Le Tombeau des Lucioles volume 1 (Kaze)

vis personnel

Il était grand temps que je regarde cette ?uvre tirée d?un livre semi-autobiographique.

Niveau graphisme : Des graphismes retro (ça date de 1988 quand même) mais qui sont biens. Il y a beaucoup de scènes sombres ou qui se déroulent pendant la nuit. Les costumes militaires sont corrects.

Niveau scénario : Scénario émouvant, prenant… se déroulant au Japon pendant 41-45. Tout commence avec la phrase « Le 21 septembre 1945, je suis mort. », le corps d’un enfant et le jet d’une boite (à bonbons mais ça on le comprend plus tard). C’est à partir de cette boite que débute l’histoire. Donc, ça commence avec le bombardement de Kobe par les Américains, les deux enfants perdent tout ce qu’il leur restait (maison et surtout leur mère qui meurt brûlée). Ils décident donc d’aller à la campagne chez leur tante. A partir de là, nous découvrons la vie quotidienne (alertes aux bombardements, privations alimentaires etc). Suite à l’attitude de la tante, ceux-ci décident de (sur)vivre par eux-mêmes. A partir de là, les deux enfants se débrouillent. Au début ça va mais avec le temps la situation se dégrade (soeur devient malade, il vole pour survivre, se fait tabassé puis arrêté…). Il décide donc de vider le compte en banque de sa mère mais comble du comble il apprend que le Japon s’est rendu, que le navire de son père a coulé et malgré qu’il revient avec beaucoup de nourriture, c’est trop tard sa soeur meurt de faim. Voilà voilà, un scénario horrible où l’innocence de deux enfants leur coûtera la vie suite à la dure réalité de la guerre…

Niveau musical : Les musiques sont biens choisies, parfois elles sont agréables ou tristes. Les bruitages sont vraiment biens (ex: moteurs d’avions, bombardements, fanfare, l chronographe…).