LES DERNIERS JOURS D'UN IMMORTEL (Fabien Vehlmann / Gwen de Bonneval)

Discutez de Les derniers jours d’un immortel

Une des BD de SF les plus intelligentes qu’il m’aient été donné de lire.

Merci pour l’info !

Le personnage central est un humain dont le métier consiste à jouer, grosso modo, le médiateur dans les interactions entre les créatures de différentes races, en prenant en compte les différences (biologiques, socio-culturelles, etc.) qui peuvent poser problème dans la communication – ce qui fait que ce qui va être pensé comme un geste positif de la part d’un être va être interprété comme une agression de la part d’un autre, par exemple. Déjà, c’est pas mal. Et ça produit de surcroît l’occasion de quelques très jolies idées. Mais là où j’ai trouvé que ça devient très fort, c’est que dans le futur qui nous est décrit, l’humanité a évolué de telle manière qu’elle même nous apparaît comme aussi étrangère que les autres races extraterrestres du livre, ce qui court-circuite le schéma habituel “nous et l’exotisme en face”, pour le dire vite. Et le parcours du personnage va justement consister à retrouver, au moins en partie, cette “humanité première”.

Merci pour la description.