LE RETOUR DES TIGRES DE MALAISIE - Paco ignacio Taibo II (Métailié)

[quote]Présentation de l’éditeur
*Après avoir été à l’origine du néopolar latino-américain, Paco Taibo II réinvente ici, avec la complicité involontaire d’Emilio Salgari, le roman d’aventures du xixe siècle, en l’assaisonnant de politique, de sexe et surtout de malice littéraire.

Sandokan le prince malais et son ami le Portugais Yañez de Gomara, les pirates libertaires, héros de Salgari - qui ont hanté les imaginations d’une grande partie des adolescents du xxe siècle, au même titre que les Trois Mousquetaires -, reviennent sous la plume de Taibo.
Ils ont maintenant 60 ans.Leurs amis et leurs biens font l’objet d’une menace suffisante pour qu’ils réarment leurs bateaux et remobilisent leurs anciens compagnons d’armes. Ils se lancent dans une lutte infernale contre l’impérialisme sous toutes ses formes.

Dans ces pages vous allez croiser : Friedrich Engels, le professeur Moriarty, des sous-marins sortis de Jules Verne, des sociétés secrètes chinoises, Rudyard Kipling, un homme au masque d’argent, des trafiquants d’esclaves, une survivante de la Commune de Paris, des aventuriers de la finance internationale, des fondamentalistes musulmans, des philosophes stoïciens, Old Shatterhand, le héros de Karl May, des banquiers philippins amis de José Marti, des espions anti-impérialistes, tous impliqués dans une aventure extraordinaire sur les traces de plants d’hévéa. *[/quote]

Formidable hommage à l’œuvre d’Emilio Salgari!!!
Paco Ignacio Taibo II s’approprie avec bonheur ses personnages emblématiques et redonne ses lettres de noblesse au roman populaire,un genre souvent délaissé.
Il n’y a pas besoin ni d’avoir lu les écrits de Salgari ni de connaitre tous les personnages, réels ou non, et les références dont le texte est truffé pour se laisser embarquer dans ce grand récit libertaire de piraterie où le souffle ne faiblit jamais.
Cela renoue avec la grande tradition feuilletonnante du genre et malgré, ou grâce, aux ellipses on a constamment hâte d’enchainer la lecture de ces courts chapitres au rythme trépidant.
Tous les amateurs de L’île du Point Némo de Jean-Marie Blas de Roblès y trouveront leur bonheur.