LE SECRET DE CHARLIE CHAN (Gordon Wiles)

MV5BYzUwNjA4OGQtZGI5OS00YTk4LTgwYTAtM2FiYzZhMzYzZDA1XkEyXkFqcGdeQXVyNjE5MjUyOTM@.V1

REALISATEUR

Gordon Wiles

SCENARISTES

Robert Ellis et Helen Logan, d’après le personnage créé par Earl Derr Biggers

DISTRIBUTION

Warner Oland, Rosina Lawrence, Charles Quigley…

INFOS

Long métrage américain
Genre : thriller
Titre original : Charlie Chan’s Secret
Année de production : 1936

Sorti en 1936, Le Secret de Charlie Chan est le dixième long métrage de la série des Charlie Chan avec Warner Oland et le dernier dans lequel on ne retrouve pas au générique Keye Luke, qui avait rejoint la franchise dans Charlie Chan à Paris. Le jeune acteur a accompagné Warner Oland jusqu’à son dernier film, à l’exception de deux : Charlie Chan en Egypte et Le Secret de Charlie Chan. Certainement une question d’emploi du temps car l’acteur enchaînait alors les rôles plus ou moins importants (une quinzaine rien qu’en 1935 et 1936).

La dynamique entre Charlie Chan et Lee, son fils N°1, était déjà bien installée et elle manque un peu dans Le Secret de Charlie Chan. Elle est remplacée ici par un élément burlesque en la personne d’un valet empoté joué par Herbert Mundin (Chandu le Magicien) qui se réserve les scènes les plus amusantes, un humour un brin daté et enfantin mais qui m’a bien fait sourire…

MV5BMjA3Mzg4MTQ3OF5BMl5BanBnXkFtZTcwNjExNjYyNw@@.V1

Dans cette enquête mise en boîte par Gordon Wiles (un réalisateur à la courte carrière), Charlie Chan doit résoudre l’épineuse affaire de la mort de l’héritier d’une grande fortune. Les suspects ne manquent pas et l’ambiance de la demeure est particulière car Henrietta, la chef de famille, a régulièrement recours aux services d’une voyante pour lui donner des conseils dans différents domaines…

L’atmosphère de maison hantée pleine de passages secrets et une bonne distribution dominée par un impeccable Warner Oland font du Secret de Charlie Chan une divertissante entrée de la (très) longue série des aventures cinématographiques du détective créé par Earl Derr Biggers qui continuaient à faire le plein de spectateurs pendant les années 30.

1 J'aime