LE COUVENT DES DAMNÉES t.1-6 (Minoru Takeyoshi)

Discutez de Le Couvent des damnées

La critique de Le Couvent des damnées T.1 (Simple - Glénat Manga) par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique de Le Couvent des damnées T.2 (Simple - Glénat Manga) par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Lire l’article sur Manga Sanctuary

À la vue des planches, la couverture dénote, ce n’est pas la même ambiance de dessin.
La couverture ne me tentait pas, alors que je trouve les planches intéressantes.
Espérons que c’est dans ce sens et non pas le reste du manga qui est dans le ton de la couverture :-p

Trop violent et gore (du moins, pour moi).

Au moins, un : “pour public averti” serait le minimum!!

C’est pour public averti en effet, mais ça ne me semble pas si gore (malgré les quelques scènes sanglantes)… Par contre c’est plus l’ambiance oppressante qui pèse: drogue, sévices, meurtre, le couvent ne recule devant rien pour “réhabiliter” les brebis égarées, et Ella court de vrais gros risques, qui semblent de plus vraisemblables…
Ca serait à classer dans la catégories des histoires de prison, et d’enfance abusée ; c’est ça qui me semble presque bien plus violent que le sang qu’il peut y avoir. De plus, comme le souligne Skeet, ces scènes sanglantes ne sont en aucun cas gratuites, ni complaisantes: on nous les montre bien dans toute leur horreur, et non esthétisées; on ne peut qu’avoir du dégoût envers les bourreaux qui sont capables de telles actions, tout en ayant un visage si “doux” (si faux-cul serait plus juste).
Ella est un personnage vraiment très intéressant, dès le départ, on nous montre un côté à la fois sombre et naïf de sa part qui pousse sa famille à se débarrasser d’elle, et la suite du récit la rend de plus en plus exceptionnelle ( sa faculté de réflexion - sur les fleurs d’amandiers ou la porcherie par exemple); j’ai beaucoup aimé la scène de la foudre, où le parallèle est fait avec la soeur “recrutrice”: elle ont la même force de volonté…
Et je trouve aussi que la couverture n’a en effet pas grand chose à voir avec l’intérieur, ne t’y fie pas, FrEaK, je ne peux que te conseiller ce manga, en tout cas ce premier tome!

D’autant qu’une partie des scènes sanglantes est hors champ…
Non, comme tu le soulignes, c’est surtout l’atmosphère oppressante qui est pesante… Je trouve ça bien plus violent psychologiquement que visuellement.

Tori.

L’un et l’autre, ou l’un et l’autre ; c’est un titre violent…

Il est loin d’être le seul : “Dead Tube”, “Perfect Crime”… pour, seulement, ceux qui me viennent à l’esprit sur le moment

Un avertissement plus clair : simplement, un bandeau en papier scellant le tome avec un avertissement d’âge serait bien.

Oui, le titre ou/et la couverture peuvent avertir ; mais, pas toujours.
D’autant, que beaucoup regardent et feuillette un peu au hasard…

Ah oui, en effet, je suis d’accord, c’est un titre violent, mais comme le dit Tori, plus malsain psychologiquement que visuellement… Mais en fait je pensais que la couverture suffisait à “avertir”: une nénette en position d’attaque avec des vêtements déchirés et du sang dessus, a priori, je classe pas ça en shonen ou shojo classique… quand je regarde les couv’ de Naruto, de Bleach ou de One Piece, c’est assez différent, y’a pas les vêtement déchiré, le sang, ça reste assez pop et clair quoique souvent agressif.
Le couvent des damnées me semblait être dès la couverture dans un tout autre registre, plus adulte… Même si je pensais plus à un truc d’action du style “nuns vs zombies” (ou vampires, vu qu’elle tient quelque chose comme un pieu), plutôt qu’à un thriller psychologique médiéval, ce que c’est en réalité. Et des titres de zombies, je file pas ça non plus à des mômes.
Maintenant… je reconnais que je chipote, sur le fond en fait on est d’accord c’est violent. Et oui, ça n’est pas à mettre entre toutes les mains, et oui, tout le monde ne dissèque pas une couverture avant d’ouvrir et feuilleter un manga.

Je ne sais pas si Dead Tube et Perfect Crime ont des mentions “pour public averti” sur la couv’? je n’y ai pas fait attention…
Mais c’est marrant que tu parles de ceux-là car ce sont ceux qui m’ont effectivement pas mal choquée dernièrement. Le manga Les Fleurs du mal ne contient par contre pas de sang mais me dérange beaucoup aussi.
Après il y a une grosse différence:

  • Perfect crime est en fait très moral (dans le sens moralisateur) dans sa construction ( les victimes ne sont pas forcément complètement innocentes, et les gens qui veulent du mal aux autres sont toujours punis) bien que montrant des violences avec complaisance.
  • Deadtube (le 1er volume, je ne suis pas allée plus loin!) est une descente aux enfers hyper sanglante et voyeuriste, ce qui est dans le thème même de l’histoire.
  • Les fleurs du mal narre aussi une sorte de descente aux enfers d’un gamin qui se laisse manipuler par sa camarade de classe ( elle pourrait être la version plus jeune de la protagoniste de deadtube)
  • Le couvent des damnées, au contraire, place très vite Ella dans un univers hyper dur pour les femmes, au lieu de partir d’une situation confortable mais insatisfaisante comme la plupart des antihéros des histoires précitées, elle en bave très vite et va tout faire pour s’en sortir, en utilisant sa détermination, sa tête, et la solidarité avec ses camarades. C’est très violent aussi donc mais il y a une intelligence et une volonté “positive” (enfin, tout est relatif, elle veut surtout se venger, elle reste assez ambivalente tout de même - et je ne parle que du tome 1, je ne sais pas comment évoluera la série), qui me font avoir plus d’estime pour ce manga que pour les précédents. Et la mise en situation me semble moins artificielle que dans des séries “survival” comme Battle Royale, Doubt, K-boom et j’en passe…

En fait, quand j’y réfléchis je lui verrais plus quelques ressemblances avec Lady snowblood, le côté sexuel en moins (pour le moment). Mais ça reste pour public averti en effet.

Désolée, je m’étale, ma réaction vire à la discussion! ^^;

Le problème avec "pour public averti"
Et “averti” pour quoi !?!?!?!?!?
Violence ou sexe… ou violence ET sexe… ou pervers, perversion ou/et malsain

C’est que c’est guère visible.
Ecrit petit
A l’arrière du livre/quatrième couverture ; bref, qui retourne chaque livre ou manga pour regarder !?! (Personne, sauf des parents, peut-être ??)

Bref, un scellage serait bien.

Enfin, un simple bandeau de papier ; il y a déjà trop de plastique/emballage plastique.

P.S. : le côté “moralisateur” est souvent ambigu… voir, une excuse pour mettre en scène des choses perverses/violentes!!