LE DERNIER DES DIEUX t.1-3 (Phillip Kennedy Johnson / Riccardo Federici)

le-dernier-des-dieux-tome-1

Le dernier des dieux tome 1

La légende disait la chute du Dieu du vide.
La légende chantait la victoire des Traquedieux.
La légende proclamait la libération de Cain Anuun.
Mais bien rares sont les légendes à dévoiler toute la vérité.

Âge : Adulte

Collection : DC BLACK LABEL

Série : Le Dernier des Dieux

INFOS

SCÉNARISTE : PHILLIP KENNEDY JOHNSON - DESSINATEUR : RICCARDO FEDERICI
  • Date de sortie : 12 mars 2021
  • Pagination : 96 pages
  • EAN : 9791026821519
  • Contenu vo : Contenu : The Last God #1-4
  • Prix : 17 €

Ouch… 96 pages pour 17€, même Panini l’a pas tentée celle là

Ca sent le format franco belge

Je pense aussi.

Jim

Ce serait apparemment du 320x210.

Tori.

C’est de l’ex-Verrtigooooo ?

Non ça sort en ce moment ça en VO (c’est marqué que c’est du Black Label)

J’ai pas compris le concept de Black Label.

Du super-héros en format prestige, de la fantasy, les séries du Sandman Universe, les séries d’horreur de Joe Hill…c’est juste un gros fourre-tout…

Ah ok. Merci

Ca en est.

1 « J'aime »

Pour plus de précision

Chers·ères libraires & lecteurs·rices,

À partir de mars prochain, nous publierons sous la marque « URBAN » trois séries – le diptyque Decorum de Jonathan HICKMAN & Mike HUDDLESTON, la trilogie d’intégrales East of West de Jonathan HICKMAN & Nick DRAGOTTA, et la tétralogie Le Dernier des Dieux de Philip KENNEDY JOHNSON & Riccardo FEDERICI –, dans un format jusqu’alors inédit sous nos latitudes, proche des dimensions d’un album franco-belge.

Fidèle à cette volonté de promouvoir la culture comics qui nous anime depuis bientôt 10 ans (eh oui), l’idée derrière cette initiative est clairement d’élargir encore et toujours le lectorat potentiel de nos titres.

Aussi, au-delà de leurs origines anglo-saxonnes, nous avons vu dans ces titres le potentiel pour intégrer les rayons généralistes des bandes dessinées de genre S-F et fantasy.

En généralisant le cartonné sur l’ensemble de nos catalogues dès notre création en 2012, nous avons déjà su trouver et élargir le rayon des lecteurs·rices de comics. Avec ce nouveau format, nous faisons un pas supplémentaire dans cette direction en sensibilisant un lectorat toujours plus large à ces productions qui, avant d’être des comics, sont avant tout d’excellents récits.

Aussi, à titre d’exemple, nous sommes convaincus qu’une série comme Decorum ou East of West trouvera parfaitement sa place entre L’Incal d’Alexandro JODOROSWKY & MOEBIUS, Universal War One de Denis BAJRAM et Shangri-La de Mathieu BABLET. De la même manière que Le Dernier des Dieux ne dépareillera pas parmi les ténors de la fantasy européenne telles la récente adaptation du Elric de MOORCOK ou encore le vénérable Terres d’Ombre de Christophe GIBELIN & Benoît SPRINGER.

Nous avons également profité de l’occasion pour faire évoluer notre charte graphique dans ce sens, tout en veillant à conserver notre identité éditoriale.

Nous espérons que le résultat vous plaira et vous remercions par avance pour l’accueil que vous réserverez à ces albums.

Bien à vous,

L’équipe Urban

Ça me surprend qu’un éditeur qui, a priori, a un rapport à la langue plus poussé que monsieur Toutlemonde, ne voit pas le souci de l’utilisation de l’écriture inclusive…
Ça me désespère un peu d’ailleurs.

De un je ne pense pas qu’il y ait de réel souci, je ne trouve pas ça très esthétique non plus mais l’intention est clairement louable. Le truc c’est que tant que les momies qui règlementent la langue françaises resteront sourdes aux problématiques actuelles, c’est l’alternative qui s’est le plus largement démocratisée.

De deux c’est pas vraiment le débat ici, c’est plutôt comment vendre des comics à plus de gens (ça c’est chouette) et plus chers (ça c’est moins chouette)

Oui je reconnais que la place de ma remarque n’était pas des plus pertinente et je ne voulais pas non plus lancer de débat.
(Mais, je remarque que je ne suis d’accord avec toi sur aucun point que tu avances. :wink:)

Je crois que c’est justement parce que c’est un éditeur, qu’il ne voit pas le problème de l’utilisation dans le cadre d’un communiqué de presse.

Je n’ai pas compris, excuse moi.

Ah ?

Ah ?

C’est sûr que ça élargit le rayon, puisque le cartonné, c’est plus épais.

Quant à l’écriture inclusive, c’est moche et ça gêne la lecture.

Tori.