L'AUBE ROUGE (Dan Bradley)

Les premières images du remake de L’Aube Rouge de John Milius (1984), qui sortira aux USA en fin d’année, soit plus de 2 ans après avoir été tourné.

Alors qu’à l’origine, il devait être question d’une guerre entre les États-Unis et la République Populaire de Chine, des problèmes de distribution avec ce pays ont fait qu’il sera remplacé par la Corée du Nord.

[quote]DATE DE SORTIE PREVUE

21 novembre 2012 (USA)
28 août 2013 (France)

REALISATEUR

Dan Bradley

SCENARISTES

Jeremy Passmore, Carl Ellsworth et Tony Gilroy, d’après le scénario de John Milius et Kevin Reynolds

DISTRIBUTION

Chris Hemsworth, Josh Peck, Adrianne Palicki, Josh Hutcherson, Isabel Lucas, Connor Cruise, Jeffrey Dean Morgan, Will Yun Lee…

INFOS

Long métrage américain
Genre : Drame/Guerre
Titre original : Red Dawn
Année de production : 2010

SYNOPSIS

Un matin, les habitants d’une ville américaine se réveillent pour découvrir l’incroyable : des forces armées étrangères sont en train de les envahir. Les États-Unis sont attaqués, des centaines de parachutistes pleuvent du ciel, et ce n’est que le début… Très vite, les citoyens sont faits prisonniers et l’ennemi occupe le secteur.
Un groupe de jeunes parvient à s’enfuir et se cache dans les bois. Ils n’ont pas dit leur dernier mot. Il n’est pas question pour eux de se laisser voler leur liberté et leur pays…
[/quote]

Ça va être résolument con, la prochaine étape sera logiquement d’en faire une série.

Wolverines !

Pardon, c’est nerveux.

La Corée du Nord envahit les Etats-Unis ?
Mais bien sûr.

avec les nazi basés depuis 70 balais sur la lune, c’est le pitch le plus con que j’ai lu.

je veux voir.

La Corée du Nord ? Ah ouais. Top crédibilité.

Cela dit, si ils avaient gardé la Chine, le film aurait pu être prophétique. Que là, si la Corée du Nord se vexe… bon ben… ca fera pas trop trembler Washington. :smiley:

[quote=“n.nemo”]avec les nazi basés depuis 70 balais sur la lune, c’est le pitch le plus con que j’ai lu.
[/quote]

Ouais, mais en nettement moins drôle.

À quand un remake de Delta Force ?

Jim

**La bande-annonce : **

Extrait :

http://img844.imageshack.us/img844/8506/1zmc.jpg

Ah ouais, donc, hem, ouais, je l’ai vu, et donc, ouais, passez votre chemin.

C’est un remake assez plat, qui vaut (si le sujet mérite l’emploi de ce verbe) surtout pour le filmage moderne qui rend certaines scènes d’action assez vibrantes (la poursuite du début est sympa). Mais pour le reste, bof. C’est assez inepte, on s’en doute, mais ils parviennent quand même à merder l’effort le plus méritoire du film, à savoir construire un méchant. Ils ont tout pour ça, des scènes d’intro pas mal, un acteur qui a de la gueule, une séquence pathos en mode “passage obligé” qui aurait pu sédimenter des trucs et faire monter la pression, mais en fait, non, pouf, rien, prout.

Alors à part le petit goût de bouzinade qui fait que les Wolverine acceptent dans leurs rangs Thor, le Comedian et Wonder Woman, ce nanard stupidissime n’a aucune raison de vous faire dépenser des ronds en salle. Chopez-le de manière illégale et matez-le en mangeant bruyamment, c’est à peu près ce que ça mérite.

Jim

Globalement d’accord avec toi Jim.
Seule petite surprise pour ma part, la mort d’un des personnages principaux à un moment pour le moins inattendu… Une goutte de surprise dans un océan de convenances…
J’ai largement préféré Tomorrow when the war began, sorte de version australienne adaptée d’une série de bouquins… qui ont l’air de reprendre la trame de départ de l’Aube Rouge originale (avec Swayze et Jennifer Grey)! :slight_smile:

[quote=“Tyler”]
J’ai largement préféré Tomorrow when the war began, sorte de version australienne adaptée d’une série de bouquins… qui ont l’air de reprendre la trame de départ de l’Aube Rouge originale (avec Swayze et Jennifer Grey)! :slight_smile:[/quote]

Je ne connais pas du tout. Mais je vais me renseigner. Je note qu’au milieu de tas d’affiches et de pochettes assez convenues…

http://images.zone-telechargement.com/360/http://fototons.com/images/mv5bmtm4mdeynd.jpg

http://images.zone-telechargement.com/360/http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/93/83/64/20280065.jpg

… il y a une image promo qui tout de suite donne un ton différent, très intéressant.

http://images.zone-telechargement.com/360/http://img5.maimage.com/Maimage____r_19449487188.jpg

Jim

[quote=“Tyler”]
J’ai largement préféré Tomorrow when the war began, sorte de version australienne adaptée d’une série de bouquins… [/quote]

J’ai donc suivi ton avis, et je le partage entièrement.

C’est très sympa, ce petit Tomorrow when the war began (Stuart Beattie*, 2010, Australie, pour ceux que ça intéresse). Il réussit à peu près tout ce que le remake officiel a raté.

Dans le désordre : c’est un film qui joue sur les codes classiques des slashers, avec la bande de sales gosses qui partent faire une virée dans les bois, ce qui permet d’emblée de caser un décalage bienvenu ; c’est un film qui arrive à glisser beaucoup d’humour (en présentant ces apprentis résistants comme une bande de bras cassés qui apprennent sur le tas et qui ratent pas mal de leurs plans, ce qui crée de la pure comédie mais permet aussi de les humaniser) au milieu de scènes d’émotion ou d’engueulade très constructives (et là encore, ça épaissit les personnages, ça les fait exister, on pleure et on flippe avec eux) ; c’est un film qui choisit de ne pas caricaturer l’ennemi, en prenant ses distances, les soldats de la force d’invasion n’étant présenté que de très loin, comme, justement, une force d’invasion anonyme, une machine de guerre (ce qui évite toutes les polémiques débiles liées à des identifications de peuples ou de nations, au mieux se doute-t-on qu’il s’agit d’un pays asiatique).
Et sur ce dernier point, le film parvient même à tenir un petit discours de dénonciation de la guerre : le premier ennemi que l’on voit de près est une soldate blessée à mort. Une victime. Et une femme, qui plus est. C’est très bien vu, parce que cela permet à l’une des héroïnes (la narratrice) de s’identifier. Dans le même ordre d’idées, l’exécution sommaire (autre passage obligé de ce genre de pitch) est vue de loin et dissociée de tout personnage important : c’est pas un papa ou un tonton ou un voisin qu’on assassine en public, c’est un anonyme, et l’horreur ressentie n’en est que plus forte, puisque l’exécution n’est pas associée à du pathos facile et ne sert pas à mettre en valeur les protagonistes. Au contraire, ça sert de déclencheur à un engagement qui n’a rien de personnel, ça pose la “résistance” sur des valeurs autres que la simple vengeance. Du coup, ça grandit les héros.
Tout cela est plutôt bien vu. Et le filmage est solide, avec de très bonnes scènes d’action (la poursuite avec le camion-poubelle est plutôt carrée) et un montage qui refuse le côté frénétique d’aujourd’hui pour privilégier une approche très McTiernan, grosso modo. Pour faire court une première fois, ça emprunte à la fin des années 80 la qualité de montage du cinéma d’action américain, en évitant ses lourdeurs d’écriture.
Y a même une scène de sauvetage de chien qui ravira le petit Sylvain C., dont on sait tous à quel point ce genre de scènes lui tient à cœur.

Le film se termine là où l’Aube Rouge continue, à savoir que les gamins qui font du camping sont devenus des soldats. J’ai cru comprendre qu’il s’agissait d’une série de romans, et je me dis qu’il ne faudrait pas Demain, quand la guerre a commencé ait une suite : ce qui est intéressant, c’est le parcours de ces mômes, et l’incertitude quant à la scène finale (là où le remake de l’Aube Rouge se conclut sur l’attaque de la prison, dans un motif, aussi gracieux qu’un soldat de plomb, de libération et de révolution), à savoir vont-ils réussir, vont-ils survivre. Répondre à cette question par une suite serait bien dommage. Mais apparemment, une suite est en production : est-ce que les personnages vont rester aussi intéressants et l’environnement politique aussi peu manichéen ?

Donc, pour faire court une seconde fois, évitez cordialement le remake de l’Aube Rouge, et privilégiez ce Demain, quand la guerre a commencé, qui est un bon divertissement qui ne fait pas l’économie d’être intelligent.

Jim

  • En cherchant un peu, je vois que Stuart Beattie est, seul ou en équipe, responsable de l’écriture de plein de trucs, du premier Pirates des Caraïbes, de Collatéral, de 30 Jours de Nuit, d’Australia… Bref, il sait faire, ceci explique peut-être cela…

[quote=“Jim Lainé”]Ah ouais, donc, hem, ouais, je l’ai vu, et donc, ouais, passez votre chemin.

C’est un remake assez plat, qui vaut (si le sujet mérite l’emploi de ce verbe) surtout pour le filmage moderne qui rend certaines scènes d’action assez vibrantes (la poursuite du début est sympa). Mais pour le reste, bof. C’est assez inepte, on s’en doute, mais ils parviennent quand même à merder l’effort le plus méritoire du film, à savoir construire un méchant. Ils ont tout pour ça, des scènes d’intro pas mal, un acteur qui a de la gueule, une séquence pathos en mode “passage obligé” qui aurait pu sédimenter des trucs et faire monter la pression, mais en fait, non, pouf, rien, prout.

Alors à part le petit goût de bouzinade qui fait que les Wolverine acceptent dans leurs rangs Thor, le Comedian et Wonder Woman, ce nanard stupidissime n’a aucune raison de vous faire dépenser des ronds en salle. Chopez-le de manière illégale et matez-le en mangeant bruyamment, c’est à peu près ce que ça mérite.

Jim[/quote]

J’ai vu ça il y a quelques jours sur une chaîne de la TNT et je suis bien de cet avis. Les scènes d’action sont nerveuses, tout le reste tombe à plat.
Dans le genre, j’ai également préféré l’australien Tomorrow when the war began