Le Jeu du Chat et de la Souris volume 2 (Asuka)


(opaline) #1

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Sanashiya) #2

Merci pour cette critique, Opa ^^
Voici la mienne perso sur le tome, pour ceux que ça intéresse :

[spoiler]Après un premier tome où le succès était au rendez-vous, voici que débarque en France la suite de ce yaoi très apprécié. En tant que fan absolument conquise par le premier tome, je me suis pas mal inquiétée à propos de cette suite - difficile de faire mieux, à mon avis.

Dès le premier chapitre, c’est clair : Setona Mizushiro a choisi l’insertion d’un élément féminin pour perturber l’harmonie fragile du couple. Un peu cliché, peut-être, couru d’avance - un peu dommage. Mais c’était soit ça, soit elle se concentrait sur les deux hommes et risquait de tourner en rond pendant 300 pages, ce qui n’aurait peut-être pas été une meilleure idée.

Au final donc, comme prévu, Kyoïchi se retrouve encore à hésiter entre deux états de fait, et Imagasé, par son caractère emporté, le pousse plus ou moins d’un côté ou de l’autre. Retour au tome 1 ? Pas vraiment, parce que les caractères des personnages ont pas mal changé entre temps. Comparé au Imagasé calculateur et sournois du premier tome, on le voit rougir, hésiter ou pleurer (et ça lui donne un côté terriblement attachant); quant à Kyoïchi, il est moins indécis qu’avant (surtout dans la deuxième partie du tome), il peut se montrer froid et dur, même, bref, il a beaucoup gagné en classe et en maturité - il donne l’impression de mener Imagasé à la baguette, alors que c’était plutôt l’inverse dans le tome 1.

Une bonne évolution donc, qui va de pair avec celle du style de la mangaka - les dessins ont changé par rapport au tome 1, et personnellement, je les trouve de plus en plus beaux. Ils vont bien avec la nouvelle profondeur des personnages.

La deuxième partie m’a paru un peu embrouillée, mais elle montre bien l’évolution particulièrement importante de Kyoïchi, et au final, même si je l’ai trouvée un poil rapide, la fin m’a bien plu.

Donc en gros, c’est une suite tout à fait décente que nous a sorti Setona Mizushiro, et beaucoup moins brutale que le premier tome, qui plaira peut-être donc plus à certaines (et certains ? ^^) - mais pour ma part, même si j’ai été scotchée d’un bout à l’autre du tome avec des tremblements de fan hystérique, rétrospectivement, des deux tomes, mon préféré reste le premier. De peu, il faut bien l’avouer.[/spoiler]

Avis subjectif de fan hystérique : Kyoïchi a trop la classe dans ce tome __ en plus l’épaisseur du volume est tout à fait honorable. ^^
Un peu déçue quand même par le recours à une fille en guise d’élément perturbateur. Mais dans l’ensemble, c’était du tout bon.
J’adore cette série. __


(terry) #3

Que dire de plus? De l’avis de plein de non-yaoistes, c’est un très bon manga. C’est un manga qui raconte un histoire d’amour, pas tout à fait dans les normes certes, mais avec son lot de sentiments partagés, de routine, de sexe( sans que ça paraisse trop voyeuriste ou mal amené), d’incertitudes, de ruptures et de réflexion. La scène du bord de mer est très belle… Setona Mizushiro a réussi le tour de force de faire une bonne suite à ce qui était un one-shot, et c’était peut-être un peu casse-gueule, mais elle s’en est brillamment tirée!