LE JOURNAL DE SPIROU #1-4358

Harmony : Graphiquement, c’est pas mal mais j’ai juste lu le tome précédent dans le mag et j’ai toujours du mal à rentrer dans l’histoire, il me manque trop d’informations…
La Boîte à musique : Mignon. La scénariste prend souvent un peu trop de temps pour mettre en place son histoire mais le message passe bien…
Seuls : J’ai lu plusieurs albums dans le désordre, dans Spirou et dans Méga Spirou, et du coup j’avoue que je suis un poil perdu. Il faudrait que je reprenne ça un jour dans l’ordre…
Olive : Que c’est décompressé, tout de même…

Dans le Méga Spirou, en plus des récits courts et des gags en une planche, il y a à chaque fois deux albums complets et dans le #27 de septembre, c’était le tome 26 du Marsupilami, Santa Calamidad, et le premier de Mort et déterré. Je n’ai pas lu beaucoup d’aventures du Marsu, ce qui n’est pas gênant tant les auteurs les ont rendues à chaque fois accessible, ce qui est encore le cas avec celui-ci. Ce voyage dans le temps est fun, très rythmé, les situations s’enchaînent en donnant le sourire et les dessins de Batem sont richement détaillés. Quant à Mort et déterré, j’avais déjà lu le tome 2 dans le journal hebdomadaire avant de lire ce début. J’avais déjà apprécié le deuxième épisode et c’était chouette de remettre ça dans l’ordre. Colpron et Boisvert ont réussi l’équilibre difficile entre légèreté et sujets difficiles et les protagonistes sont attachants.

SPIROU4357

Touchant, le Dad de cette semaine. C’est une étape qui paraissait inévitable pour le personnage et les cinq premières cases en disent beaucoup sans avoir besoin de dialogues…

L4200S

Inégal ce numéro spécial, mais il y a de bonnes choses comme les deux premières histoires courtes et le Léon & Lena spécial Halloween. Par contre, donner un peu plus de place à un truc comme La Kermesse existentielle ne s’imposait pas vraiment (je n’ai jamais accroché à ce strip)…