LE CÉLESTE NOIR (Cordurié / Laci)


(Team Sanctuary) #1

Discutez de Le céleste noir


(Jean-Marc Lainé) #2

Tiens, voilà un truc dont j’aurais aimé lire la suite.

Jim


(Jean-Marc Lainé) #3

À ma connaissance, c’est la première collaboration entre le scénariste Sylvain Cordurié et le dessinateur Laci (le premier viendra nous le confirmer), mais ce tome ne connaître pas de suite. Et c’est franchement dommage.

CelesteNoirLe1_13052008_225952

Histoire de possession lorgnant vers un surnaturel à la Lovecraft (l’un des personnages n’est pas sans évoquer, en tout cas à mon sens, Nyarlathotep le Chaos Rampant, émissaires des dieux cosmiques et indicibles qui peuplent l’imaginaire de l’écrivain de Providence), Le Céleste Noir est un thriller fantastique dans lequel les deux auteurs avancent en catimini, afin de réserver des surprises aux lecteurs. Grosso modo, me semble-t-il avec mon expérience de lecteur, ils font apparaître les éléments petit à petit, afin de faire comprendre progressivement dans la lecture de quoi on s’enfonce.

AlbcelesteNoirLe1_13052008_225952

C’est plutôt astucieux, ça annonce de nombreux développements que l’équipe aura l’occasion de mener à bien dans le cycle holmesien chez Soleil, et Laci déploie déjà son talent pour des personnages vivants, séduisants et charismatiques, dans des décors évocateurs.

CelesteNoirLe_13052008_225947

Hélas, visiblement, le bouquin n’a pas trouvé son public. C’est donc une tentative avortée, un essai transformé plus tard chez Soleil. Mais n’empêche que, même en ayant savouré Sherlock Holmes et le Necronomicon, j’aurais bien aimé, comme je le dis plus haut, lire la suite et la fin de ce Céleste Noir.

Jim


SHERLOCK HOLMES SOCIETY t.1-6 (Cordurié / collectif)
(FC powaaaa) #4

L’encrage est terrible !


(Jean-Marc Lainé) #5

On ne connaît pas toujours les coulisses du métier (même quand on en fait sa profession). C’est dommage que les choses se soient ainsi télescopées. Parfois, on attend des années la bonne fenêtre d’ouverture, et parfois tout se bouscule et on ne peut pas faire tout ce qu’on a lancé.
En tout cas, c’était un chouette album, alors ouais, si jamais vous avez la possibilité de relancer l’affaire, je serai dans les starting-blocks à l’ouverture de la librairie, ce jour-là !!!

Jim


(Jean-Marc Lainé) #6

Je trouve que le boulot de Laci s’est affiné au fil des albums. Et déjà, quand j’ai découvert son boulot, c’était impressionnant. Sur les Sherlock, son association avec les couleurs de Gonzalbo fonctionne à fond.

Jim


(FC powaaaa) #7

Hâte de lire ça, alors ! Parce que jjustement, je trouve Gonzalbo plutôt bon sur la Mandragore


(Jean-Marc Lainé) #8

Oui oui, il est bon. Sur Sherlock, il est meilleur.
:wink:

Jim


(Jean-Marc Lainé) #9

Purée, ça dépote.

Jim


(sylvain cordurié) #10

C’était aussi Axel Gonzalbo sur le Céleste Noir.
Un joli voyage. :slight_smile:


(FC powaaaa) #11

Gâchis !


(Jean-Marc Lainé) #12

Zut alors !
Crossfingers !

Jim


(sylvain cordurié) #13

Mauvais concours de circonstances.
Reste que notre rencontre sur le Céleste Noir nous a permis de faire plein de choses par la suite.
Humainement et artistiquement, c’est une très belle expérience.


(Jean-Marc Lainé) #14

J’ai croisé Laci une fois, à Angoulême, il y a donc de loooooooogues années (je dirais, vers 2011, quoi), et malgré la barrière de la langue (parce qu’il parlait à l’époque un anglais de cuisine et que mon yougoslave est un peu rouillé :wink: !!!), j’ai trouvé que c’était un bonhomme charmant. Envers moi qui signais à côté, mais aussi envers son public, envers qui il est très à l’écoute et très patient. Et puis, bon, le voir dessiner, c’était un chouette moment.

Jim