LES CONTES DU GIVRE t.1-2 (Josselin Billard)

La troisième histoire de mon tome 2 est une nouvelle fois dans un genre différent. Ce n’est pas vraiment un conte mais plutôt une comptine. Elle parle du changement des saisons, elle s’intitule la Müe des saisons.

J’ai choisi un style qui évoque les vitraux car c’est une histoire importante. Je voulais qu’elle est un aspect presque « religieux ».

image

image

image

image

image

L’enfant qui parlait avec la mort est un conte assez dur à première vue. Et quasiment dès son écriture, je savais quel style lui donner. Je voulais faire du « Billy Brouillard » mais même si je pense qu’il y a des petites ressemblances, je suis assez loin du style de Guillaume Bianco. Me rendant compte de cet écart, j’ai fait appel à Rackham Le Roux pour faire la colorisation aquarelle sans lui donner réellement de consigne, afin que l’on s’éloigne un peu plus du style de Bianco.

image

image

image

Le 5e conte s’intitule « les 8 vies des Amants Magnétiques ». C’est le conte le plus long, une trentaine de pages, et le plus complexe. Enfin au moins dans sa création. L’histoire s’étend sur toute la période du Deuxième Âge, il ne fallait pas que je me rate sur ma chronologie. C’est aussi une histoire d’amour, triste, qui se répète.
Dès son écriture, je savais que je voulais un style « simple », épuré avec une couleur par vie pour simplifier la lecture. Je me suis inspiré de « Mes ruptures avec Laura Dean » de Tamaki et Valero-O’Connell qui a un dessin bien plus détaillé mais qui joue avec l’esthétique d’une seule couleur. Pour moi, cette simplification était un vrai challenge. Aller à l’essentiel, sans artifice. Pas simple de faire du « simple ».

image

image

image

image

L’éclosion thaumaturgique raconte une naissance messianique (ou non). C’est un conte fondateur pour ma mythologie, il me fallait un style traditionnel et en même temps, je voulais quelque chose de doux.
Le crayon de couleur a ce côté ancien qui moi, m’évoque l’enfance. J’ai choisi d’utiliser un papier de couleur « naturel » pour accentuer le côté ‹ premier âge ›

image

image

image

Le dernier conte, Élégie de l’équilibre, introduit le dieu du chaos. Je voulais quelque chose de typé comics. Je me suis souvenu que lorsque j’ai montré le design de ce personnage à Mobias, mon scénariste sur Gregory Sand, il m’a dit : « tu t’emmerdes pas, il ressemble carrément à Morphée (le méchant dans Gregory Sand) »

J’avoue qu’il a pas complètement tort, c’est peut être plus profond que ça en à l’air.

Toujours est-il que je voulais un style plutôt comics et que j’ai donc choisi de reprendre mon style de Gregory Sand pour le clin d’œil. Pour ceux qui l’ont lu, il y a plusieurs pages similaires. (Je sais même pas si Mobias l’a remarqué 🤣)

Je me suis autoswipé!

Voilà, c’était le dernier conte, merci de m’avoir lu, j’espère que c’était intéressant. En janvier, je vous dévoilerai la couv et un gros extra. La campagne du tome 3 devrait se faire autour de Mai/Juin et d’ici là, je vous présenterai les styles que j’aurai choisis pour cette fin de cycle. Portez vous bien 🤗 Et passez de joyeuses fêtes !(oui c’est un peu tôt mais bon)

image

image

image

image

image

LES CONTES DU GIVRE « 3 - Kha Orchestra » par Josselin Billard

Le troisième volet des CONTES DU GIVRE est en approche… Quel nouveau conte vous racontera la Baba Mola ?

Mais ce n’est pas du givre : c’est un nuage !

Tori.