L'ASSISTANTE DE LA BABA YAGA (McCoola / Carroll)

Maison de édition voulant publier du comics jeunesse


Avec une financement participatif sur Ulule

Mais WTF !
Vous avez vu le commentaire de l’article ???

oel spirette , le 05/01/2019 à 20:08:12 Répondre

Eh bien pauvres dessinateurs jeunesse français…

Apres la surproduction française, avec la traduction à tout va des mangas, voici maintenant venir les traductions des comics jeunesse…

Franchement étre dessinateur francophone devient un sacerdoce, du style marcher avec une croix a porter en haut du mont Golgotha avec des gens qui vous flagellent sur le chemin…

Joel spirette

Atroce.

Non mais sérieux quoi…

Il ne reste que 24h pour le financement et il ne manque pas grand chose…

Y a vraiment des abrutis partout ! A quoi ça sert ce genre de commentaire ? Des jaloux voilà tout !

L’ASSISTANTE DE LA BABA YAGA

14,50€

PRÉ-COMMANDE : DISPONIBLE LE 18 JANVIER 2019 !

Récit complet
Collection : Graphic Kids
136 Pages
Aventure/Fantastique
ISBN : 978-2-35799-001-2
Prix : 14.50€

« URGENT : RECHERCHE ASSISTANT(E)
Compétences en transport, cuisine et nettoyage exigées.Doit savoir obéir aux ordres. Avoir des pouvoirs magiques est un plus.Ne pas avoir le vertige est impératif. Entrez dans la maison de la Baba Yaga pour postuler. »

La plupart des enfants réfléchissent à deux fois avant de pénétrer dans une forêt hantée, remplie de créatures terrifiantes, et d’affronter la sorcière qui y habite… mais pas Masha. Sa chère grand-mère
lui a appris beaucoup de choses : les contes sont utiles,la magie est capricieuse.Rien n’est jamais trop difficile dans la vie. Il n’existe rienqui ne puisse être arrangé.
La redoutable sorcière du folklore russe a besoin d’une assistante, et Masha d’une aventure. Elle pourrait être assez maligne pour entrer dans la maison montée sur pattes de poulet de la Baba Yaga,
mais à l’intérieur de ses murs, les pièges sont nombreux.
Pour gagner sa place, Masha va devoir passer une série de tests, duper un ours et préparer à manger pour son hôte. Mais ce n’est pas facile quand des enfants sont au menu !

Marika McCoola nous offre une première histoire amusante, effrayante, poignante et richement illustrée par l’artiste réputée Emily Carroll ( Dans les bois ).

Cet ouvrage a été sélectionné aux Eisner Awards 2016, dans la catégorie « Best Publication for Kids ».

Le site de l’éditeur : http://www.editionskinaye.fr/produit/assistante-de-la-babayaga/

Cela dit… Encore un éditeur… Je vais couler sérieux…

  1. Il y a des dessinateurs francophones qui travaillent pour des éditeurs américains ou japonais (plus Américains que Japonais, d’ailleurs)…
  2. À l’inverse, ça fait très longtemps que les illustrateurs japonais sont très présents dans le milieu du livre jeunesse (pas BD, mais livre illustré), et beaucoup d’illustrateurs de BD francophone ne le sont pas (francophones).
  3. L’exemple est très mal choisi : le Jésus de la Bible se battait justement contre l’ordre établi, l’obscurantisme et les préjugés.

Vraiment, l’auteur de ce commentaire a tout faux : ce n’est pas avec ces arguments qu’il pourra défendre les dessinateurs français… Là où je le rejoins : c’est que n’est pas facile de faire de la BD… Mais c’est surtout que ce n’est pas facile de faire son trou car il y a beaucoup de concurrence (et pas qu’étrangère).
Après, le travail pour une maison d’édition n’est pas le même quand elle ne fait “que” de la traduction d’œuvres étrangères et quand elle édite des auteurs locaux. Ça ne fait pas intervenir les mêmes compétences non plus. Pour se lancer et pour une petite structure, c’est plus “simple” de se “contenter” de traduction. Je mets beaucoup de guillemets, car je ne veux pas donner l’impression de dénigrer ce travail.

Tori.