LES ENQUÊTES DE SYLVO SYLVAIN (Raphaël Albert)


(Jim Lainé) #1

Rue Farfadet: Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé

[quote=“Amazon”]Présentation de l’éditeur
Peuplé de références, de personnages truculents, d’humour et d’humeur, Rue Farfadet est un roman que le lecteur gardera longtemps en mémoire.
Panam, dans les années 1880 : les humains ont repris depuis longtemps la main sur les Peuples Anciens. Sylvo Sylvain a posé son havresac dans la rue Farfadet, gouailleuse à souhait. Chapeau melon vissé sur le crâne, clope au bec, en compagnie de son fidèle ami Pixel, il exerce la profession exaltante de détective privé et les affaires sont nombreuses?! Des adultères à photographier, des maris jaloux, des femmes trompées, etc. Ni très rémunérateur, ni très glorieux que tout ceci. Alors, Sylvo fréquente assidûment les bars, les cafés et les lieux de plaisir en tout genre où son charme envoûte ces dames…
Jusqu’au jour où, lors d’une banale enquête de routine, il se trouve mêlé à une machination dépassant l’entendement. Le voilà, bien malgré lui, chargé de l’affaire par l’un des trois puissants ducs de Panam. Saura-t-il tirer son épingle de ce jeu compliqué et dangereux??
Dans ce premier roman Raphaël Albert déploie un art consommé de l’écriture. Il nous fait palpiter au rythme d’une histoire passionnante de bout en bout. Il trousse avec style un personnage attachant et original et invente un univers surprenant de fantasy steampunk où l’on croise centaures taxis, motos à vapeur et magie de bataille.

Rue Farfadet captive par la richesse de son univers et par son intrigue rondement menée et l’on en sort partante pour arpenter d’autres pages sur les traces de ce piéton de Panam aux oreilles pointues.Actu SF.com
" Une fois de plus Mnémos vient nous régaler d’une pépite d’or pur avec un roman simple, sans fioritures inutiles. Un bel objet, une histoire passionnante et surtout une discrétion digne de Sylvo Sylvain. Ne pas chercher à trop en faire, comme d’autres peuvent tenter de le faire, peut-être est-ce là cette clé du succès propre à Mnémos…" Mythologica.net
"*Rue Farfadet est un mélange des genres très réussi, à l’humour subtil. J’ai été particulièrement amusé par les substitutions de noms de lieux, le calendrier et les figures de fantasy qui apparaissent de façon bien impromptue parfois mais toujours de façon logique ! *" Blog Rana Toad
" un auteur français qui mélange une écriture fluide, de l’humour et de l’imagination, difficile de demander plus !" On …

Biographie de l’auteur
Ne en 1973, des études d’Histoire, les joies et les vicissitudes de la vie dans la jolie ville de Thonon-les-Bains, des enfants, un métrer sérieux… Sauf que Raphaël Albert, comme beaucoup de sa génération, est hanté depuis son enfance par le démon de l’imagination. Il côtoie les jeux de rôle, les jeux vidéos. Il dévore, entre autres, les littératures de l’imaginaire. Alors, il imagine, puis travaille pendant plus de huit ans aux aventures de Sylvo Sylvain, l’inoubliable détective privé mélancolique et séducteur d’un Panam attachant. Dans ce premier roman Raphaël Albert déploie un art consommé de l’écriture. Il nous fait palpiter au rythme d’une histoire passionnante de bout en bout. Il trousse avec style un personnage attachant et original et invente un univers surprenant de fantasy steampunk où l’on croise centaures taxis, motos à vapeur et magie de bataille.

Isbn : 978-2-35408-101-0
octobre 2010
240 pages
18 €
illustration de couverture d’Aurélien Police
Editeur : Mnémos (27 juin 2012)
Langue : Français
[/quote]

Source : Mnémos


(Jim Lainé) #2

Avant le déluge: Les extraordinaires et fantastiques enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé

[quote=“Amazon”]Présentation de l’éditeur
Prix "Révélation Futuriales 2012 "
Tout en approfondissant son univers, l’auteur tisse une intrigue encore plus palpitante et entraînante. Nous en apprenons plus sur le destin passé de Sylvo Sylvain, les raisons de son exil ou de son amitié avec Pixel.
Comme dans Rue Farfadet, Raphaël Albert nous projette dans Panam, un Paris du 19ème siècle décalé : la Révolution française n’a pas eu lieu mais elle couve, les manifestations d’ouvriers sont nombreuses, la ville est la capitale d’un Royaume multiracial où les humains dominent des nains vaincus et des elfes réfugiés au sein de forêts impénétrables. Les centaures-taxis côtoient coches et motos à vapeur. La magie très codifiée par des mages académiciens sert à la vie de tous les jours.
Dans ce deuxième roman, Raphaël Albert reprend ses personnages là où il les a laissés. Les voilà célèbres, installés et les poches remplies. Pourtant, ils vont devoir affronter des entreprises encore plus dangereuses et malfaisantes. Tout en approfondissant son univers, l’auteur tisse une intrigue encore plus palpitante et entraînante. Nous en apprenons plus sur le destin passé de Sylvo Sylvain, les raisons de son exil ou de son amitié avec Pixel.

" Globalement, un pas a été franchi avec Avant le déluge. L’intrigue est plus complexe qu’elle n’y paraît. Le roman est très bien construit, sujet à de multiples rebondissements. L’humour et les jeux de mots sont toujours présents mais ne constituent qu’une composante de l’œuvre, un des éléments de son identité. Raphael Albert nous livre un roman si bien abouti qu’il nous tarde d’en lire le prochain." Sci Fi Universe

" En conclusion, voici une suite particulièrement réussie qui laisse bien augurer des nouvelles productions de Raphaël Albert et qui démontre que de l’excellente “urban fantasy” peut se dérouler ailleurs qu’à Londres." Jean-Luc Rivera

Biographie de l’auteur
Né en 1973, des études d Histoire, les joies et les vicissitudes de la vie dans la jolie ville de Thonon-les-Bains, des enfants, un métier sérieux… Sauf que Raphaël Albert, comme beaucoup de sa génération, est hanté depuis son enfance par le démon de l imagination. Il côtoie les jeux de rôle, les jeux vidéos. Il dévore, entre autres, les littératures de l imaginaire. Alors, il imagine, puis travaille pendant plus de huit ans aux aventures de Sylvo Sylvain, l inoubliable détective privé mélancolique et séducteur d un Panam attachant.

Isbn : 978-2-35408-107-2
mars 2011
288 pages
19 €
illustration de couverture d’Aurélien Police
Editeur : Mnémos
Langue : Français
[/quote]

Source : Mnémos


(Jim Lainé) #3

Fini le premier tome hier, dans le train.
Très sympa.
Comme je le disais à Raphaël Albert, que j’avais rencontré il y a quelques mois, c’est une “collision d’univers”, avec une narration très “polar” dans un univers entre féérie et steampunk. Le tout agrémenté de plein de jeux de mots, de mots-valises et de références dans les coins, et quelques digressions formelles (chapitre sous forme d’articles de journaux) qui permettent des ruptures et des diversions.
Quelques fautes et coquilles se sont cachées cependant dans le texte, ce qui est un peu dommage. J’ai cru comprendre que la direction de Mnemos avait changé, mais je constate que le soin apporté à la typographie, qui me semblait appuyé à l’époque de la publication des romans de Mauméjean ou de Héliot (soit dans la première moitié des années 2000) ne s’y retrouve pas. Gageons que ce n’est qu’une affaire de transition, et que ça s’améliore sous peu.

Jim