LE FLÉAU (CBS All Access - Josh Boone)

Le Fléau, c’est l’Apocalypse selon Saint Stephen King. Une grippe extrêmement mortelle s’échappe d’un laboratoire de l’armée américaine et ravage 99% de la population mondiale. En Amérique, les survivants vont se regrouper en deux camps, reproduisant la lutte du Bien contre le Mal (mais comme l’histoire le démontrera, tout est relatif). Le Mal étant représenté par Randall Flagg, l’homme en noir, une entité maléfique incarnation vivante du chaos et de la destruction.

Il a longtemps été question d’une adaptation cinématographique du Fléau, mais la longueur du récit (près de 1200 pages) a régulièrement découragé les studios (John Boorman s’y était cassé les dents dans les années 80). C’est finalement un fidèle de King, Mick Garris, qui portera cette odyssée sur le petit écran en 1994 dans une mini-série de 4 épisodes écrite par King lui-même. Les restrictions télévisuelles et quelques choix douteux de casting ont desservi quelque peu cette adaptation qui a assez mal vieillie, mais l’ayant revue récemment et même si c’était plus laborieux que dans mon souvenir, je lui trouve toujours des qualités, notamment dans les premiers rôles (Gary Sinise est un parfait Stu Redman) et dans la description de l’érosion de cette société.

Le projet de film a été remis en marche par la Warner en 2011. Après les abandons de David Yates (les Harry Potter), Ben Affleck (Argo) et Scott Cooper (Les Brasiers de la Colère), c’est à Josh Boone (Nos Etoiles Contraires) qu’a été confiée l’imposante tâche de transposer le monde post-apocalyptique du Fléau sur grand écran.
Et alors qu’un seul film de 3 heures avait un temps été envisagé, le scénario de Boone a tellement plu au studio qu’une tétralogie serait maintenant prévue…

Et selon une rumeur récente, Matthew McConaughey pourrait interpréter le démoniaque Randall Flagg (ce qui serait un net progrès par rapport au Flagg très décevant de la mini-série) !

Certain que le livre n’est pas paru en un seul gros volume aux US ? Pas sûr que l’on puisse dire que Le fléau soit “en 3 livres”. Mais il est peut-être coupé en partie, je l’ai mais pas encore lu celui-ci (mais dans pas très longtemps, puisque c’est mon prochain King)

Le Fléau était d’abord paru dans une version “remontée”, en un seul volume avec 400 pages en moins, parce que l’éditeur de King dans les seventies ne voulait pas publier un roman aussi énorme. C’est après tous ses succès que King a ensuite pu publier sa version d’origine, qui a connu plusieurs formats. Après, c’est vrai que dans mon esprit, Le Fléau est une trilogie parce que je l’ai toujours lu de cette façon (tellement que mon édition J’ai Lu est très abîmée), alors que je l’ai également vu en deux volumes. Je vais donc effacer cette ligne de mon texte de présentation… :wink:

ça me fait d’ailleurs penser que je ne sais pas si ma version est la version “intégrale” ou la première publiée… Va falloir que je regarde ça. :wink:

(et je l’ai en 2 volumes de mon côté)

Pas lu le / les roman(s) d’origine, mais j’ai également un plutôt bon souvenir de l’adaptation TV de Mick Garris, qui malgré des moyens pas forcément démesurés retranscrivaient tout de même le climat particulier à ce type de récits (amples et désespérés). Malgré le Randall Flagg assez pérave, effectivement, qui se métamorphosait en piaf à la fin, dans un effet digne de la section “Alerte Nanar !”…

Oui voilà, Flagg fait pitié et est joué vraiment à côté de la plaque par James Sheridan.
Et ptite anecdote, alors que beaucoup se plaignent que des personnages blancs soient joués par des blacks dans les adaptations de comics, dans cette série, c’était l’inverse. Nick, le sourd-muet joué par Rob Lowe, est noir dans le roman. Et perso, j’ai trouvé son interprétation très juste et fidèle dans l’esprit au Nick des romans, dont Lowe est un grand fan…

C’est certainement la version de 1200 pages, alors. D’ailleurs, à part chez les bouquinistes, je ne sais pas si on peut encore trouver la première…

Doc, j’ai l’édition dont tu mets les images plus haut et je n’ai jamais, mais jamais tilté que ça faisait une seule image !!
Et je l’ai lu 4 fois :blush: !

Sinon bonne nouvelle, en espérant qu’ils réussissent à conserver la “magie” du livre, qui est toujours une bonne lecture.

Seul point noir pour l’instant : tétralogie.
OK, il y a plus de matériel que dans Hunger Games mais quand même.
Va falloir pas se tromper lors des castings !!

Bon, je vois quand même que malheureusement, Ebola fait signer des contrats (la série Last Ship est pas mal dans le genre aussi)

Puisqu’on en est à parler des différentes éditions, j’ai pour ma part l’édition de France Loisirs datant de 1993, trouvée il y a quelques années pour 50 centimes dans une brocante à côté de chez moi. Et contenant les illustrations de Bernie Wrightson de 1984. Bref, si j’aime bien le roman (malgré les prêchi-prêchas religieux), je suis surtout super content de cette édition !!!

Jim

Oui, King et Wrightson, c’est une longue histoire. Creepshow, L’Année du Loup-Garou, Le Fléau…Bernie Wrightson a également illustré le tome 5 de La Tour Sombre, Les Loups de la Calla. Pour le cinoche, il a participé à la création des monstres de The Mist…et on voit ses dessins dans le mauvais Riding the Bullet (encore un exemple de nouvelle beaucoup trop étirée à l’écran).

Diable, savais pas. Je regarderais ça, à l’occasion.

Tiens, toi qui sais tout : sais-tu à qui l’on doit les illustrations sur lesquelles le héros travaille, au début du film (et qui sont esquintées par l’arbre) ?

Connais pas.

Jim

Drew Struzan !

comics-sanctuary.com/forum/drew-the-man-behind-the-poster-erik-sharkey-t25121.html

Oh bah ouais, bien sûr ! Je suis persuadé qu’en plus, c’est ce que je m’étais dit à un moment en regardant le film, mais ça m’est sorti de la tête !
Merci !

Jim

En développement depuis plusieurs années, la nouvelle adaptation du Fléau a finalement reçu le feu vert…mais sous la forme d’une série télévisée !

CBS All Access a en effet commandé une série de 10 épisodes à Josh Boone (Nos Etoiles Contraires, Les Nouveaux Mutants), qui travaille sur le projet depuis 2014 et qui en réalisera l’intégralité !

Josh Boone :

“I’m excited and so very pleased that The Stand is going to have a new life on this exciting new platform. The people involved are men and women who know exactly what they’re doing; the scripts are dynamite. The result bids to be something memorable and thrilling. I believe it will take viewers away to a world they hope will never happen.”

“I read The Stand under my bed when I was 12, and my Baptist parents burned it in our fireplace upon discovery. Incensed, I stole my Dad’s FedEx account number and mailed King a letter professing my love for his work. Several weeks later, I came home to find a box had arrived from Maine, and inside were several books, each inscribed with a beautiful note from god himself, who encouraged me in my writing and thanked me for being a fan. My parents, genuinely moved by King’s kindness and generosity, lifted the ban on his books that very day. I wrote King a cameo as himself in my first film and have been working to bring The Stand to the screen for five years. I’ve found incredible partners in CBS All Access and Ben Cavell. Together with Stephen King, Owen King, my longtime producing partners Knate Lee and Jill Killington, we plan to bring you the ultimate version of King’s masterwork.”

Les premières confirmations de casting :

  • James Marsden : Stu Redman
  • Amber Heard : Nadine Cross
  • Odessa Young: Frannie Goldsmith
  • Henry Zaga : Nick Andros

Alexander Skarsgard (True Blood) sera Randall Flagg :

V1_UY317_CR4%2C0%2C214%2C317_AL

Whoopi Goldberg sera Mère Abigail :

V1_UX214_CR0%2C0%2C214%2C317_AL

Marsden et Skarsgard, c’est bien.

Jovan Adepo (Overlord) sera Larry Underwood :

V1_UY317_CR12%2C0%2C214%2C317_AL

Owen Teague (Ca) sera Harold Lauder :

V1_UY317_CR73%2C0%2C214%2C317_AL

Brad William Henke (Orange is the New Black) sera Tom Cullen :

V1_UX214_CR0%2C0%2C214%2C317_AL

Skarsgard, très bonne pioche : dans un film comme « Hold The Dark/Aucun Homme Ni Dieu » de Jeremy Saulnier, il est absolument glaçant dans le rôle du « méchant » du récit (un méchant certes très différent de Randall Flagg, mais bon).

Pas vu, mais ça a l’air bien. :wink:
Récemment, je l’ai vu dans le Tarzan qui a eu mauvaise presse. Alors que j’ai bien aimé le film, et surtout Skarsgard était très bon dans une performance physique plutôt fine. Il montrait clairement le « chemin » parcouru par son personnage pour redevenir Tarzan, en abandonnant peu à peu le vernis de civilisation.