LA PETITE SIRÈNE (Rob Marshall)

L’actrice et chanteuse Halle Bailey (Grown-ish) sera Ariel la petite sirène dans l’adaptation live du classique de l’animation Disney que prépare actuellement le réalisateur Rob Marshall (Chicago, Le Retour de Mary Poppins…).

Awkafina et Jacob Tremblay prêteront respectivement leurs voix au goéland Eurâka et au poisson Polochon. Et Melissa McCarthy serait envisagée pour la méchante Ursula (mais c’est à confirmer).

Rob Marshall :

“After an extensive search, it was abundantly clear that Halle possesses that rare combination of spirit, heart, youth, innocence, and substance – plus a glorious singing voice – all intrinsic qualities necessary to play this iconic role.”

Donc, pour jouer une sirène à la peau blanche, aux yeux clairs et aux cheveux roux (voire rouge), on prend une jeune femme noire O___o
C’est curieux, comme choix. Je veux dire quand on pense à Ariel, sa chevelure fait partie des choses qu’on retient… Pas sûr que ça rende bien avec son teint, les cheveux roux (et s’ils gardent sa couleur de cheveux naturelle, les gens ne reconnaîtront pas Ariel).

Bizarre choix.

Tori.

Moi je dis surtout stop aux adaptations live de Disney! :grin:

Pas bizarre. Complètement con.
Mais la diversité, blablabla…

Même débat que pour Johnny Storm.
Beau combat, mais mauvaise approche.

Chante-t-elle avec une jolie voix claire? Cela pourrait expliquer ce choix qui, pour rester cohérent, devrait choisir les sœurs d’Ariel parmi de jeunes femmes afro-américaines.

Cela dit, rappelez-vous la version du magicien d’Oz avec acteurs noirs qui ne semble plus vraiment aussi choquante maintenant qu’à sa sortie.

ginevra

Disney s’explique

« Oui. L’auteur original de La Petite Sirène était danois. Ariel… est une sirène.

Elle vit dans un royaume sous-marin dans des eaux internationales et peut légitimer nager où elle veut (même si cela inquiète le Roi Triton).

Mais, pour le bien du débat, disons qu’Ariel est également danoise. Les sirènes danoises peuvent être noires car les personnes danoises peuvent être noires.

Ariel peut se faufiler à la surface avec ses amis Eurêka et le crabe jamaïcain Sébastien, et garder ce teint mat. Les personnes noires danoises, et donc les sirènes noires danoises, peuvent génétiquement (!!!) avoir les cheveux roux.

Mais, alerte spoiler, Ariel, c’est un personnage de fiction.

Si, après tout ce que l’on a dit, vous ne pouvez pas renoncer à l’idée que la sensationnelle, incroyable, talentueuse et magnifique Halle Bailey est un mauvais choix de casting parce qu’elle « ne ressemble pas à celle du dessin animé »…

J’ai une mauvaise nouvelle pour vous. »

C’est un communiqué posté sur le twitter de la chaîne TV Freeform

Moi quand je pense à la petite sirène, l’image qui me vient spontanément est celle de la statue à Copenhague :


Devinez quoi, elle a la “peau” sombre. C’est normal, elle est en en bronze.

Précisons aussi que le texte d’Andersen ne fait aucune description physique du personnage (je viens de relire pour vérifier). Par contre il précise à plusieurs reprises qu’elle adore se mettre des fleurs rouges dans les cheveux. Ce qui du coup laisse peu de probabilités que ses cheveux soient rouges. Ou alors elle a très mauvais goût.

Donc oui, quand on pensera à la petite sirène du dessin animé on pensera à un personnage à la chevelure rouge, et quand on pensera à celle du film on pensera à un autre look. — Si tant est qu’on y pense, bien sûr, parce que ni jurisprudence “adaptations live de Disney” ni la filmo de Rob Marshall (hormis son premier film Chicago) ne vendent vraiment de l’espoir, mais c’est une autre question. —

C’est pas le premier perso de fiction dont une version à l’écran ne ressemble pas à une autre, faut arrêter d’être c** un peu aussi. Alors oui, la différence se joue ici à un autre niveau que pour une comparaison Basil Rathbone / Benedict Cumberbatch en Sherlock par exemple… mais c’est marrant comme il y a des personnes qui ne sont absolument pas racistes et qui sont absolument pour plus de diversité mais qui en pratique râlent toujours sur la méthode. :face_with_raised_eyebrow:

En fait c’est la question que je me pose avec toutes ces adaptations live de chez Disney. A quoi servent-elles?
Dans 20 ou 30 ans, que restera-t’il? Cette version de “La petite sirène” ou le dessin animé?
Pour moi, la réponse est claire et je pense que peu de ces adaptations auront encore un quelconque intérêt dans les décennies à venir…

1 J'aime

D’une remarquable hypocrisie, voire pas loin de la débilité.
Marvel comme Disney s’expriment depuis des mois sur leur volonté de mieux représenter la diversité à l’écran. Ils le font, point barre. Et dans l’absolu, c’est bien.
Là, ils vont ramer, parce que la diversité à toutes les sauces, quand ça sonne faux, ça sonne faux.

Si on suit leur raisonnement, Tintin étant un personnage de fiction, il pourrait être joué par Jackie Chan, non ? Les reporters belges peuvent être d’origine asiatique car les belges peuvent être d’origine asiatique.

Mais qu’ils sont cons…

Il m’énerve, ton argument.
Question 1 : tu me penses racistes ?
Question 2 : tu ne crois pas que la méthode pose problème quand elle est inadaptée ? A-t-on le droit de souhaiter plus de diversité, mais ne pas avoir envie de voir Johnny Storm joué par Michael B. Jordan ? Juste parce que l’on considère que ça ne correspond pas au personnage ?

Tu sais, si Marvel avait choisit Chris Evans pour interpréter Black Panther, tu m’aurais entendu râler tout autant. Et personne ne m’aurait suspecter de racisme anti-blanc. :slight_smile:

La différence c’est que la couleur de peau et les origines de Black Panther font partie du personnage. Johnny Storm qu’il soit noir ou blanc on s’en fout vu que ce n’est pas sa couleur de peau qui le détermine mais son tempérament

(après ce qui est assez con c’est de ne pas être aller jusqu’au bout de la logique et de faire des Storm une famille noire)

A faire venir tout un nouveau et jeune public qui ne se serait pas déplacé au cinéma pour aller voir les vieux dessins animés.

Je ne vois pas ça comme ça (et je crois bien que je ne serais jamais du même avis que toi sur le sujet). Je ne sais pas qui a écrit ce communiqué, mais pour moi ces tentatives d’explication ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Elles sont destinées à ceux qui en font tout un plat alors qu’il n’y a pas de raisons pour ça. Ariel est un personnage de fiction, les sirènes sont des créatures mythiques. Elles peuvent avoir la peau blanche et les cheveux roux tout comme elles peuvent avoir une autre couleur de peau, d’autres caractéristiques physiques. Ce dernier élément n’est pas ce qui définit le personnage, c’est son caractère, comme le souligne Lord. Et dans son extrait d’interview posté plus haut, c’est bien ce qu’elle a apporté au rôle qui a fait que le choix de Disney s’est porté sur Halle Bailey.
Je trouve toujours dommage de critiquer ce genre de décisions parce qu’on y voit une tentative “forcée” de diversité. Mais il y a ceux aussi que ça gêne pour des raisons beaucoup plus dégueulasses (et je ne parle pas de toi, Sylvain). Et pour ceux qui y vont de leur hashtag #NotmyAriel parce que “bouh, Disney continue de ruiner mon enfance”, je leur dis grandissez un peu.

Et ça vient d’un gars qui n’en a rien à fiche de ces adaptations live (à ce jour, je n’en ai regardé qu’une, Le Livre de la Jungle). Mais adapter, c’est aussi changer des choses…et changer ne veut pas dire trahir. Et dans ces cas-là, je ne vois pas le problème avec la couleur de la peau. Ce sera juste une version du personnage, comme il y en a eu tant d’autres dans les univers fictionnels. Et ce n’est pas comme si ça datait d’hier dans le monde des remakes live de Disney.

V1

1 J'aime

Effectivement! En fait, je me pose la question d’un point de vue artistique. Là, l’intérêt est beaucoup plus discutable. :grin:

En même temps, la méthode est importante aussi car si elle n’est pas efficace et pertinente, c’est juste de l’effet de comm et de la poudre aux yeux …
Je trouve par exemple que la méthode des quotas est complètement absurde et que son résultat final ne sert absolument pas la cause de la représentation des diversités et que pendant ce temps là, les discriminations continuent à proliférer plus sournoisement …
Il y a de nombreuses fois où je me dis que les choix faits tiennent plus à l’obligation qu’à véhiculer un vrai positionnement moral. Et lorsque c’est fait par obligation, c’est souvent mal fait. Sans réelle conviction, le message ne passe pas et donc la méthode s’avère inefficace.

La couleur de peau ne fait pas le tempérament. Si Black Panther était blanc et avait vécu toute sa vie depuis bébé en Afrique pour expliquer son origine et son appartenance, je ne suis pas certain que ce serait passé. A la rigueur, tu pouvais même le faire jouer en costume tout le long du film qu’on ne se poserait même pas la question.

Pour en revenir à Ariel, remplaçons aussi le capitaine du bateau par une femme et faisons en une histoire d’amour. Quitte à prendre tout le conte à contrepied et jouer la carte de la diversité, autant y aller franchement, parce que là je les trouve un peu timides (perso je m’en fous, je ne vois aucun intérêt à refaire en film ce qui existe déjà en DA, surtout pour ne rien changer et garder grosso modo les mêmes plans. Le seul que j’ai vu c’est Cendrillon et c’était très décevant).

Le problème, c’est que c’est du marketing de faire changer la couleur de peau d’une princesse qui existe déjà. Ils sont où les films avec des héroïnes originales noires, asiatiques, arabes, handicapées, + size, lesbiennes,… chez Disney? Ah oui, bientôt Mulan… oh encore une suite…

Ma première réaction a été la même que celle de Tori, et de tout le monde en fait : une actrice noire pour camper la sirène blanche aux cheveux rouge qu’on a tous à l’esprit ?

Puis je me suis rappelé d’une polémique identique il y a 2 ans à l’annonce du casting d’une pièce de théâtre, dont le script donna lieu au 8ème roman d’une saga cultissime de magie.

Ci-dessous, photo du casting de la première année de cette pièce de théâtre avec, de gauche à droite, Ron Weasley, Hermione Granger et Rose, leur fille.

Second casting des seconde et troisième année de représentation londonienne, Hermione tout à gauche
image

Donc Ariel en version “diversité”, why not ?
La polémique aurait été la même avec une Ariel asiatique par exemple…

Quant à Mulan, il n’y aura manifestement ni Mushu le dragon (remplacé par un phénix ?), ni les chansons cultes, tout au plus des musiques uniquement instrumentales…

Absolument pas d’accord.
À ce tarif, si seul son tempérament compte, pourquoi ne pas en faire une femme ?
C’est raisonner par l’absurde.
Un personnage, c’est un ensemble de choses : ses traits de caractère, son background/vécu (70 ans de récits, ce n’est pas de la gnognote), mais aussi son apparence, son genre, etc.
C’est la fameuse politique des quotas évoquée par Nikohell - longtemps appliquée dans le showbiz américain - qui nous vaut des choix à la con. Et le piège du “ah ben, si tu dis que tu ne veux pas une personne de couleur pour ce rôle, c’est pour le moins du racisme latent”.
Non, bordel. Je demande juste que la définition des personnages soit respectée et pas sacrifiée sur l’autel de la diversité, juste pour la façade. C’est ça qui me gonfle…
Parce que, là encore, comme le dit Nikohell, pendant ce temps-là, les discriminations perdurent.

Dans ce cas, autant créer une team. Quel intérêt de reprendre les FF ?

Bien sûr. La tonalité du message est trop légère pour que ce soit autre chose.
Il n’en demeure pas moins que la démonstration est conne, désolé…
“Ariel sera noire parce qu’il y a des danois noir.” Le niveau du rédacteur…

C’est vraiment un point sur lequel vous vous plantez dans les grandes largeurs. Et quand je dis ça, ça dépasse de loin le sujet de Halle Bailey dans ce rôle, ou de ce film.
Regardez les réactions à l’annonce de ce que tout le monde croyait être un reboot à venir de Buffy, avant de comprendre qu’il s’agirait plutôt d’une séquelle. Il y a un attachement aux personnages. Pas seulement à leur tempérament, mais aux aventures et aux émotions qu’ils nous font partager. Un personnage, c’est une construction. Ça se respecte.
Après, une nouvelle tueuse afro-américaine ? En particulier dans l’Amérique d’aujourd’hui ? Pour à 100% !

Si Disney ne la trouvait pas talentueuse, ils ne la signeraient pas, je ne discute pas de ça.

Eh bien, Disney n’avait qu’à mieux communiquer. C’est le message qui m’a fait réagir.
Et critiquer ce que l’on croit être - à tort ou à raison* - une tentative “forcée” de diversité, ça n’a rien de condamnable. Au contraire. C’est de faire de la diversité en carton-pâte qui est désolant et gravissime.
J’en veux de la diversité, mais de la vraie.
La bonne nouvelle, c’est que ça va globalement dans le bon sens. Entre le M. Terrific d’Arrow, Batwoman, et surtout des shows comme Transparent ou Pose, là, oui, on avance.

  • parce qu’au final, elle sera peut-être épatante dans le rôle. Va savoir.

Grandissez, ou évitez d’être des sous-merdes.
Mais bon, que le choix de Bailey conduise à des propos racistes, c’était hélas couru d’avance.
À la limite, si ça fait chier l’Amérique des petits blancs pro-Trump qu’elle ait eu le rôle, tant mieux.

Alors :

  1. Je sais bien qu’Andersen était danois (bon, qu’il y ait des Danois noirs, je n’en doute pas, mais certainement moins que des Américains ou des Français, surtout à l’époque où Andersen a écrit La petite sirène).
  2. Je sais bien que les sirènes sont des créatures fantastiques et qu’on peut leur donner la couleur de peau que l’on veut

Mais on parle ici de l’adaptation du film d’animation de Disney, pas de l’adaptation du conte !
Et dans ce dessin animé, elle était blanche aux cheveux rouges… S’ils lui font la queue jaune, ça me choquera tout autant !

Là, je suis bien d’accord.
J’habite Orléans… Tous les ans, au moi de mai, il y a de grandes fêtes pour commémorer la libération de la ville par Jeanne d’Arc, avec une jeune fille choisie pour l’incarner. L’an dernier, la jeune fille en question était métissée (des origines béninoises par son père et polonaises par sa mère) et, de plus née à Paris… Il faut voir ce qu’elle s’est pris comme remarques ignoble (mais le comité de sélection a tenu bon et a confirmé ce choix)… Les plus absurdes lui reprochant de n’être pas née à Orléans… Comme si Jeanne d’Arc était du coin, tiens…
Et ils oublient qu’elle n’est pas là pour incarner le personnage historique, mais son esprit (enfin, incarner un esprit, c’est un peu compliqué, mais vous comprenez ce que je veux dire…).

Ici, ce que je reproche, ce n’est pas le choix d’une jeune femme noire (ou métisse) pour incarner La petite sirène d’Andersen, mais bien le choix d’une femme noire pour incarner Ariel.

Tori.

Pas forcément. L’un n’empêche pas l’autre et cette raison peut être la base d’une réflexion quand à une approche artistique.

(en fait j’aurais même tendance à penser que dans le cadre de l’exploitation culturelle, c’est même toujours le cas)