L'AFFAIRE CHARLES DEXTER WARD (Lovecraft / I.N.J. Culbard)

[quote]L’affaire Charles Dexter Ward
*Date de parution : 05 Avril 2012
Dessinateur : I.N.J. Culbard
Scénario : H.P. Lovecraft
Coloriste : I.N.J. Culbard
ISBN-13 : 978-2355741036
124 pages, Prix papier : 15,00€
Éditeur : Akileos

Providence, États-Unis, 1918.
Charles Dexter Ward est un jeune homme passionné d’archéologie, d’histoire, et de généalogie.
C’est par le biais de cette dernière que Ward se découvre un ancêtre nommé Joseph Curwen, qui avait fui la ville de Salem lors de la grande chasse aux sorciers au cours du XVIIIe siècle, et qui vint s’établir à Providence, où il décéda en 1771. Cette découverte sera le début d’un drame au cours duquel le jeune homme perdra l’esprit.
Pourquoi, par exemple, l’écriture et le comportement de Charles Ward deviennent-ils peu à peu semblables à ceux de Joseph Curwen ?*[/quote]

Liens :
Le site de l’éditeur : www.akileos.com
Le blog de l’éditeur : akileos-editions.blogspot.com

Tiens, c’est le même principe que pour l’adaptation de “Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?” ?

A savoir?

Un dessinateur découpant le roman original pour en faire des épisodes et des planches, utilisant les descriptions et points de vue de l’oeuvre originale pour en faire une BD en reprenant les passages de réflexion internes et de dialogues sans en changer une virgule.

ça m’étonnerait quand même. Culbard est un habitué des adaptations (Dorian Gray, les Sherlock Holmes) et c’est loin d’être verbeux !

Il avait déjà adapté Les montagnes hallucinées de Lovecraft, et c’était pas mal du tout.

Mouais… je ne serais pas aussi enthousiaste:

bobd.over-blog.com/article-y-a-de-quoi-halluciner-certes-97237941.html

mais cela dit, j’avais bien aimé ses adaptations d’Oscar Wilde et de Conan Doyle.

Par curiosité, qu’est-ce que des couleurs “cartoon”?

[quote=“soyouz”]

ça m’étonnerait quand même. Culbard est un habitué des adaptations (Dorian Gray, les Sherlock Holmes) et c’est loin d’être verbeux ![/quote]

Je ne considérais pas forcément cette technique comme verbeuse, en fait. C’est juste qu’un dessinateur reprend les descriptions dans ses planches et met tout ce qui reste de l’oeuvre comme dialogues et voix off.
C’est plutôt intéressant et agréable, mais c’est une retranscription, pas une adaptation. Et je préfère les adaptations pures, où un scénario utilise le matériel de départ pour se l’approprier au moins un peu.

Pour les Sherlock, c’est pas comme ça !

Ah bah je ne les ai pas lu.

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

C’est quoi, ce petit drapeau français à côté du nom de Culbard ?

Et puis tousse discussion déjà créée dans la section comicstousse