LES GRANDS ESPACES (Catherine Meurisse)

Le résumé et l’auteur disent une ferme. Maintenant je jugerais après lecture je n’ai eu que sa présentation à elle et quelques planches

Bien je reviens sur le sentier de la guerre après avoir lu cet ouvrage.

Déjà c’est gros gros coups de coeur.

Pour les relou du début de topic, elle est dans un bled paumé de 200 pelos, on ne sait pas ce que font ces parents hormis le fait qu’ils sont fans de Proust, Loti et de jardinage.

On est dans le Poitou-Charente des années 80. Très sincèrement j’ai adoré. Je ne ne suis pas campagnard je ne l’ai jamais été, et la campagne ça me stresse, mais là Catherine Meurisse m’a donné envie d’y vivre de retrouvé le petit garçon que j’étais qui jouait dans le parc et bac à sable de la cité ou il vivait avec d’autres gamins, ou l’imagination était la seule frontière ou on passait son temps dehors.

C’est blindé de référence à la littérature et un peu après à la peinture, c’est une bouffée d’oxygène comme elle voulait le faire en tout cas c’est ce que j’ai ressentit, une vraie BD feel good comme disent les anglais.

Hahahaha.
J’ai un pote, quand il vient à la maison, il n’arrive pas à dormir. Tu sais pourquoi ? Parce qu’il n’entend rien, pas de voiture, pas de klaxons, pas de camion-poubelle au petit matin, rien. Pour lui, c’est pas normal.

Jim

Ca, ca va, c’est surtout trop de vert et le truc plat. J’aime pas la forêt plate. Mets moi à la montagne ou à la mer aucun soucis, mais la rase campagne genre le berry je supporte pas.

Il n’entend pas les bruits habituels… Et son oreille n’est pas suffisamment affutée pour entendre les sons de la campagne : les chants d’amour des anoures, la course des écureuils dans les branches, le vent dans les saules (merci Grahame), le hululement des hulottes, les petits oiseaux au petit matin, etc.
La nuit à la campagne, c’est loin d’être silencieux.

Tori.

Pas dans toutes les régions : le bocage normand, il est loin d’être plat.

Jim

PS : incidemment, les enfants, grande nouvelle : la section franco-belge est “rangée”. On n’est pas à l’abri d’un titre classé chez le mauvais éditeur, d’un nom mal orthographié, tout ça, mais grosso modo, on va pouvoir désormais causer de nos coups de cœur, et les nouveautés indiquées par le Doc ne seront plus repoussées aux abysses du forum. Donc n’hésitez pas à indiquer les erreurs que vous repérerez, et surtout, à participer. Le bal est ouvert.

Tout comme la Bretagne … le bassin parisien et les plaines de Beauce, ça marque son homme !

Je vois ça.

Jim

un truc vallonée ca en fait pas non plus une montagne à ce que je sache.

Mais ce n’est pas plat. Ami versallais, tu as une vision caricaturale de la campagne. Si si.

Jim

certes, mais c’est pas montagne non plus.

Pagne je sais pas.

Oui vision caricaturale clairement.
C’est certainement pour la blague :wink:

Heiiiiin ? Je ne peux pas croire ça de mon Kabou !!!

non mais c’est sur que la campagne du poitou charentes et notamment Poitier est réputé pour ses montagnes, que la Normandie est réputé pour ses gorges.

Alors oui c’est pas plat à 100%, c’est valloné, mais c’est pas non plus une montagne ni même un mont n’exagérons pas non plus.

Ah les gorges de la Vire, tu peux y faire de l’escalade, du saut à l’élastique… Tu peux même pousser de la falaise les gens qui trouvent le paysage trop plat.
:wink:

Jim

et on peut y skier ?

Au moins en ski de fond (j’ai fait ça avec la voiture en décembre 2002 !)

Qui parle de montagne?

ce sujet part en vrille a cause des bouseux de la campagne. Du coup on peut même plus parler BD. :wink:

Chez moi, tu ne t’y plairais pas : comme relief, on n’a que la levée de la Loire (et je ne déconne pas : c’est là qu’on faisait de la luge l’hiver)…
C’est vraiment plat.

Tori.