LE SPIROU DE… (la série)

Discutez de Le Spirou de…

La critique de Le Spirou de… T.7 (simple - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Le Spirou de… T.8 (simple - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Le Spirou de… T.10 (simple - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Le Spirou de… T.9 (simple - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Dans ce tome, je n’ai pas compris l’intérêt de l’histoire des champignons noirs : on n’a aucune explication, ils apparaissent, puis ils disparaissent et je ne vois pas ce que ça apporte à l’histoire, à part d’ajouter les passages avec le Comte, qui aurait été absent de l’histoire sans cela, mais je ne vois pas en quoi ça aurait nui… Ici, ça casse le rythme ainsi que la poésie, je trouve.

Tori.

La critique de Le Spirou de… T.11 (simple - Dupuis) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

[quote=“Tori”]

Dans ce tome, je n’ai pas compris l’intérêt de l’histoire des champignons noirs : on n’a aucune explication, ils apparaissent, puis ils disparaissent et je ne vois pas ce que ça apporte à l’histoire, à part d’ajouter les passages avec le Comte, qui aurait été absent de l’histoire sans cela, mais je ne vois pas en quoi ça aurait nui… Ici, ça casse le rythme ainsi que la poésie, je trouve.

Tori.[/quote]

Ah en fait tu n’as pas compris l’histoire, donc. :mrgreen:

Ce n’est pas impossible… ou en tout cas, pas tout.
Il faudrait peut-être que je lise l’album, parce qu’à la lecture en épisodes dans le journal de Spirou, ça ne donne pas forcément la même chose (surtout en laissant, du coup, passer une semaine entre chaque épisode).

Tori.

Ah, oui, j’imagine. C’est pas l’album qui doit se prêter le plus à l’exercice.

Cela dit, je fais mine de plaisanter, mais c’est clair qu’il y a de quoi rester perplexe, face à ces histoires de champignons (qui ne sont effectivement pas expliquées). Ma petite théorie perso est qu’ils renverraient aux idées noires (pour rester franquinien…) qui envahissent et gangrènent tout, aussi bien parmi les personnages (brouille entre Spirou et Fantasio, entre Noé et Fauvette…) que dans le monde de façon plus générale (culte du fric, etc. : on voit notamment que les champignons s’en prennent aux œuvres d’art) ; ils disparaissent quand la tonalité de l’album devient plus uniment “lumineuse”, grâce à Spirou, là encore sur un plan “global” (le message de Borneo est délivré aux humains) et plus intime (les personnages sont réconciliés, la joie de vivre est retrouvée).

Ah, ta théorie est plausible…
Moi, j’ai surtout vu ça comme un intermède d’humour pour entrecouper le reste, qui est plutôt sérieux.

Tori.

J’ai un peu de retard sur la série… qui contient plein de choses épatantes.

jim

LE SPIROU D’EMILE BRAVO

SPIROU OU L’ESPOIR MALGRÉ TOUT (PREMIÈRE PARTIE)
Janvier 1940. Un hiver particulièrement rude s’est abattu sur Bruxelles. Alors que tout le monde attend avec appréhension l’arrivée imminente de la guerre, Fantasio s’est engagé dans l’armée belge. Dans la forteresse d’Ében-Émael, il est impatient d’en découdre et ne doute pas une seconde que les armées française et britannique écraseront l’armée allemande…

Quant à Spirou, il est toujours groom et continue de vivre le plus normalement possible. Sa rencontre avec Felix, un peintre juif allemand dont les nazis ont jugé l’oeuvre “dégénérée”, et Felka, sa femme, va lui faire découvrir la “question juive” et la complexité de la situation internationale.

Quand la guerre éclate, Fantasio cherche à servir la patrie le plus héroïquement possible. Spirou, lui, essaye de comprendre la complexité de la situation à travers des rencontres avec des personnages profondément humains et tente de se rendre utile en étant fidèle à ses valeurs.

Cette grande oeuvre (330 pages en 4 volumes) est un véritable roman mêlant action, humour, vérités historiques et réflexions philosophiques.

PARUTION LE 05/10/2018
Genre : Historique / Humour / Aventure
Collection : Dupuis “Tous Publics”
Age du lectorat : 9+
Etat de la série : En cours
Album cartonné - 88 pages en couleurs
Hauteur : 320 mm / Largeur : 240 mm
ISBN: 9782800160986
PVP : 16.50EUR

Je recommande !
On oscille entre des moments de légèreté et des moments beaucoup plus sérieux, presque sombres. Ça devait être un peu comme ça, dans la tête des gens, au début de la guerre : ils avaient du mal à réaliser et, d’un seul coup, la réalité se rappelait à eux.
Ah, et côté graphisme, c’est vraiment efficace et ça met dans l’ambiance.

Tori.

SPIROU L’ESPOIR MALGRÉ TOUT (DEUXIÈME PARTIE)

Automne 1940. Spirou arrive à convaincre Fantasio de ne pas prendre le train pour partir travailler en Allemagne. Mais les temps sont durs et Spirou est menacé d’expulsion par le prêtre qui lui loue une chambrette. C’est alors qu’il a une brillante idée : avec Fantasio, il va monter un théâtre de marionnettes itinérant pour donner un peu de joie aux enfants qui n’ont rien d’autre à faire que de subir (ou jouer à) la guerre. Félix et Felka, le couple de peintres juifs allemands exilés à Bruxelles, les aident à réaliser les décors, et Fantasio, esprit débordant de créativité, écrit des contes pleins de violence et de gueuletons. Le spectacle plaît beaucoup à M. Henri, un mécène, qui les engage pour qu’ils aillent jouer un peu partout en Belgique. Et c’est ainsi que Spirou et Fantasio partent à vélo sillonner le pays avec leur théâtre itinérant. Mais Fantasio va tomber amoureux, et son comportement et ses secrets vont commencer à attirer de graves ennuis à Spirou…

  • PARUTION LE 04/10/2019
  • Genre : Historique / Aventure
  • Collection : Dupuis « Tous Publics »
  • Age du lectorat : 9+
  • Etat de la série : En cours
  • Album cartonné - 92 pages en couleurs
  • Hauteur : 320 mm / Largeur : 240 mm
  • ISBN: 9791034731626
  • PVP : 16.50EUR

SPIROU À BERLIN

En 1989, à Bruxelles, il faut croire qu’il ne se passe pas assez de choses pour remplir les Unes. En tout cas, Fantasio est incapable de trouver « LE » scoop dont son rédac-chef a désespérément besoin. Alors quand il apprend que le comte de Champignac est invité à un congrès de mycologie se déroulant à Berlin-Est, il le prend comme une merveilleuse opportunité de raconter le rapprochement des peuples. Mais le comte ne le voit pas de cet oeil et refuse tout net d’y participer. Après avoir ruminé quelque temps sa déception, Fantasio décide de retourner convaincre ce scientifique aussi génial que buté… qui semble avoir disparu en plein milieu de la nuit.

Spirou et son compère comprennent rapidement qu’il a été embarqué malgré lui en RDA et vont se mettre sur sa piste. Mais traverser la frontière la plus protégée d’Europe ne va pas être facile. La Stasi, police politique de la dictature communiste, veille au grain. Et l’ombre d’un vieil ennemi plane sur Berlin coupée en deux.

Une aventure de Spirou et Fantasio qui permettra de redécouvrir l’histoire du Mur de Berlin et de l’effondrement du bloc de l’Est. Publiée d’abord en langue allemande, la traduction française est réalisée pour les 30 ans de la chute du Mur.

  • PARUTION LE 18/10/2019
  • Genre : Aventure
  • Collection : Dupuis « Tous Publics »
  • Age du lectorat : 12+
  • Etat de la série : En cours
  • Album cartonné - 64 pages en couleurs
  • Hauteur : 320 mm / Largeur : 240 mm
  • ISBN: 9791034747184
  • PVP : 14.50EUR

Oui, Émile Bravo, après nous avoir livré son groom vert-de-gris enchaîne avec ce diptyque vraiment impressionnant !

Dans un autre registre, le Journal de Spirou prépublie actuellement Spirou chez les Soviets… (il y va en ayant de faux papiers disant qu’il travaille chez Vaillant… ~___^)

Tori.

Ils ont des parts dans le mot « brillant » au Figaro ?