LE VOYAGE D'ABEL (Isabelle Sivan / Bruno Duhamel)

Discutez de Le voyage d’Abel

L’album sera réédité chez Bamboo en mars prochain.

Couv_383288

Scénario : Isabelle SIVAN
Dessin : Bruno DUHAMEL

Parution le 04 Mars 2020

"La vie est un voyage, pas une destination."

À Reclesme, dans un petit village au cœur de la France, Abel vit seul avec son chien, ses deux vaches et ses brebis. Il n’a jamais quitté son village. Pourtant, toute sa vie, il a rêvé de parcourir le monde, et imaginé de lointains voyages. En ce mois de septembre, et ce malgré son âge, Abel a décidé de partir en Éthiopie.

  • Cuir/luxe : 72 pages
  • Editeur : Bamboo (4 mars 2020)
  • Collection : GRAND ANGLE
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2818977908
  • ISBN-13 : 978-2818977903

Jim

Petit (enfin, pas si petit que ça) message de Bruno Duhamel au sujet de la première édition de l’album, un récit dont personne ne voulait à l’époque :

Jim

Deux dédicaces postées par des participants du forum BDGest, heureux propriétaires d’un exemplaire de la première version :

duhamel-le-voyage-d-abel-3bdq

Galerie_109084_44284

Jim

Je pense que je ne tarderai pas à t’embrayer le pas, tant j’ai apprécié Jamais et Nouveau contact.
Et savoir qu’il bosse sur un western me plaît bien aussi.

Jim

Abel est un vieux berger, qui n’a voulu qu’une seule chose dans sa vie. Quitter son petit patelin et voyager, ce qu’il ne fera jamais. Les villageoise se moque de lui avec sa passion pour les voyages et les guides. Pourtant Abel sait qu’il partira bel et bien un jour pour un grand voyage et que celui-ci sera sans fin.

On retrouve le thème de la vieillesse comme dans Jamais, mais ici, c’est un peu plus acide, pas forcément drôle, mais très bien écrit et on reconnais déjà le style de Duhamel. Un très joli album sur la fin de vie d’un homme pressé d’en finir.

Je suis très curieux, parce que c’est une réédition, que cet album a été réalisé avant Jamais, et que, du coup, je m’interroge sur la part qu’il prend dans le récit, sur de quelle manière on peut retrouver le style qui m’a plu dans Jamais ou Nouveau contact.

Jim

Album évoquant la vieillesse, la solitude et le rêve, le récit a quelque chose de délicatement désespéré, une forme de poésie de la tristesse qui est magnifique, et sublimé par le dessin de Duhamel. Ses compositions, ses cadrages (qui laissent une grande place au vide), sa très subtile monochromie, tout cela concourt à brosser un portrait délicat d’un vieillard campé sur ses positions, en lutte contre tout, et qui ne cède qu’à une chose, le temps qui passe.
Très émouvant, très triste aussi pour un campagnard comme moi. Mais d’une grande évocation. Très beau.

Jim