LES CHRONIQUES DE LA SCIENCE-FICTION (Guy Haley)

Je l’ai eu en cadeau de Noël et je suis en train de le lire…

Je reviendrai dire ce que j’en pense dans quelque temps car le contenu est dense.

ginevra

Punaise, citer Watchmen fait attirer l’acheteur potentiel …

Ne t’enthousiasme pas trop vite, la partie Watchmen ne fait que 4 pages dont 2 uniquement d’illustrations principalement du film.

Voici 2 pages prises sur le site de l’éditeur (muttpop.fr/boutique/les-chro … e-fiction/) qui aideront à mieux comprendre le fonctionnement de cette anthologie.

Le début des explications pour lire les divers articles :

L’article sur Heinlein en 1 page :

Les plus gros articles (textes +illustrations/photos) sont :

  • 10 pages : Star Trek, Star Wars, Terminator
  • 8 pages : Batman, la planète des singes, Alien, Stargate
  • 6 pages : Frankenstein, Superman, Flash Gordon, 2001 l’odyssée de l’espace, Dune, Judge Dredd, Mad Max, Transformers, Robocop, Jurassic Park, X-files, Babylon 5, Resident Evil, Matrix, La ligue des gentlemen extraordinaires, Halo

Pour certains auteurs, dont les grands précurseurs tels que Verne ou Wells par exemple, les comptes sont un peu plus difficiles à faire parce qu’il y y a des articles sur des oeuvres emblématiques (la guerre des mondes, par exemple) en plus de l’article sur l’auteur.

En avançant dans ma lecture, je crois avoir compris que les auteurs d’articles ont surtout privilégier la SF anglo-saxonne via les films ou les séries TV et aussi les jeux vidéos. Le côté livres ou comics apparait surtout au début avec les précurseurs.

Si on en croit ce livre, en France, il y a eu Jules Verne qui soit digne d’un article (les autres auteurs apparaissent parfois en étant cités dans un autre article comme Pierre Boulle et La planète des Singes), René Laloux, . Autre article sur une oeuvre française : Valérian et Laureline (mais un film doit être réalisé bientôt avec des acteurs anglophones) et Barbarella (il y a eu un film)… J’ai oublié “le voyage dans la lune” de Mélies!
Il faut croire que la BD franco-belge de SF n’est pas diffusée au Royaume-Uni ou aux États-Unis d’Amérique… même un space opéra comme UW1!.. ou une série plus ancienne comme Yoko Tsuno qui oscille entre space opéra avec Vinéa et anticipation (La frontière de la vie, par exemple). Moebius est superbement ignoré dans ce livre ou il est cité dans les articles sur Métal Hurlant, Alien ou Le 5e élément.

Heureusement pour le Japon, il y a des films ou animes qui sont présents… et donc un bon nombre d’articles.

Ce nouveau commentaire est là pour vous conseiller de le feuilleter avant de l’acheter pour vérifier si ce qui est présenté entre vraiment dans vos centres d’intérêts.

Parce que Black & Mortimer et On a Marché sur la Lune / Vol 714 pour Syndey, ce n’est pas de la SF ?

:mrgreen:

A priori, ces diverses séries (que je n’avais pas citées parce qu’il y en aurait trop à lister) n’ont pas passées la Manche et encore moins l’océan Atlantique!!

Juste une remarque, c’est Blake :wink:

Arf, j’avais failli mettre un E, mais je trouvais que ça jurait avec le C. Je n’ai pas retirer la bonne lettre !

Me disait bien que ça n’allait pas, ça !

Tu confonds avec Blake & Decker ?

:wink:

Jim

Ah bah non, ça risque pas ! :mrgreen:

J’ai presque fini le “pavé”. Voici mes commentaires.
Les petites déceptions d’abord.

Un correcteur est cité en début du livre, mais son travail me laisse perplexe pour le nombre de gaffes qu’il a laissé passer comme : citées au lieu de cités (on parle de villes) ; emprunt au lieu de empreint (on parle de sentiments) ; un gigantesque creux archéologique (sur la lune) dans l’article de 2001 : l’odyssée de l’espace ; satyre au lieu de satire (on parle de parodie) ; Mars devenue une planète verte ( ?) ; Guido Crepax et Milo Manara devenus des auteurs français…
C’est en particulier au début du livre que j’ai trouvé des erreurs ou faux-sens de traduction flagrants qu’il aurait dû remarquer.
Il a aussi laissé passer des syntaxes originales :
• … dans l’univers, laquelle est divisée… Je croyais que univers était un mot masculin !
• Article Blade Runner. Un business florissant d’animaux synthétiques se développent que les gens traitent comme s’ils étaient réels… Aïe ! Je pense que la syntaxe adéquate aurait été : Un business florissant d’animaux synthétiques, que les gens traitent comme s’ils étaient vivants, se développe.

Plus des erreurs dans le nom des auteurs qui sont bien orthographiés d’un côté et mal de l’autre : Herzl devient Herz (Altneuland) ; Serling devient Sterling (4e dimension)…
Et aussi des illustrations ne correspondant pas à l’article (erreur rare) et les décalages entre articles et indications hors textes (frise chronologique ou recettes des films). Un exemple : le film Star Trek de 2009 est donné avec 385 millions de dollars de recettes dans le texte qui deviennent 421 millions dans l’icône supérieure… Y aurait-il des problèmes de taux de changes entre dollars et livres sterling ? Autre exemple : George Lucas réalisation de Star Wars V dans la frise chronologique alors qu’il n’en est que le producteur dans le texte.

Certaines points, que je trouve contestables ou faux, viennent sans doute du texte anglais de base comme des erreurs historiques (sur le contexte de la locution Ecce Home, par exemple) ou des mélanges entre livres et films inspirés de ces livres (qui sont souvent des réécritures, et parfois juste une utilisation du titre) ou une connaissance imparfaite de l’œuvre (Valérian et Laureline, par exemple).

Bon, j’abandonne les mauvais points pour venir aux bons points qui sont, pour moi, plus nombreux.
Juste une précision, les articles sont donnés en ordre chronologique de 1e parution de livre ou nouvelle ou 1e sortie d’un film.

Le 1e chapitre (1818-1925) offre des articles plus ou moins détaillés sur** les premiers auteurs** (avant modification: quelques grands précurseurs) de la SF : Shelley, Verne, Wells, Lasswitz (que je ne connaissais pas) avec Lovecraft en plus (même s’il est aux limites de la SF). Il semble que le livre Histoire comique par Monsieur de Cyrano Bergerac contenant les Estats & Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac soit inconnu dans le monde anglophone… Dommage !
Dans ce chapitre sont aussi présentés de grandes œuvres de SF, la plupart étant des livres adaptés en films dont 20000 lieues sous les mers, la guerre des mondes, l’île du Dr Moreau, John Carter de Mars, le voyage dans la lune de Méliès.

Le 2e chapitre (le printemps du pulp) couvre les années 1920 à 1950. Il est foisonnant dans ses sujets : auteurs, magazines, films. Il m’a permis de découvrir ou redécouvrir le contexte de nombreuses œuvres et comment elles ont évoluées : Metropolis, Buck Rogers, Flash Gordon, Superman, Batman. Idem pour des auteurs sur lesquels j’ai amélioré mes connaissances basiques comme Olaf Stapeldon, Jack Kirby, Stan Lee, Robert Heinlein, Ray Bradbury, Arthur Clarke ou Eiji Tsuburaya.
Les articles sur les comics vont considérablement m’aider à mieux suivre certaines discussions du Club Comics ! :smiley:

Le 3e chapitre (l’ère de l’atome) couvre la période 1950-1970, le 4e chapitre (sombres futurs) celle 1970 à 1990 et le 5e chapitre (l’aventure continue) les années d’après 1990. Les séries TV s’ajoutent aux autres catégories déjà citées. De quoi se faire ou se refaire une culture SF assez complète. Il y a trop de choses dans ce chapitre et le suivant pour détailler tel ou tel article.
Les articles sont toujours intéressants. Souvent trop courts quand ils parlent d’un auteur ou d’un livre, beaucoup plus longs pour les films ou les séries TV les plus célèbres. Dans ce dernier cas, il y a une double page initiale suivie d’une double page resituant l’histoire avec une frise chronologique où apparaissent par des barres de couleurs différentes les divers évènements concernant les personnages principaux. Suivent alors 2, 4 ou 6 pages avec des photographies pour les films ou séries, des reproductions d’images de comics,…
Avec ces chapitres, je pourrai faire illusion sur certaines séries que je n’ai pas vues ! (pour les jeux genre trivial pursuit par exemple). :wink:

L’ensemble du bouquin va me faire retourner à la médiathèque pour voir si je peux y trouver certains livres… Le manque de place dans ma bibliothèque m’incitant à ne pas acheter la vingtaine de livres qui me font envie maintenant.
J’ai aussi regretté que certaines séries TV n’aient jamais été diffusées en France ou certains livres jamais traduits tellement les chroniqueurs concernés les ont valorisés.

En conclusion, malgré les gaffes citées plus haut, je recommande vraiment ce livre aux amateurs de SF… et je remercie mes enfants pour leur cadeau de Noël


Modification suite à remarque justifiée d’artemus dada… voir plus loin

[quote=“ginevra”]…]

Le 1e chapitre (1818-1925) offre des articles plus ou moins détaillés sur quelques grands précurseurs de la SF : Shelley, …][/quote]

Précurseurs de la S-F, c’est le livre qui parle de “précurseur” au sujet de Shelley ?

De mon point de vue, je considère **Mary Shelley ** comme l’inventeur de la S-F, pas moins (Pour en savoir +).

Le titre exact du chapitre (que je n’avais pas mis) est : “les débuts de la SF : naissance d’un genre”.
Et les chroniques commencent avec Frankenstein qui est le 1e roman de SF pour les auteurs, en accord avec toi.

De mémoire, d’autres compilateurs du genre, francophones eux, ont cité le roman de Cyrano de Bergerac comme le 1e de SF mais je vais avoir du mal à retrouver mes sources dans ma bibliothèque.
J’avoue que le mot “précurseurs” n’est pas le plus approprié maintenant que tu en fais la remarque…

Oui il n’y a pas vraiment d’unanimité au sujet du “premier” roman de S-F, pour ma part je trouve que Frankenstein rempli bien ce rôle, et Mary Shelley n’en est pas restée là dans le domaine de la S-F.
Ce qui ajoute du crédit à mon choix, la S-F qui n’existait pas encore en tant que genre était un domaine où elle avait quelque chose à dire. :wink: