Le club Dorothée ça vous parle ?

En bonne trentenaire (presque quarantenaire, mais chttt, ça il ne faut pas le dire ;-)) Et comment, que ça me parle !!! Mais pas que… N’oublions pas la défunte 5, qui a eut aussi son lot de pépites. Etonnamment, ce n’est qu’au lycée que j’ai appris le terme “manga” et là je suis tombée dedans.
Je me suis mise à hanter la boutique Tonkam, la seule boutique specialisée où on ne trouvait pas que les Dragon ball.
Et aujourd’hui encore, je suis addict -_-

Je viens de fêter mes 33 ans et j’ai toujours regretter que le Club Do soit fini. J’adorais cette émission et surtout les séries qui étaient diffusées. Je n’ai pas eu la chance de voir le documentaire car je n’ai pas cette chaine. La censure à vraiment été trop importante pour certaines série car quand on voit ce qui est diffusé maintenant.

LOOOOL! Pareil pour moi, je passais des heures devant la télé, donc pour le coup, les devoirs étaient fait à la vitesse grand V ^^

Comme je regrette moi aussi cette époque! J’ai chialé comme un dingue le jour de la toute dernière émission! :’( Sinon le documentaire est déjà disponible en replay sur le site web de la chaine!

Une partie des DA du Club Dorothée ont été piqués sur La 5, justement! Notamment “Jeanne et Serge” et “Olive et Tom” :slight_smile:

Moi, j’adorais regarder le club Dorothée, maintenant j’ai 31 ans (je les ai eu jeudi dernier) et je garde toujours la nostalgie du club Dorothée quand j’entends un vieux générique de dessin animé (chanté soit Noa ou par Bernard Minet).

On n’en fait plus des génériques comme ça et cela dommage, car cela donnait un petit cachet en plus à la série.

Bien sympathique ce documentaire.
Pour ma part je n’ai pas trop de souvenir du club do, j’aimais toute sorte de dessins animés, les émissions en elles-mêmes ne m’attiraient pas plus que ça. A part peut-être les Minikeums. XP

Il y a le lien vers l’émission en replay à la fin de l’article.

Chaque fois que je lis ou entend des gens parler avec autant de nostalgie et d’amour du Club Dorothée, je ne peux m’empêcher de penser à cette scène des Simpsons :

:laughing:

Je n’ai jamais été touchée par cet enthousiasme particulier pour le Club Dorothée, étant assez insensible face à l’ambiance particulière de l’émotion, et même les dessins animés qui y étaient diffusés ne m’intéressaient pas plus que cela.

Déjà, je ne faisais pas de distinction claire à l’époque entre ce qui venait du Japon ou de l’Occident (je n’avais pas encore les connaissances pour y déceler une différence argumentée) mais je sentais un rythme particulier dans ce qui passait au Club Do’. Nicky Larson, Ranma 1/2 et les Chevaliers du Zodiaque, je savais que c’était japonais et je le ressentais, même si ce n’était pas le cas pour tous les animés dans d’autres émissions.
Par exemple pour " La petite Olympe et les Dieux" (lequel je me suis rendue compte récemment avec grand choc que la série originale avait été dessinée par l’auteur de “Journal d’une disparition”, ce qui m’a fait forcément voir la série d’un autre oeil en y repensant :laughing: ), Sherlock Holmes ou les Samouraï Pizza Cat, beaucoup plus nerveux et dynamique dans l’animation et les histoires. En plus, j’ai vu tous ces dessins animés sur d’autres chaînes que le Club Dorothée, donc je n’ai vraiment aucune attache envers cette émission au final, quand j’y pense.
J’ai toujours préféré de loin l’ambiance et le rythme des dessins animés américains, et c’est encore le cas aujourd’hui, d’ailleurs. Les Animaniacs, Gargoyles, Myster Mask, Ghostbusters, Justice League, Batman TAS et Beyond, plus tous les courts-métrages d’animation Disney et les Simpsons bien entendu ont bien davantage marqué mon imagination que ce que passait Dorothée. Et j’aimais beaucoup les Minikeums dans les trucs plus français.

De plus, j’avoue que toute la partie animation entre les dessins animés faisaient davantage office de remplissage en ce qui me concerne, donc j’y voyais toujours plus un truc “parasite” qui retardait la diffusion de la série que je voulais voir. :laughing: Je préférais encore les publicités de l’époque, c’est dire. :laughing: Alors y voir un aspect “familial” dans la démarche, c’est le truc qui m’est complètement passée au-dessus et que j’ai toujours trouvé un peu “bizarre”, avec tout le respect pour ceux qui se considèrent de cette génération-là.

Pour revenir sur la remarque de la viabilité d’une telle émission à ambiance plus “humaine”, je pense clairement que les émissions sur Youtube ou autres ont pris la place de cette proximité entre la personne qui présente et le contenu diffusé, même si c’est sous une forme différente. Le principe de la télévision a complètement été bouleversé avec la démocratisation d’internet, et je ne pense pas qu’une émission comme le Club Dorothée aurait une tel succès sans passer obligatoirement par la case “Web”, et sous une forme radicalement différente dans tous les cas.

Je voudrais aussi minimiser les critiques de l’époque sur le manga, où les médias surfaient davantage sur la vague pour faire de l’audience qu’une vraie cabale contre ces dessins animés à mon sens (les organisations style familles de France, c’est autre chose, et encore, le but était de faire parler de soi aussi). Et il ne faut pas oublier non plus que la télé elle-même s’en est prise plein la tête aussi, ce qu’on a tendance à oublier, même sur son propre support. Les Simpsons ont fait pas mal d’épisodes sur le sujet, de même que la série “Dinosaures” par exemple (dont certains hilarants tout en restant très juste) :laughing: Il serait temps d’arrêter de diaboliser la méchante télé et les méchantes émissions qui ne nous laissent pas regarder tranquillement nos dessins animés en paix. :wink: Même si il est vrai qu’il serait grand temps d’arrêter d’assimiler directement “dessins animés” avec “enfants”.

Il n’y avait pas que la télé : les journaux, la radio, des livres (Le ras-le-bol des bébés zappeurs de Ségolène Royal étant le plus connu), etc.

Bon, à côté de ça, aujourd’hui, on peut voir aux infos des images de décapitations réelles (on peut traiter de l’info sans en montrer des images, je pense)…

Tori.

J’ai aussi regardé hier soir, et j’ai trouvé que c’était un documentaire plutôt bien fait, une présentation rétrospective et thématique, sur un format long. J’avais peur que ce soit juste un genre de TPMP axé sur la nostalgie. N’empêche que ça a fait plus d’un million de téléspectateurs, en 5ème place des audiences.

Le club Dorothée j’étais un peu jeune pour en avoir des souvenirs, mais j’ai surement regardé, vu que j’avais une cassette que j’écoutais en boucle sur mon poste.

ca me rappelle mon enfance, ca me manque cette époque, une fois disparu, j’ai commencé à me désintéresser de la télévision et je ne la regarde même plus aujourd’hui, tellement je n’y retrouve rien.

Dorothée et son équipe…
J’y suis très attaché et très nostalgique…

Suivi de près par Candy qui a également eu son petit lot de polémiques…

Tori

@ Tori

Des polémiques sur Candy? tu peux me rafraichir la mémoire s’il te plait?

Je ne sais pas si c’est dans Candy mais je me souviens avec une petite blondinette qui est amoureuse d’un jeune homme blond aussi(c’est des nazis…Ok,je sors)?LEQUEL SE RETROUVE INEXPLICABLEMENT NU.

Notamment dans un épisode où ils sont au bord de l’eau,elle s’éloigne pour se changer et quand elle revient:
"_Alors,comment tu me trouves?
_ATTENTION!"
Et il est assis à poil.

Est-ce que ça parle à quelqu’un?

Je suis aussi d’une génération a cheval entre Récré A2 et le Club Do, donc oui, le club Do me parle mais sans plus. J’ai quand méme une sacré nostalgie pour cette époque, avec Nicky Larson et ses restaurants végétariens. Et Juliette je t’aime, (Maison Ikokku) quand ils étaient bourrés au jus de fruit. :smiley:

[quote=“Fontillon”]Suivi de près par Candy qui a également eu son petit lot de polémiques…

Tori

@ Tori

Des polémiques sur Candy? tu peux me rafraichir la mémoire s’il te plait?[/quote]

Comment !? Tu ne te souviens pas d’Anthony ? Après sa chute de cheval il meurt. C’est jugé trop traumatisant pour les enfants (des parents ont écrit pour se plaindre) et du coup hop, après une petite suspension de la série, elle reprend et de mort il devient gravement blessé et hospitalisé.

Ca va créer des contradictions sur la suite de la série d’ailleurs.

Totalement idiot pour moi d’ailleurs d’avoir voulu “rectifier” cette mort, surtout que quelques temps plus tard c’est Alistair qui meurt, et lui on ne le “ressuscite” pas.

Personne pour rappeler que le Club Dorothée, c’était aussi un peu un massacre de l’animation japonaise ? La censure ça a été dit, mais rien sur les génériques faits en 30 minutes montés avec les pieds (ok, je veux bien concéder que certains aiment Bernard Minet, mais faudra m’expliquer l’intérêt de faire des génériques avec des extraits du 1er épisode uniquement) ? La traduction et la VF abominables à base de 3 doubleurs pour 50 personnages ? La technique du “on regarde 1 épisode, on achète la série, on la diffuse, puis on se rend compte que l’histoire est trop trash, alors on réinvente complètement le scénario à la traduction, et quand ça ne devient plus gérable, on arrête de diffuser…” ?

Alors oui, on est nostalgique, c’était notre rendez-vous jeunesse, mais on a peut-être un peu de recul maintenant pour se rendre compte que leurs méthodes étaient loin d’être professionnelles…

Je suis aussi un trentenaire, mais assez proche de la quarantaine :slight_smile:
J’ai donc principalement connu l’émission à l’adolescence et j’étais plus intéressé par les séries que l’émission en elle même.

J’étais déjà très imprégné des dessins animés de mon enfance cette fois légèrement japanisé :slight_smile:
Tel Ulysse 31 ou les mystérieuses cités d’or. (scénario français dessin japonais si je ne m’abuse).
Ce qui m’a tout de suite plus dans les japanime ce sont les histoires en continu dont on veut absolument connaître la suite/fin.
Contrairement à la plupart des autres DA à l’histoire unique.

Pour ce qui est d’acheter après avoir vu le premier épisode… Bin fallait faire un choix, et vu le nombre effarant de séries au Japon…
De plus il me semble que dorothee à monté à cette époque AB Production qui s’occupait de la traduction.
A une époque où les manga/japanime étaient aussi critiqués et montrés du doigt je trouve ça très osé.
Et tant mieux sinon on aurait peut être jamais connus ça.
Car même si les doublages étaient bidons et les traductions bourrés de censurés au point d’en changer l’histoire c’est quand même ce premier pas (un peu) maladroit qui a ouvert la porte, et a poussé notre génération à s’intéresser aux mangas et permettre que cet art ait sa place en France.

C’est vrai que lorsque j’ai lu le manga de dragon Ball pour la première fois j’étais assez scotchés par l’humour pipi caca à la japonaise qu’on n’avait pas du tout à la tv :slight_smile:
Et que dire de city Hunter (nicky larson (faudra m’expliquer la traduction :slight_smile: )) et ses déboires sexuel totalement absents de la série.
Et que dire aussi quand plus récemment j’ai eu la chance de visionner les Saint Seya (chevaliers du zodiaque) en Vost non censuré où je me suis rendu compte après 20ans que c’était super violent en fait :slight_smile:

Bref la censure, à l’époque, ne me dérangeait pas car je ne savais pas qu’il y en avait :slight_smile:

Et bien d’accord avec l’article sur le fait que dessin animé (japonais ou non) soit toujours fait pour les enfants, dans l’esprit d’un trop grand nombre en France. Regardez les grandes surfaces qui vendent du manga et où toutes les séries sont accessibles à tous.
J’ai déjà vu des “love hina” rangés tout en haut parce que (selon le chef de rayon) c’était une histoire de c.l
Par contre les seinen hyper violent dont le titre ne lui inspirait pas de crainte était à hauteur des plus petits…
Ils vendaient même du manga porno sans même le savoir…
Bref après 20ans y a encore des mentalités à changer :slight_smile:

Et “à cause” de dorothee ma femme a commencer par râler pour tous ces mangas qui remplissent les étagères :slight_smile:
Mais l’histoire finit bien puisque piqué par la curiosité elle e finit par s’y mettre et maintenant c’est elle qui me traîne au salon de la bd :stuck_out_tongue:

Mais merci dorothee d’avoir fait ce pari et tf1 de suivre, pas sûr qu’avec la concurrence actuelle les chaînes prendraient un tel risque aujourd’hui, même sur un programme “enfant”.

Banedon a résumé ma pensée. Je n’ai pas insisté sur cet aspect car en tant qu’enfants, cela nous était égal finalement car cela nous passait au-dessus. Même si c’est clairement abusé au final c’était ça ou rien ! Donc malgré tout, cela reste positif de mon point de vue.

[quote=“Regulator”]Je ne sais pas si c’est dans Candy mais je me souviens avec une petite blondinette qui est amoureuse d’un jeune homme blond aussi(c’est des nazis…Ok,je sors)?LEQUEL SE RETROUVE INEXPLICABLEMENT NU.

Notamment dans un épisode où ils sont au bord de l’eau,elle s’éloigne pour se changer et quand elle revient:
"_Alors,comment tu me trouves?
_ATTENTION!"
Et il est assis à poil.

Est-ce que ça parle à quelqu’un?[/quote]

Ceci n’est pas une scène de Candy mais de Georgie, mais l’erreur peut peut-être s’expliquer du fait que les 2 mangas sont des oeuvres du même auteur (Yumiko Igarashi), les charadesign sont similaires.

Ah le club Dorothée!!! =) Je n’ai vu que les 4 dernières années du programme, environ, mais j’en garde d’excellents souvenirs!
Perso, c’était surtout Corbier qui m’avait marqué quand j’étais petite, et les anime bien sûr, les chevaliers du zodiaque surtout!
Documentaire sympa à regarder! Nostalgie…