LAST MAN t.1-12 (Balak / Michaël Salanville / Bastien Vivès)

Discutez de Last man

9782203157989

Lastman

Lastman - Tome 11

12,50 €

  • A PARAÎTRE le 07/11/2018

L’heure des révélations approche ! Avant-dernier épisode de la série 2.0.

Dans une Paxtown ravagée par la magie malfaisante venue de la Vallée des Rois, Richard découvre le lourd secret de Cristo Canyon. De l’autre côté du rift, le pire est arrivé : le Sorcier a ramené Marianne d’entre les morts.

Richard revient pour un dernier voyage dans la Vallée Des Rois, pour faire face à un ennemi intime : le Premier Homme à avoir franchi la frontière d’éther. Le passé et le présent, la Vie et la Mort, l’ordre et le chaos se mélangent pour un final apocalyptique dont nul ne peut prédire l’issue. Une seule chose est sûre : "Gare à celui qui trop loin flâne du souffle chaud de Reine Iguane. "…

  • Album : 216 pages
  • Editeur : Casterman; Édition : Edition collector (20 novembre 2019)
  • Collection : ALBUMS
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2203186127
  • ISBN-13 : 978-2203186125
  • Dimensions du produit : 23,8 x 2 x 19,2 cm

Ah c’est marrant, d’extérieur, je trouve ça pas mal. Bon croisement entre le comic et le manga, à vue de nez. Après, j’ai peur d’une tonalité qui ne soit pas ce à quoi je suis sensible. Les potes qui ont lu m’ont donné l’impression qu’il y avait un décalage, un énième degré, qui me laisse dubitatif. Mais peut-être ai-je mal compris.

Jim

Tu saurais expliquer les raisons de ce succès ?

Jim

Le succès est venu sur le tard selon Casterman, ils ont vraiment dû pousser les 3 premiers tomes.

Je pense que le fait que ce soit un mix de pleins d’influence (SF, Heroic-Fantasy, Il y a de la baston, de la magie, du suspens, une quête, des trahisons, des personnages mystérieux…) et que ça se prennent pas la tête soit une des raisons du succès.

Les auteurs ont utilisé les réseau sociaux, ça a attiré le publique manga, mais aussi une partie du lectorat de FB de base et même de comics, par le mélange de tout et aussi les fans de Vivès qui sont assez nombreux.

Le format, et son prix aide aussi. On est sur un « manga » grand format, avec un peu plus de pages, les sorties sont rapide.

Ajoute à ça une sortie avec une version collector alternative (3 versions dont on ne peut jamais savoir laquelle on a avant achat, car sous emballage gris métallisé) pour chaque album.

On pourrait aussi parler de la saison sur Netflix, mais elle arrive trop tardivement pour qu’on puisse vraiment la compter dans le succès. Elle l’a amplifié, mais on est déjà sur le second cycle lors de sa sortie (9ème tome sur 12).

Je viens de regarder le catalogue de ma médiathèque et j’ai vu qu’ils avaient les 6 premiers volumes.
Curieusement, je n’ai pas le souvenir d’être tombé dessus… Je ne sais pas où ils ont été rangés… :thinking:
Je pense que je vais les emprunter par curiosité.
Ca serait bête de s’arrêter à la couverture.

Je suis curieux de ton avis.

Jim

Effectivement, c’était bête de s’arrêter à la couverture.
J’ai emprunté les 3 premiers tomes à la bibliothèque et j’ai trouvé ça très amusant.
Ça se lit vite (j’ai enchaîné les 3 d’une traite) et c’est très « fun » (pas sûr qu’on ait encore le droit d’utiliser ce terme en presque 2020, mais c’est celui qui convient le mieux).
Ça part dans tous les sens au niveau des styles heroic fantasy/survival/combat dans un style très manga. Et ça n’a pas l’air de s’arranger au regard des couvertures des volumes suivants.
On sent que les auteurs/dessinateurs se font plaisir à détourner les codes de pas mal de genres (combats à la Dragon Ball déstabilisés par l’arrivée d’un bagarreur de rues) ou des multiples caméos (frères Bogdanov, Madonna, RanXerox,…).
Bref, pas le temps de s’ennuyer tant les situations et leurs cadres évoluent vite.
Je vais essayer de récupérer les 3 suivants. :grin:

Ah oui et sinon concernant Bastien Vivès, ces femmes sont encore une fois à tomber : l’expressivité des regards, les profils, … On en oublierait presque qu’elles ont toutes des gros nichons ! :sweat_smile:

Tiens, pourquoi on n’aurait plus le droit ?

Jim

C’est un terme que je n’emploie pas beaucoup et en l’écrivant, je trouvais que ça faisait très connoté « fin des années 80/début 90 ».
Mais il convient parfaitement à cette série.

Tu peux dire « c’est bath ».
C’est vieillot, donc indémodable.
:wink:

Jim

Ahahahaha. Ca m’étonne tellement pas de Vivès.

Le jeune Adrian Velba est heureux. Après avoir travaillé dur toute l’année dans l’école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, pour la première fois de sa vie, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Même son partenaire - le chétif Vlad, un piètre combattant - ne parvient pas à limiter son enthousiasme.
Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, Vlad déclare forfait, malade. Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s’inscrire au tournoi. Echec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n’a jamais vu en ville, Richard Aldana…

L’éditeur américain First Second a acquis les droits de publication de la bande-dessinée Last Man de Michaël Sanlaville, Bastien Vivès et Balak.
Le premier volume « The Strange » sortira en mars 2015 outre-atlantique. Il sera suivi en juin par « The Royal Cup », puis par « The Chase » en octobre.

Lien
Le site de l’éditeur: firstsecondbooks.com