LE MAGICIEN D'ID (Hart / Parker)

Discutez de Le Magicien

En fouinant dans une boutique au fin fond de l’île de Ré, j’ai chopé cette semaine le tome 3.
Pur hasard, parce que je ne connaissais pas du tout.
Ces strips ont l’air bien fendards !

image

Ouais, j’adore.
J’ai un recueil en poche, au moins, et sans doute d’autres trucs perdus dans les étagères…

Après vérif, ouais, édition J’Ai Lu BD :

Jim

ça, ça va vraiment devenir aussi une (autre) raison pour chasser !

J’ai un volume français et un d’une édition anglophone, moi.

Tiens, c’est marrant : c’est le même visuel sur vos deux volumes…

Tori.

ça y est, j’ai lu les 46 pages (environ 4 sketchs par page) de ce tome 3 (peu importe le numéro, d’ailleurs) en 3 fois, sans ennuis. La VF est construite par thématique, et je trouve ça plutôt dommage. Car si le magicien et son entourage sont très présents dans la dizaine de premières pages, c’est surtout le roi qui occupe les pages restantes (ainsi que les moines, les paysans, un peu du fou …mais surtout le roi). Donc, un mélange n’aurait pas été si mal.
Cela dit, cela n’empêche pas d’être très drôle, la VF s’en sort pas mal je pense (y a peut être un truc que je n’ai pas trouvé drôle, c’est tombé à plat … je ne sais pas si c’est dû à la trad’). C’est dingue ce que 3 ou 4 cases peuvent avoir comme puissance quand c’est maîtrisé. Le pire dans tout ça, c’est que ça n’a pas vieilli (blague ou dessin), cela pourrait ressortir maintenant, que ça ne serait pas dépaysé avec le reste de la production des sketchs.

Au Japon, c’est un genre à part entière, le yonkoma (qui signifie simplement « quatre cases »).
Ça n’est pas forcément évident à traduire, en revanche : l’humour, surtout quand ça se base sur des jeux de mots ou des références culturelles, ça ne s’exporte pas toujours bien.

Tori.

C’est le « strip » qui est souvent présenté à la verticale, ou bien je confonds avec quelque chose de différent ?

Jim

C’est bien ça.
Traditionnellement, le japonais s’écrit verticalement, puis de droite à gauche.
Il est donc logique que leur équivalent du strip soit une bande verticale plutôt qu’horizontale.
Il y a également des yonkoma disposés en carré, mais c’est plus rare (et, du coup, les cases sont souvent numérotées : on n’est jamais sûr du sens de lecture : d’abord vertical ou d’abord horizontal ?).

Tori.

Je préférais demander, je ne suis pas spécialiste.

Ah ça, c’est bien vicieux !!!

Jim

Oui, je sais ça depuis une explication sur le blog de Jérémy Manesse qui paralit de B.C. où sur quelques strips, il fallu qu’il repense totalement le texte en fonction des dessins, parce que ça ne fonctionnait pas à la traduction.

Et dans le cas du Magicien, je trouve que ça fait mouche quasiment à chaque fois.

Après vérification, l’album que j’ai est celui-ci :

Bizarrement, il était dans ma bibliothèque, alors que je suis à peu près persuadé de l’avoir mis dans un carton… O___o
Si ça se trouve, je l’ai en double !

Tori.

Tu l’as en VO, en fait ?

Le visuel que j’ai mis est celui du premier tome VF… Ils y ont laissé la bulle en anglais, bizarrement.
Mais j’ai aussi, en effet, un album en anglais.

Tori.

Ah bah si tu l’as vraiment en double et que tu cherches à faire de la place, n’hésite pas ! :wink:

Je n’hésiterai pas… Mais ça risque de ne pas être tout de suite !

Tori.

Pas grave … ton rythme sera le mien (sauf si, par hasard, je le trouve avant)

Il aura fallu que je sois confiné pour que ça arrive, en fait…

Finalement, oui et non :

C’est le même, mais pas dans la même édition (mais chez le même éditeur).
Du coup, je garde les deux pour l’instant.

Tori.

Merci d’avoir regardé.

Du coup, je l’ai relu…

Dans le tome 1, on a trois gags qui se suivent (d’ailleurs datés 10-3, 10-4 et 10-5) qui ne sont pas placés à la suite les uns des autres : le deuxième et le troisième sont à la page 17, tandis que le premier est à la page 48 (et termine l’album), alors que les deux autres en sont une suite directe !

C’est un peu dommage.

Bon, je ne résiste pas à l’envie de poster un ou deux gags :
La première page de mon abum :

Et un gag qui résonne de façon étrange à l’heure actuelle :

Tori.