LA COTE 512 - Thierry Bourcy (Folio)

SY445

[quote]présentation de l’éditeur:
Le jeune flic Célestin Louise, apprécié de ses supérieurs, aurait pu rester à l’arrière où il s’illustrait dans la poursuite des criminels. En novembre 1914 pourtant, le jeune enquêteur à la Brigade criminelle de Paris se retrouve en première ligne à Verdun sous les ordres d’un lieutenant à peine plus âgé que lui. C’est la découverte, sous les bombes, dans les tranchées, de la folie de la guerre avec son rythme macabre d’assauts et de retraites, avec sa barbarie, ses silences improbables, ses rigolades pour tromper la mort. C’est la découverte de l’amitié, de la bravoure et de la peur… Et puis un jour, au cours d’un assaut, le jeune lieutenant est tué d’une balle dans le dos. Célestin Louise le comprend : cette mort-là n’est pas comme les autres. Un flic reste un flic, même au beau milieu du carnage. L’enquête qui débute par amitié posthume mènera Célestin bien au-delà du front…[/quote]

un bon roman qui vaut plus pour son cadre historique (“désenchantement” après quelques semaines d’affrontement on passe de l’euphorie d’une victoire rapide à la conscience de l’enlisement du conflit,horreur de cette guerre et de la vie des tranchées,incompétence et incohérence de l’État-major) que pour une intrigue policière très simple.
à voir si change dans le suivant de la série: l’arme secrète de L. Renault

Ah ouais, Thierry Bourcy, je me souviens de L’Arme secrète de Louis Renault. Et je garde le souvenir d’une chouette évocation de l’époque, plus que d’un polar. Faut dire aussi que c’est ce qui m’intéresse, dans ce genre de polars historiques, davantage l’aspect historique que l’aspect polar.

Jim