LE SOMMET DES DIEUX t.1-5 (Jiro Taniguchi, d'après Baku Yumemakura)

Moi, au-delà de Taniguchi, c’est sur les histoires “tranche de vie” en général où j’ai souvent l’impression de passer à côté de quelque chose, d’être le lecteur moyen qui ne capte pas la profondeur du truc…
Mais en l’occurrence, j’ai adoré le Sommet des Dieux. On comprend la notion de dépassement de soi bien mieux qu’avec un nekketsu lambda; toute l’intrigue autour de l’appareil photo passe finalement au second plan.

qu’appelles-tu “tranches de vie”? Les histoires courtes qui tiennent sur un chapitre (là effectivement c’est moins facile d’accrocher) ou le genre “tranches de vie”, comme Qartiers lointains?

qu’appelles-tu “tranches de vie”? Les histoires courtes qui tiennent sur un chapitre (là effectivement c’est moins facile d’accrocher) ou le genre “tranches de vie”, comme Qartiers lointains?

C’est varié, je me retrouve dans ce cas pour Quartier lointain ou Un Ciel Radieux cités plus haut, par exemple, mais aussi Yotsuba&! ou All my Darling Daughters… Je les trouve agréables à lire, en général bien dessinés, mais sitôt refermés, sitôt oubliés… C’est paradoxal, parce qu’on est supposés s’identifier bien plus dans ce type d’histoires, et pourtant je m’immerge bien plus dans des histoires irréalistes au possible. Enfin bon, probablement que la distraction prime sur la réflexion - dans mon cas, hein.

@ Nil Sanyas: rhô c’est des notes d’il y a longtemps ça… mais bon tu lis pas Quartier Lointain pour les même raison qu’un manga ou tu vois des Pokémon se faire tuer pour de vrai ^^
De plus 3 étoiles et demi dans mon système de notation c’est une bonne note. Sur 10, Je considère qu’en dessous de 5 c’est pas bien, 6 c’est pas mal, 7 c’est bien, 8 c’est très bien, 9 c’est excellent et 10 c’est les manga élus (dans mon âme de lecteur évidemment).

Même si j’ai bien aimé Quartier Lointain je dois pas accrocher au style, tout simplement. Et puis faut arrêter de dire que c’est le plus grand dessinateur de patati et tout, de mon point de vue Inoue est loin au dessus (par exemple Taniguchi galère à faire des bouches correctes je trouve).

Oui enfin Inoue… c’est juste l’un des meilleurs dessinateurs qui soit, tu places la barre haut quoi :laughing:

fanweer: Effectivement, ça ne doit pas être un genre fait pour toi.

Oomike: C’est vrai, Inoue est meilleur dessinateur. Mais quand on parle de “meilleur mangaka” pour Taniguchi, je crois que les gens pensent plutot au sens large (narration, histoire,etc) et pas uniquement à la beauté des planches.

@ jean roger shu: évidemment, je réagissais juste sur le fait que d’après moi, on en fait beaucoup trop sur le dessin de Taniguchi, qui n’est pas si exceptionnel je trouve. Doit y avoir un effet connaisseur quand on dit que Taniguchi est un des plus grand dessinateurs qui soit, toujours est il que je suis pas d’accord ^^

Je suis d’accord avec toi. Cependant, dans le sommet des dieux, les dessins de montagne sont proprement stupéfiants. sur ce manga (uniquement), Taniguchi est largement au niveau d’Inoue.

En effet. Le dessin, ce n’est pas qu’un design de personnage, c’est un tout : visage, postures, décors, découpage, dynamisme… Et sur ce titre, le prix de Taniguchi à Angoulême est plus que mérité. Lui considère que son dessin était moins bon à l’époque que maintenant, la plupart des gens pense le contraire. Mais il est assez indéniable que Le sommet des dieux réussit à transmettre un paquet d’émotions par son graphisme.

Il ne me semble d’ailleurs pas que quelqu’un ait dit ici que Taniguchi était le meilleur dessinateur, mais dire qu’il ne fait pas partie des tous meilleurs, c’est quand même fort.

Je trouve que Taniguchi a un dessin plutôt simple des personnages, mais très fin et précis en ce qui concerne les animaux et les personnages…
Après, on aime ou non son dessin, mais c’est une autre histoire.

Tori.

Tori résume plutôt bien le dessin de Taniguchi. C’est très beau lorsqu’il ne dessine pas ses personnages, sinon on trouve facilement mieux. Ensuite je n’ai rien de particulier contre Taniguchi, et je ne suis pas non plus homme à ne juger que sur le graphisme d’une oeuvre (je suis un grand fan de Transparent, c’est dire! ^^)

Ah, transparent, une œuvre qui aurait vraiment mérité d’être mise en avant par Glénat !
J’ai beaucoup aimé aussi, pour ma part.

Tori.