LE DIVIN (Boaz Lavie / Asaf Hanuka)

Discutez de Le divin

La critique de Le divin T.1 (simple - Dargaud) par ginevra est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Ma critique publiée sur Babelio

[quote]Mark est un expert en explosif qui vit tranquillement aux Etats-Unis. Sa compagne attend un enfant et il attend la promotion qui leur permettra de changer d’air. Malheureusement, la promotion lui passe sous le nez, au moment où Jason, un vieil ami, lui propose un job. Quinze jours pépére en Asie du Sud-Est, une bombe à installer pour creuser une mine dans une montagne et une très bonne paye. Mark se laisse tenter. Seul problème: la région est secoué par les exactions de rebelles. Des rebelles pas comme les autres…
Dans une postface, les auteurs expliquent que leur inspiration vient d’une photo de Apichart Weerawong qui montrait les jumeaux Johnny et Luther Htoo, des enfants-soldats qui se sont opposés à l’armée birmane. Autour d’eux s’est batie une véritable légende, les dotant même de pouvoirs surnaturels. C’est à partir de ce pitch que le scénariste Boaz Lavie et que les jumeaux Hanuka ont bati LE DIVIN, album publié par Dargaud en avant-première mondiale.
Malheureusement, de ce pitch, ils ont privilégés sans doute le moins interessant. Sur un scénario digne d’un blockbuster américain (tous les poncifs y sont), les auteurs s’attachent plus à une histoire de légende fantastique autour d’un dragon et de gamin aux pouvoirs de télékinésie surpuissants (dans le plus pur style Akira). Beaucoup d’effets spéciaux et d’action donc, mais le coeur du sujet, les enfants-soldats, est à peine survolé. Pourtant, il y aurait eu de quoi explorer un sujet grave et dramatique, sans le galvauder dans du grand spectacle un peu vain.
Par contre, du spectale, il y en a. Graphiquement, c’est tout bonnement superbe. Hormis quelques approximations anatomiques, tout est parfait. La narration est fluide, les couleurs sont superbes, il y a des pleines pages absolument exceptionelles de beauté et d’efficacité. Et, on n’en parle pas forcément assez, un lettrage très créatif. Bref, si thématiquement, les auteurs passent à coté de leur sujet, l’execution vaut largement le coup d’oeil. Un beau livre, malheureusement pas à la hauteur de ses ambitions. [/quote]

Tiens, j’avais trouvé ça des plus original moi, j’en avais même fait une chronique musicale “burnée” à l’époque:

:arrow_right: bobd.over-blog.com/2015/03/ennemi-divin-le-divin-vs-the-day-is-my-ennemy.html

A vous lire, je me rends compte que la BD était un peu moins bonne que je ne l’ai notée car je l’avais totalement oubliée… :blush:
Il est vrai que j’en ai lu plus d’une centaine depuis :mrgreen: