LEFRANC t.1-31 (Martin, Jacquemart, Corteggiani, Seiter / Taymans, Maury, Alvès, Régric)

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Lefranc T.25 (simple 1984 - Casterman BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Lefranc T.27 (simple 1984 - Casterman BD) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La nouvelle collection Hachette est consacrée à l’intégrale LEFRANC. Le tome 1 sort aujourd’hui au prix de 1,99 EUR.

M7790-1_cache_s362018

Ça, j’en ai aucun. Je garde le souvenir de quelques vieilles lectures assez agréables, la sensation d’avoir une “bédé à papa” plutôt bien troussée et dynamique, pour les standards ligne claire.

Jim

Jamais lu. Donc dans ces cas-là, je prends toujours le numéro 1. Ca fait de la découverte pour pas cher…

J’en lisais chez mon oncle quand j’étais ado (il a dû m’en prêter quelques-uns aussi). J’aimais bien, ouais !

Je voulais passer chez mon épicier de village, voir s’il avait reçu quelque chose, mais j’ai fait plein d’autres trucs. Ça sera pour demain.

Jim

On sait combien cette collection aura de numéros ?

Jim

Il y aura 38 volumes (29 Aventures de Guy Lefranc et 9 Reportages de Lefranc)…

J’ai une question : Lefranc est-il dix fois plus fort que Dicentim ?

Tori.

HAHA

Clap clap clap.

Et merci pour l’info (la photo de la frise au dos du carton accompagnant le premier album m’avait laissé entendre une fourchette de ce genre-là, mais je préfère toujours demander…)

Jim

J’ai seulement repris l’information sur le site dédié à la collection chez Hachette :

Votre collection comprend l’intégrale des 38 volumes de la collection Lefranc déjà édités en France au moment de la parution de ce n°1 : les 29 albums des Aventures de Guy Lefranc et les 9 albums des Reportages de Lefranc.

Tori.

J’ai craqué chez mon épicier de village, et j’ai pris les deux premiers numéros. J’ai parcouru très brièvement les cartons avec lesquels ils sont vendus, mais je n’ai pas encore ouvert et lu en détail les documents qui les accompagnent. Ça risque de s’entasser avant que je lise en détail… comme beaucoup d’autres bouquins chez moi, hélas.

Jim

Après lecture du premier tome de la collection Hachette, je suis plutôt partagé. L’enquête est bien menée, il y a pas mal de péripéties, dans des décors variés, avec une bonne accélération dans les dernières pages. Mais même si les cases ne manquent pas de détails, j’ai parfois trouvé le dessin un chouïa raide (je n’avais pas lu du Jacques Martin depuis Alix il y a bien longtemps)…et je ne suis pas fan non plus du lettrage, que je ne trouve pas super agréable à lire, et de ces pavés (des “bulles” qui n’ont pas vraiment la forme de bulles) qui “écrasent” un peu trop les dessins…

L’un des trucs qui m’a toujours “repoussé” dans cette ligne claire classique, c’est justement le lettrage.
C’est sans doute l’habitude des comics américains, mais que tout soit lettré pareil et en italique de surcroît, ça m’a toujours fait l’effet d’une pauvreté officialisée. Alors que dans Astérix, la variété du lettrage et la capacité à distinguer récitatifs et paroles par la forme des bulles mais aussi des couleurs, m’a toujours semblé un plus évident.
C’est dommage, parce que la pureté du trait me charme pas mal, en fait.

LefrancGrandeMenacep1

LefrancGrandeMenacep2

Jim

Oui, sur ce point, vive le lettrage des éditions Héritage, au Québec :

J’ai pris ces images dans les articles (assez drôles) du blog de Steve Requin, sur Spider-Man et les Fantastic Four… Allez y jeter un œil ! ~___^

Tori.

Savoureux.
Pour ainsi dire…

Jim

Je m’étais déjà fait la réflexion en rejetant un oeil à du Tintin il y a quelques mois. Mais là sur Lefranc, j’ai eu un peu plus de mal, ce n’est vraiment pas un type de lettrage que j’apprécie…