LE CONVOYEUR t.1 (Tristan Roulot / Dimitri Armand)

Le Convoyeur - tome 1 - Nymphe

Un virus s’est répandu sur la terre. La « Rouille » s’est attaquée au fer, détruisant peu à peu les infrastructures, les véhicules, les outils… Notre civilisation est revenue à l’âge de la pierre. Dans ce monde brutal, le légendaire Convoyeur incarne le seul espoir pour beaucoup de gens. Il accepte de remplir toutes les missions qu’on lui confie, quels qu’en soient les risques. En échange de quoi, les commanditaires doivent simplement manger un oeuf étrange…

  • Broché : 56 pages
  • Editeur : Le Lombard (26 juin 2020)
  • Collection : Le Convoyeur
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2803675757
  • ISBN-13 : 978-2803675753
  • Dimensions du produit : 24,1 x 1 x 31,8 cm

Rennais de naissance et Montréalais d’adoption, Tristan Roulot devient journaliste après une maîtrise en droit des affaires. Biberonné à la culture BD par son père et au polar par sa mère, il entame sa carrière de scénariste par la série humoristique Goblin’s chez Soleil, en compagnie du dessinateur Corentin Martinage. S’ensuit une fructueuse collaboration, qui verra la série dépasser les centaines de milliers d’exemplaires. Passionné d’histoire et de philosophie, autant que par les sciences et techniques, il réalise plusieurs polars aux éditions du Lombard dont Hedge fund avec Patrick Hénaff et Philippe Sabbah, Irons avec Luc Brahy et Crypto-monnaie avec Djibril Morissette-Phan, qui obtient le prix lycéen de la meilleure BD économique en 2019. Il se lance aujourd’hui dans un tout autre univers qui présente le futur d’une humanité déviante, avec Dimitri Armand au dessin : Le Convoyeur.

Dimitri Armand fait partie de cette jeune génération nourrie d’influences multiculturelles, allant des mangas diffusés sur Club Dorothée aux comics que son grand frère lui mettait entre les mains, sans oublier le franco-belge, qu’il découvre à travers les Lanfeust et autres Travis. Il entend devenir animateur, mais quelques années d’études lui permettront de réaliser que son dessin stylisé s’épanouira bien mieux dans la bande dessinée, constatation renforcée par sa découverte du travail d’Enrico Marini, dont il demeure un grand admirateur. Il réalise quelques illustrations de ci, de là, puis fait la connaissance de Thomas Cheilan, qui partage son goût pour les univers fantastiques. Et lui permet de donner corps au monde mystico-technologique de Salamandre, alors qu’il a à peine terminé ses études. C’est d’ailleurs lors de son examen final qu’il rencontre Jean-Charles Gaudin, membre du jury tellement impressionné par ses capacités qu’il lui écrit Angor, une série d’heroic fantasy plus classique. Après la reprise aux éditions du Lombard de Bob Morane, puis Sykes et Texas Jack, deux one-shot scénarisés par Pierre Dubois dans la collection Signé, il entame une nouvelle collaboration avec Tristan Roulot sur la série du Convoyeur.

La rouille aurait un charme fou si elle ne s’attaquait qu’aux grilles.

Tori.

Quatre pages :

Jim