LE TRÔNE DE FER - George R. R. Martin (Pygmalion)

un beau cadeau de mon doudou: le trône de fer intégrale 1. j’ai bien hâte de me plonger dedans après avoir le début en série tv by hbo!

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51PKF2SZX5L.SS500.jpg

Le trône de fer - George R.R. Martin

Allez c’est parti !
Je me suis enfin décidé à lire cette saga qui trônait dans ma PàL depuis un long moment.
La faute à une certaine série TV dont je n’ai lu et entendu que du bien.

Je n’ai lu là que le premier tome chez J’ai lu. (Pas l’intégrale)

Hé bien j’ai été transporté dans cet univers. Ce fût un régal de découvrir tous ces personnages (pfiouuu y’en a du monde !), tous ces lieux.
Combien de fois suis-je allé voir les cartes pour suivre les déplacements des personnages au fil des pages ?

L’intrigue est rondement menée et on plaint ce pauvre Eddard Stark qui a mis les pieds malgré lui dans un nid de vipères.

Bien qu’il n’y ait aucune bataille, je ne me suis pas du tout ennuyé. Cela tient du miracle pour moi.

J’ai déjà hâte de m’attaquer au 2nd tome (qui complète le premier en VO si j’ai bien compris).
Seul bémol, la traduction et la syntaxe… Et les mots collés entre eux aussi. Pas facile parfois…

Ps : Mention spéciale à Tyrion “le lutin” Lannister ! :smiley:

Je remonte le tride suite à la passe d’armes sur le forum des séries TV.

Vu que certains ont lu les bouquins et spoilent, autant poursuivrent certaines des conversations ici !

on connait le titre du tome 14 qui sort à la rentrée: Les Dragons de Mereen

Je n’ai que l’intégrale 1 mais ce n’est que du bonheur :wink: :wink:

je regarde la série et je suis hyper emballée à l’idée de commencer aussi les romans, à vous lire, ca donne envie de s’y mettre encore plus ! ^^

edit : est ce que vous pourriez me conseiller pour le choix de l’édition svp
je vois 4 livres en intégrale et 13 romans poche… laquelle est selon vous la mieux ?

[quote=“sakura san”]je regarde la série et je suis hyper emballée à l’idée de commencer aussi les romans, à vous lire, ca donne envie de s’y mettre encore plus ! ^^

edit : est ce que vous pourriez me conseiller pour le choix de l’édition svp
je vois 4 livres en intégrale et 13 romans poche… laquelle est selon vous la mieux ?[/quote]

Je trouve l’intégrale moins chère, et correspondant au vrai découpage d’origine.

merci beaucoup de ton conseil ! ^^

même avis qu’Alex

merci beaucoup les garçons ! ^^

Idem que les autres même si ce sont quand même de gros pavés pas faciles à trimballer à droite à gauche.
(Mon tome 5 est dépouillé à force de trainer dans mon sac à main ^^)

à noter que depuis ce trimestre les 2 premiers tomes de l’intégrale sont disponibles chez France Loisirs

je vous ai écouté ! j’ai acheté l’intégrale 1 !!! et effectivement, c’est un sacré pavé !!!

(moi je me suis fabriquée des protèges livres de poche adaptables, je m’en sers pour mes romans ainsi que pour mes mangas ^^ )

Avant que les intégrales soient sorti j’ai acheté et lu tous les tomes j’ai lu et, si je me souviens bien, depuis le tome 11 les volumes de l’éditeur. L’histoire m’a déstabilisé mais l’auteur a le génie de faire accrocher le lecteur pour savoir ce qui se va se passer ensuite.

ben moi j’ai acheter toutes les intégrale existante !!!

j’ai lu la première et la seconde … mais bon le problème c’est que la traduction est fastidieuse a lire … le style n’est pas assez dynamique et lourd … dommage quand on sait que la version original est assez facile a lire !!! et pourtant je lit beaucoup et de different style !!!

il parait que le traducteur va (ou a) changer !!! donc peut etre en mieux !!! donc j’attend avant de m’y remettre !!!

Fini le tome 5 (divisé en trois parts chez Pygmalion ). Bon la qualité de la série est toujours là, on est pris dedans comme au premier jour. Niveau traduction, il y a une continuité avec le boulot de l’ancien traducteur sans doute pour ne pas désarçonner le lecteur. Par contre , dans la 3me partie, il me semble que l’épée Illumination devient soudainement Lumière (ou bien j’ai mal compris la phrase) et une naine du non de Sol devient Sou.

Bon maintenant, le suspens est insoutenable, j’espère que je vais pas encore attendre 6 ans pour avoir la suite !

Constatant que les liens de la rubrique « Viens dans mon comic strip » ont sauté, je me permets de remettre ce petit texte que j’avais composé il y a quelques années, et qui intéressera sans doute les amateurs de littérature de l’imaginaire et ceux qui prisent les comics books de super-héros.

1-DrWeird0101-Cover

DOCTOR WEIRD

Jim Starlin et George Martin… en équipe !

2-DrWeird0103-KeltnerStarlin

Il est de notoriété publique que George R. R. Martin, le désormais mondialement célèbre romancier auteur de la colossale saga du Trône de Fer , est grand amateur de comic books et de super-héros. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il a tâté du scénario, et même du crayon.

On ne présente plus George R. R. Martin. Tout le monde connaît Le Trône de fer . En tout cas, tout le monde connaît Game of Thrones , avec ses complots de cour et ses œufs de dragon. La saga littéraire, dont le premier volume paraît au début des années 1990, a fait de l’écrivain une star mondiale accueillie comme le messie (ou au moins comme un monarque étranger en visite) à chaque dédicace aux quatre coins du monde.

4-DrWeird0133-MartinStarlin

Le nom de Jim Starlin n’accède pas, quant à lui, à une renommée aussi universellement répandue. Bien connu des amateurs éclairés de bande dessinée (et des fidèles de cette chronique), il traîne derrière lui un public fidèle, mais nettement plus réduit. Ce qui n’est d’ailleurs pas juste envers celui qui pourrait prétendre au titre de « Michael Moorcock des comics ».

5-DrWeird0122-Atterrissage

Les deux auteurs sont des personnalités fortes dans leur domaine respectif, des hommes talentueux et travailleurs, qui n’ont pas leur langue dans leur poche, mais qui sont curieux et attentifs à l’évolution de leur média et aux créations de leurs collègues.

Jeune créateurs encore amateurs dans les années 1960, ils se sont croisés dans les pages de Star-Studded Comics . À ne pas confondre avec le comic book sorti en 1945, ce Star-Studded Comics est un fanzine publié entre 1963 et 1972, assez célèbre et fédéré par le Texas Trio, à savoir Larry Herndon, Buddy Saunders, and Howard Keltner. Les trois jeunes gens créent différents personnages, inspirés de héros obscurs de l’Âge d’Or, et développent un petit univers au sein d’une parution qui connaîtra dix-huit numéros constitués de bandes dessinées et de nouvelles à teneur fantastique.

7-DrWeird0140-Vanquished

Bâtissant un réseau de correspondance avec de nombreux lecteurs, ils sont bientôt contactés par de jeunes auteurs qui proposent leurs services. C’est le cas de Jim Starlin, qui fait ici ses premiers pas dans un univers fantastico-cosmique, et de George Martin, qui s’essaie à la prose, bien entendu, mais également au scénario. D’autres noms aujourd’hui connus viendront enrichir les sommaires de Star-Studded Comics , comme Roy Thomas, Alan Weiss, Mike Vosburg, Dave Cockrum, Sam Grainger…

L’un des personnages phares du fanzine, c’est Doctor Weird, créé par Howard Keltner en s’inspirant de Mr. Justice, un personnage fantomatique apparu dans Blue Ribbon Comics en 1941. Très jeune, Keltner dessine les premières péripéties de Doctor Weird sur du papier machine, mais le personnage ne prendra de l’ampleur que lorsque Saunders, Herndon et Keltner se réuniront et auront l’idée de fonder une revue amateur.

Doctor Weird, surnommé le « Master of the Macabre », peut être comparé au Spectre, mais Keltner assure avoir découvert le Spectre seulement après la création de son personnage. Quant à Doctor Strange, bien entendu, il n’existe pas encore lors de ces premières tentatives.

Venu du futur mais tué en 1940, Rex Ward, devenu un fantôme, affronte des menaces surnaturelles. Jim Starlin, après la version de Keltner, est sans doute celui qui a réellement donné son allure au personnage au fil de récits, de quelques pages chacun, où le style qu’on lui connaîtra dans Iron Man , Captain Marvel ou Warlock se forme lentement mais sûrement. Doctor Weird a l’allure de Drax, pour dire les choses rapidement. Son allure de force spectrale et détachée n’est pas non plus sans annoncer Darklon the Mystic , personnage qu’il créera plus tard pour Eerie , le magazine de Warren Publishing (l’ennemi qu’affronte à un moment Doctor Weird ressemble à l’adversaire de Darklon). Le rapport à la mort, au surnaturel, à l’après-vie, aux dimensions indicibles, tout cela préfigure les univers oniriques et cosmiques qui feront la célébrité du bédéaste.

George Martin, quant à lui, dira souvent dans les interviews (pour peu que ses interlocuteurs s’intéressent à ses travaux de jeunesse, ce qui n’est pas gagné), qu’il se sera essayé au dessin autant qu’à la prose ou au scénario (espérant, de son propre aveu, devenir le nouveau Stan Lee ou le nouveau Lovecraft : raté, il n’est ni l’un ni l’autre…). Visiblement moins doué pour le dessin que pour l’écriture et quelque peu embêté par l’écriture de scénario (par la suite, il vaincra ces timidités en écrivant notamment pour la télévision), il signera des textes de prose pour Star-Studded Comics .


Le premier texte de Martin s’intitule « Powerman vs the Blue Barrier » et paraît dans Star-Studded Comics #7, daté de juillet 1965, Powerman étant l’un des autres personnages récurrents du fanzine (Starlin en dessinera quelques aventures également, ainsi qu’un autre personnage appelé le Defender. Pour la petite histoire, il créera également The Eagle, un héros anti guerre du Viêt-Nam…). Certains textes de Martin seront donc publiés tels quels, et d’autres seront adaptés sous formes de planches… par Jim Starlin.


Les deux auteurs passeront professionnels au tournant des années 1970, plaçant toute leur énergie dans des planches ou des textes payés par des éditeurs ayant pignon sur rue. Leurs grandes ressources et leur imagination fertile seront donc mises au service de projets personnels et/ou plus lucratifs.

Avec l’arrêt de Star-Studded Comics durant l’été 1972, Doctor Weird tombera quelques années dans l’oubli. En 1993, Keltner vendra les droits de son personnage à Gary Carlson et Edward DeGeorge, qui intégreront le personnage au sein de l’univers Big Bang Comics. Quelques rééditions diverses donneront l’occasion aux lecteurs de redécouvrir ce personnage et les travaux de jeunesse de deux vedettes. Starlin signera à cette occasion quelques illustrations et couvertures nouvelles. Une compilation de ses récits, Dr. Weird Special #1, paraîtra chez Big Bang en février 1994, offrant, parmi d’autres bonus, deux entretiens, le premier avec Howard Keltner et le second avec George R. R. Martin, accompagné de « The Dark Crown », un synopsis de Martin pour une histoire s’inscrivant dans un cycle d’inspiration lovecraftienne (l’une de ses grandes influences) qu’il n’aura jamais le temps de concrétiser.