler du titre, Sekiheki voulant dire falaise rouge, ils auraient pu traduire le titre en “La bataille de la Falaise Rouge” ou “La bataille de Chi Bi”, puisque c’est comme ça qu’on a l’habitude de l’appeler !).

Enfin, on se consolera en se disant que ce n’est qu’un one-shot.

Tori.