L'ALIGNEMENT DES ÉQUINOXES - Sébastien Raizer (Gallimard)


(Fab) #1

[quote]présentation de l’éditeur:
Karen Tilliez, étrange et fascinante fille qui se prend pour un samouraï, atteint l’équinoxe de la mystérieuse loi de l’alignement en décapitant un homme d’un coup de sabre.
Diane Lempereur, jeune femme aussi séduisante que déboussolée, travaille dans un sex-shop et abandonne tous les repères de sa vie tourmentée en se laissant guider par un psychiatre aux expérimentations singulières.
Silver, boxeuse zen laotienne, et Wolf, ancien commando déphasé, deux flics de la Brigade criminelle, vont être entrainés dans ce lavage de cerveau existentiel en forme de grand huit, au son des Stooges, de Kraftwerk et de Coil, dans un univers mutant et mouvant, où rien ne semble impossible — ni aller de soi.
Et pendant ce temps, la Vipère règle ses comptes, en attendant son propre équinoxe…
[/quote]


(Fab) #2

sans aller jusqu’au terme d’OVNI littéraire,il est clair que L’alignement des équinoxes sort des sentiers battus.
mettez dans un shaker la voie des samouraïs,des flics borderline et très charismatique,des écoterroristes,du rock,le dark web,cheminement métaphysique et spirituel,la préservation de l’espace naturel et la place de l’homme. Secouez le tout et même si vous ne saisissez pas tout sur la loi de l’alignement ce n’est pas,laissez vous embarquer par Sébastien Raizer.
c’est fluide,le rythme est soutenu et c’est à la fois déconcertant et très plaisant d’avoir la sensation,comme Wolf et Silver,d’être dans quelque chose qui nous dépasse.
vivement la suite


(artemus dada) #3

Je l’avions lu aussi [Pour en savoir +], et pour faire court ; si vous avez aimé Les Racines du mal de Maurice G. Dantec, vous aimerez sûrement L’Alignement des équinoxes.

Dans le cas contraire, tentez quand même le coup, Sébastien Raizer a su, avec pas mal d’énergie et d’imagination, suivre sa propre Voie, sans pour autant être un décalque de son oyabun montréalais. Quand bien même son influence est-elle cependant perceptible pour les plus affûtés des lecteurs et des lectrices.