LAST ANNIHILATION (Al Ewing, collectif)

271735862_10159580005689648_232995616256414981_n

100% MARVEL : LAST ANNIHILATION

Al Ewing, Jan Bazaldua, Germán Peralta… I 104 pages, 16,00 €

Après avoir corrompu la planète vivante Ego, le terrible Dormammu envoie ses hordes de Sans-Âme pour s’emparer de toute la galaxie. Cable, Wiccan, Hulkling ainsi que l’Empire Intergalactique du Wakanda ne seront pas de trop pour l’emporter face à lui !

(Contient les épisodes US Cable: Reloaded (2021) 1, Last Annihilation: Wiccan & Hulkling (2021) 1 et Last Annihilation: Wakanda (2021) 1, inédits)

SORTIE LE 12 JANVIER

Si par le plus grand des hasards, le tome trois des gardiens avait le parfum du cosmique version dna avec le plaisir qui l accompagne, est que ce tome, regroupant les tie in, serait à lire également pour poursuivre agréablement l expérience ?

@Ben-Wawe ?

Hormis l’épisode de Câble qui est essentiel pour un élément de la résolution, tu peux t’en passer. Le Black Panther est très bon mais autonome, et Wiccan & Hulkling est faible.

+1

Oui, la question porte sur le plaisir de lecture plutôt que d intérêt sur l histoire.

Deux sur trois, ce n est pas mal.

1 « J'aime »

Très peu de plaisirs

Je le prendrai quand même (la curiosité est trop forte pour laisser passer cela).

Black Panther est vraiment très bon.
Câble est moyen.
Le dernier est très faible.

Bon, bon, pas une priorité alors…

Lorsque je l’avais lu en VO j’étais un peu paumé, je pense que la lecture de la série S.W.O.R.D. doit être nécessaire pour tout piger.

Et également plus appréciable si on a lu la série régulière je pense.

J’ai bien aimé, la dynamique du couple y est bien rendue je trouve.

1 « J'aime »

Et la série Câble de Duggan et Noto, aussi.

Je ne l’ai pas lue mais ça allait.

Je ne me rappelle même plus si j’ai lu en entier ou non cette série. Je me souviens juste du coup du bras, dont tu m’avais d’ailleurs parlé au préalable et qui m’avait donné envie de jeter un oeil à la série.

Elle est pourtant bien, cette série !

Ça parle de quoi déjà ?

D’un mec câblé je crois.

Pour reprendre les mots du « Dude » (The Big Lebowski) : un expert qui lui répare le câble.