LE TROISIÈME FILS DE ROME t.1-5 (Moënard / collectif)

Et moi, pendant ce temps-là, je fais des rapports ! Y a pas pire qu’un libraire BD qui se plaint !:yum:

Je trouve aussi. Même si je n’ai été que bouquiniste, et encore, quelques mois (et c’était pas ma boîte). L’idée de vendre du bien culturel, j’aime.

Jim

Ahahaha. Mais moi aussi chaton, je dois écrire des choses pour la boutique, je fais la signalétique, la compta, les rendez-vous salons…

Je ne me plains pas par contre, car comme le dit Tori et Jim c’est un chouette métier, et partager ta passion, à un public qui t’écoute c’est top.

ça, c’est bien.

Jim

Ah mais on ne va pas jouer à celui qui a la plus grosse, mais bon, j’ai aussi de la compta (pas du même niveau je te l’accorde), et je fais des trucs moins fun que préparer les rendez-vous salons …

Troisième Fils de Rome 05 - Marc Antoine et Cléopâtre

Date de parution : 10/04/2019 / ISBN : 978-2-302-07540-5

Résumé

Le Troisième Fils de Rome… un ordre noir, mystérieux, qui s’oppose aux descendants de Rémus et Romulus et qui n’a qu’un but : la chute de l’Empire !

La République romaine vit ses dernières années. Octave et Antoine s’affrontent pour le partage du monde. Octave, l’Occident et Antoine, l’Orient avec Cléopâtre.

Son fils Césarion dirige l’Égypte. L’ordre du Troisième Fils de Rome voit là l’occasion de s’imposer aux côtés de Cléopâtre. Il dérobe le bouclier de Vulcain et le fond pour en faire un autre où Césarion admirera la défaite d’Octave, son avènement et le règne de l’ordre…

Rafa Fonteriz, je l’avais découvert sur une production de Roy Thomas sortie en Espagne, la modernisation de Carmilla, de Joseph Sheridan Le Fanu. Et c’était vachement chouette.

629044

Mais comme souvent avec ces Espagnols baignés dans l’influence des comics, il est moins intéressant quand il se frotte à la production franco-belge. Il a dessiné Le Meilleur job du monde, sur scénario de Christophe Bec, et si son trait réaliste est toujours aussi maîtrisé, il a su se fondre dans le moule hexagonal, ce qui n’est pas un compliment pour moi : c’est assez plat, comme résultat, et ça n’invite pas à la lecture.

Jim