LÉONARD t.1-52 (Bob De Groot, Zidrou / Turk)

La critique par damss est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

La critique de Léonard T.44 (simple - Le lombard) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

J’ai les dix premiers tomes de la série (et un autre, sans le dos noir). Et j’aime bien.

leonard1_03112002

Paradoxalement, je me demande si je n’ai pas découvert Robin Dubois, l’autre collaboration de Bob De Groot et Turk (sans doute dans le journal Tintin), avant de lire celles de leur génial et gaffeur inventeur. Je ne sais plus. Si Leonard a eu droit à des albums avant Robin Dubois (1977 our le premier, 1979 pour le second), ce dernier a quand même eu droit à des compilations dans la collection « Vedette », dès 1974.

PlancheA_20053

L’alchimie de la série repose sur les personnages, Léonard disposant d’un apprenti qui lui sert de faire-valoir. Mais la série a aussi des observateurs, notamment le chat, ce qui permet de créer un recul évident.

LeonardP

L’autre truc très amusant, réserve sans fond de gags et de clins d’œil, c’est le fait que Léonard est capable de tout inventer. De là, les auteurs jouent à fond la carte de l’anachronisme, le génie parvenant à créer des choses quelques siècles avant leur invention réelle (ce qui est parfois la raison même de leur échec dans la série).

Couv_24951

Je découvre que la série, depuis quelque temps, est désormais écrite par Zidrou. À partir du tome 47, sorti en 2016.

Couv_286798

Jim

J’en ai lu pas mal plus jeune, je ne sais plus dans quel magazine (Tintin ou Pif ?). J’en garde toujours un bon souvenir, c’est une série que j’aimais bien retrouver à l’époque…

Boule et Bill, le Marsupilami, Léonard le génie ou encore Yakari, autant de personnages qui devraient se lancer à l’assaut du marché chinois, sous la forme de bandes dessinées, mais aussi de séries animées voire de parcs à thème :

Jim

Basile va revenir avec le coronavirus, à tous les coups…

Edit, après avoir lu l’article :

« So it is a bit different from the Japanese style, which is more violent and also has a dark side, and the U.S style (which) is more hero-oriented, » according to Tian. The European style "is closer to the family, closer to real life…

Bonjour les clichés…
Et puis, même si c’est de la violence de cartoon, Léonard se pose là, quand même ! ~___^ Ah, mais ce doit être plus proche de la vraie vie.

Ah, aussi :

Léonard […] a Da Vinci-lookalike

Euh, c’est censé être Léonard de Vinci, ce n’est pas un simple sosie.

Et je note que Boule & Bill est traduit en anglais Billy & Buddy, ce qui prête moins à confusion sur qui est qui

Ah, et l’article ne parle pas des Schtroumpfs… Qui sont mondialement connus, mais dont beaucoup de gens de par le monde doivent penser qu’ils sont une création américaine (il faut dire que le dessin animé était signé Hanna & Barbera).

Ah, et un dernier point, aussi : tous ces titres sont des créations belges (sauf Yakari, qui est suisse) !

Tori.

Léonard - Tome 51 : Léonard - Génie du crime

Leonard-Genie-du-crime

Illustration Turk
Auteur Zidrou
Editeur Le Lombard Eds
Date de parution 15/05/2020
Collection Leonard
EAN 978-2803674657
ISBN 2803674653
Nombre de pages 48
Format 30 x 22
Age minimum 9 ans

Nouvelle date : 19 juin 2020.

Jim

Oh, splendide, je le copie aussitôt à un endroit idoine !

Jim

C’est un scan que j’ai fait il y a plus de quinze ans, dans le magazine Carrefour Savoirs (le mensuel gratuit de l’enseigne, dédié à la culture), pour lequel Turk était invité et a illustré les rubriques… Je ne sais pas ce que j’ai fait de mon magazine, malheureusement… Et c’est le seul dessin que j’ai scanné (il illustrait la rubrique des romans).

Tori.

Léonard - Tome 52 - Vacances de Génie

image

Si vous ne savez pas quoi faire pour vos prochaines vacances, pas d’inquiétude : Léonard a quelques idées géniales ! À commencer par son pont invisible au cœur des Dolomites, imprimé en Pléoxiglas par une Vinci 3D. Puis le Genius Rock Festival, dont il est concepteur et organisateur. Et même l’espace, grâce à l’agence Space Léoliday ?!? Autant dire que Basile n’est pas près de prendre congé. Du coup, il tente de devenir héros de BD réaliste en compagnie d’un certain… Ric Hochet !

  • Éditeur ‏ : ‎ LOMBARD; Illustrated édition (18 juin 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 48 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2803677946
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2803677948
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 690 g
  • Dimensions ‏ : ‎ 22.4 x 1 x 30.1 cm

Zidrou a longtemps été instituteur. Problème : il rêvait d’une école intelligente, qui aurait appris aux enfants à penser plutôt qu’à bachoter avant l’âge ; une école tournée vers ses élèves, qui aurait pris en compte la réalité de leurs vies, de leurs problèmes. Devant l’impossibilité de la tâche, il a pris ses responsabilités et décidé de devenir scénariste de bande dessinée ! Et les ennuis avec l’administration éducative, il les laisse désormais à son héros le plus populaire," L’élève Ducobu". Ce dernier n’étant pas bégueule, il partage volontiers la sensibilité et l’humour de son créateur avec Tamara, adolescente tourmentée par son poids. Très prolifique, Zidrou est également l’auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, « Le Montreur d’histoires », « Tourne-Disque », « Lydie », « Folies Bergères », « Les beaux étés », « Les 3 Fruits » ou encore « Les Promeneurs sous la Lune ». On lui doit aussi, plus récemment, la reprise du classique autant qu’indémodable « Ric Hochet », ainsi que celles de « Chlorophylle » et de « Clifton ». Son cerveau humide de Belge résistant vaillamment à la chaleur de l’Andalousie, sa terre d’élection, il trouve encore le temps d’écrire des chansons, des albums jeunesse et des scénarios pour le cinéma! Quel homme!

À l’instar de son comparse, Turk est de ces génies chez qui la valeur n’a point attendu le nombre des années. À 16 ans, il est engagé au studio de dessin des Éditions Dupuis à Bruxelles. C’est là qu’il rencontrera beaucoup de dessinateurs et entre autres, Bob de Groot. C’est le début de leur fructueuse collaboration, la machine est lancée. À cette époque, la Léonavision? a la bonne idée de passer le « Robin des Bois » de 1938, avec Errol Flynn. C’est le déclic ! Frappés par la profonde niaiserie de ce film un peu daté, ils décident aussitôt d’en faire une série parodique. « Robin Dubois » est né. Plus tard, à la demande du journal « Tintin » le duo reprend « Clifton », de Raymond Macherot. En 1975, les deux compères s’attaquent à une autre icône historique : Léonard de Vinci. Cette belle idée permet à Turk d’explorer les voies graphiques qui le taraudent, notamment tout ce qui touche à la représentation de la mécanique, ainsi qu’une rythmique gagesque qui doit beaucoup aux cartoons américains. Autant de qualités qui font de lui le dessinateur idéal pour illustrer les aventures rocambolesques du Docteur Bonheur (sur un scénario de Clarke), autre « scientifique » d’un genre un peu particulier !