Les inrocks h.s : la double vie des super-heros

[quote]Super-héros HS
Date de parution : 20/07/2012

Edito
C’est l’affrontement le plus violent de toute l’industrie
spectaculaire américaine pour l’année 2012 : Spider-Man
contre Batman. D’un côté, avec The Amazing Spider-Man
de Marc Webb, le début d’un nouveau cycle (le désormais
fameux concept du reboot, seulement dix ans après le
premier des trois films de Sam Raimi) ; de l’autre, la fin d’une trilogie
(celle de Christopher Nolan) avec The Dark Knight Rises. De l’un,
une vision ultra-contemporaine du divertissement de masse
(3D, disparition de l’auteur, toute-puissance du numérique) ;
de l’autre, une vision crânement anachronique (2D, support pellicule)
déterminée par un fort surmoi artistique (celui de Nolan, auteur
complet et tout-puissant). Les enjeux financiers sont monstrueux :
la nouvelle trilogie Spider-Man doit dépasser les 2,5 milliards de
dollars de bénéfice ; le précédent Batman de Nolan, The Dark Knight,
a engrangé à lui seul 1 milliard de dollars et Warner espère faire
mieux avec The Dark Knight Rises. Ce duel au sommet entérine en
tout cas la domination absolue des super-héros dans la culture
mainstream du XXIe siècle naissant.
Ce surplomb du super-héros sur le trône de la culture populaire a sa
généalogie, qui court tout au long du siècle précédent, en
accompagne les grandes secousses géopolitiques, double l’Histoire
en marche d’une autre histoire, fantasmatique, parfois révisionniste,
parfois au contraire critique, et toujours organiquement liée à
l’imaginaire collectif de son temps. De la littérature pulp sur papier
journal aux fastes hollywoodiens, de l’anoblissement culturel avec les
graphic novels jusqu’aux prolongements ludiques de l’industrie du jeu
vidéo, nous avons tenté de dessiner les contours d’une mythologie
aux super-pouvoirs, dont le plus saillant est d’avoir su régulièrement
s’inventer de nouvelles formes et se reconfigurer

Jean-Marc Lalanne[/quote]

Y’en a qui l’ont lu ?

Leur H.S. sur Franquin était pas mal, pour celui la, j’ai des doutes, vu comment ce genre est habituellement traité par dessus la jambe.

Je suis donc entrain de lire ce numéro des Inrockuptibles, et pour l’instant je suis moyennement emballé.

Bien entendu, je ne prétends pas détenir, ni maîtriser l’Histoire du comic book dans sa totalité, mais oublier comme le fait Stéphane Beaujean dans son article récapitulatif (sur la généalogie du genre) l’année 1956 et la « réactualisation » moderne des super-héros par DC me semble un peu gros. D’autant que plus loin **Marvel ** - « aucun éditeur n’était mieux préparé » au renouveau des super-héros nous dit-on - donc Marvel, est présenté comme étant « à l’écoute de l’air du temps » au début des années 60. Ce qui expliquerait le succès de ses séries. Ça me semble un peu court, et compte tenu de mes lectures absolument faux.
Les FF sont une "équipe de « vigilantes » nous apprend-t-on, un qualificatif extrêmement connoté qui me semble assez loin de ce que sont (ou étaient) les Quatre Fantastiques.

Dans un autre article, celui consacré aux Cousins de sang, Superman y est un « américain pur sang », et la Veuve Noire du film **Avengers **est originaire des USA. Ce n’est donc plus une espionne Russe ? (Je n’ai pas vu le film)
Egalement dans cet article : on y mélange les kamishibaï, les catcheurs Mexicains et **Diabolique **sous la bannières du super-héros. Un article qui nous éclaire (entre autres) sur **Avengers **le film : la mappemonde des super-héros est dominé par les super-héros yankees. La belle affaire.

Ça rejoint ce que je disais dans cette discussion, à défaut d’une définition de ce qu’est un super-héros n’importe quel personnage, ou presque, peut être rangé dans cette catégorie. C’est certainement pour ça que l’on rencontre dans la rubrique « portrait » : rien de moins que Flash Gordon.
Et plus gênant puisque dans l’impossibilité de s’entendre sur ce dont on parle, la discussion ressemble souvent à un dialogue de sourds.

Je n’oublie pas non plus la mention du mot « postmodernisme », qui semble incontournable de nos jours, alors que sa définition par contre brille par son absence.

Bref un début de lecture où me sautent aux yeux plutôt les approximations, voire les erreurs, que les idées neuves sur le sujet.

Je l’ai pris aussi.
Pas vraiment encore lu ([size=85]et ça attendra, je pense plutôt me lire cet été Nos Années Strange et Mythes et super-héros que j’ai à peine parcouru et enfin achever la lecture de FM: Urbaine tragédie[/size]), mais du peu que j’ai lu en diagonale, y a comme le souligne Artemus pas mal de coquilles ([size=85]je suis tombé sur d’autres que celles qu’il a souligné[/size])

A noter que dans leur sélection ibiliographique, dans la catégorie Essais, ils ont parlé de notre Jim Lainé et de son Super Héros ! La puissance des masques.

Mais dans leur sélections Comics, ils mettent quand même des trucs comme Civil War et House of M, donc bon…
[size=85]
Et puis, ça survole pas mal dans les sujets (en tout cas celui que j’ai lu en entier, celui qui concerne les super-héros et l’art contemporain est très décevant sur ce point).[/size]

Après un journaliste des inrocks comme Joseph Ghosn qui aime et s’intéresse à la BD (sous toute ses forme Manga, européenne, comics…) devrait pas écrire trop de connerie, mais pour les autres, ça ne me semble pas être leur dada les super-héros…

Pas très convaincu, donc, pour le moment ([size=85]mais j’ai bien aimé le HS sur Franquin, mais bon là encore j’ai pris mais à peine lu, trop de retard…[/size]).

un début de réponse :
fr.wikipedia.org/wiki/Postmodernisme
[size=85]Mais je ne veux en aucun cas rentrer dans un débat sur le postmodernisme, c’est interminable et souvent vain ! [/size] :wink:

[quote=« Zombie »]…]

un début de réponse :
fr.wikipedia.org/wiki/Postmodernisme
[size=85]Mais je ne veux en aucun cas rentrer dans un débat sur le postmodernisme, c’est interminable et souvent vain ! [/size] :wink:[/quote]


[size=85]Andreas Englund[/size]

En fait je voulais surtout souligner, maladroitement sûrement, que « postmodernisme » est vraiment un mot à la mode que l’on utilise à tort et à travers sans que l’on (c-à-d le lecteur) sache ce que l’auteur (quel qu’il soit) veut dire en l’utilisant.

Si, c’est une ancienne espionne russe qui travaille maintenant pour le shield, si je me rappelle bien. Au vu de tes précédents exemples, ça semble un raccourci de plus de l’auteur de l’article.

Page 41 : on peut lire je cite ; « Le super-héros « cessa donc d’être uniquement américain pour devenir universel », explique Jean-Marc Lainé. Son rayonnement se ressentait jusque sur le Vieux Continent …] ; en Grande-Bretagne …] avec la création du magazine culte 2000 AD à la fin des 70’s, où l’on découvre Captain Britain et Marvelman ».

Bon si vous avez suivi les liens, vous en savez autant que moi sur Captain Britain & Marvelman, reste cette sempiternelle utilisation du terme « culte », et pour cela vous pouvez aller sinon voilà un extrait : …] « culte » vient de l’expression cult movie un film dont le succès a été plus que modeste (voir un bide) mais dont l’exploitation (et le souvenir) s’est poursuivie grâce à une frange réduite mais active de spectateurs. Le cult movie est souvent par ailleurs représentatif d’un zeitgeist.
Un film culte est donc à l’opposé d’un film populaire. Ce qui n’empêche pas qu’il le devienne ensuite grâce justement au culte que lui voue ses adeptes.
Si Performance est un « film culte » par exemple, Easy Rider ne l’est pas. CQFD."
.

Mais vous auriez tort de faire l’économie du lien, parce que la musique y est excellente :wink: .

Hasta la vista

[quote=« Benoît »]

, Superman y est un « américain pur sang », et la Veuve Noire du film **Avengers **est originaire des USA. Ce n’est donc plus une espionne Russe ? (Je n’ai pas vu le film)
Si, c’est une ancienne espionne russe qui travaille maintenant pour le shield, si je me rappelle bien. Au vu de tes précédents exemples, ça semble un raccourci de plus de l’auteur de l’article.[/quote]

Où alors l’auteur de l’article a pris au pied de la lettre l’expression qu’utilisait Georges Perec lorsqu’il parlait de l’Histoire en disant : « l’Histoire avec sa grande hache » … :wink:

Ouais, donc ce sera sans moi alors ce magazine !

La médiocratie payante, ça va 5 minutes !

O___o
Mais, le kamishibai, c’est juste un moyen d’expression !
C’est comme si on disait que le spectacle de marionettes, le cinéma, ou l’opéra étaient des super-héros !

Est-ce que c’est dans le sujet, ça :
http://www.freeman59.fr/wp-content/uploads/2011/06/statue-graffiti-6.jpg
?

Tori.

[quote=“Tori”]

…] sous la bannières du super-héros.
O___o
Mais, le kamishibai, c’est juste un moyen d’expression !
C’est comme si on disait que le spectacle de marionettes, le cinéma, ou l’opéra étaient des super-héros !
…]
Tori.[/quote]

Absolument, la phrase exacte est celle-ci : “On (le super-héros donc) le trouve d’abord au Japon dés les années 20-30, avec les justiciers masqués des fameux *kamishibaï *(ces théâtres de papier itinérants), dont le plus connu Ogon Bat (un homme grimé en squelette), sera adapté plus tard au cinéma. …]”

J’ai lu il y a quelque temps un article de Julien Sévéon sur le sujet sans être bien convaincu (dans un Yellow Submarine, le 135 je crois).

Non, sans doute car trop récent et d’un artiste inconnu et qui n’utilise pas que les super-héros ([size=85]mais quel est donc le message ? ^__^[/size]).
Après, c’est vraiment un survol sur ce sujet, des grandes photos et très peu de texte.

Ah, forcément, la citation change la donne…
Mais le kamishibai ne se limite pas aux justiciers masqués, ni à Ôgon Bat, même si ses aventures étaient parmi les plus populaires.
Par ailleurs, Ôgon bat n’est nullement « un homme grimmé en squelette » : c’est sa véritable apparence.

Tori.

[quote=“Tori”]
Ah, forcément, la citation change la donne…
…]

Tori.[/quote]

Bah pas tant que ça.

Et en quoi Ogon Bat est-il un super-héros ? Ce n’est pas dit.

D’ailleurs le terme utilisé dans l’article n’est pas “super-héros” mais “justicier masqué” ce qui me semble révélateur en tant que le justicier masqué précède le super-héros, puis l’accompagne mais n’en est pas un (du moins selon ma conception) .

[quote=“artemus dada”]

[quote=“Tori”]
Ah, forcément, la citation change la donne…[/quote]

Bah pas tant que ça.[/quote]

Pour moi, si : je pensais qu’il assimilait tous les kamishibai au genre super-héros.

[quote]Et en quoi Ogon Bat est-il un super-héros ? Ce n’est pas dit.

D’ailleurs le terme utilisé dans l’article n’est pas “super-héros” mais “justicier masqué” ce qui me semble révélateur en tant que le justicier masqué précède le super-héros, puis l’accompagne mais n’en est pas un (du moins selon ma conception) .[/quote]

Ça, c’est un débat auquel je ne participerai pas, ayant du mal à voir des frontières nettes entre ces différents genres (au passage, Ôgon Bat n’est pas un justicier masqué, mais un être surnaturel, dont les principaux adversaires sont, eux aussi des êtres surnaturels…).

Tori.

[quote=“Tori”]

[quote=“artemus dada”]

Bah pas tant que ça.
Pour moi, si : je pensais qu’il assimilait tous les kamishibai au genre super-héros.[/quote]

Oui, de ce point de vue tu as raison.

Dans mon propos ce n’était qu’une question rhétorique destinée à dire que mettre des exemples à la suite sans donner de précisions dessert ce que l’on veut dire.

[quote=“Tori”] (au passage, Ôgon Bat n’est pas un justicier masqué, mais un être surnaturel, dont les principaux adversaires sont, eux aussi des êtres surnaturels…).

Tori.[/quote]

Ben voilà une précision qu’il aurait été utile de donner. Merci.

[quote=“soyouz”]Ouais, donc ce sera sans moi alors ce magazine !

La médiocratie payante, ça va 5 minutes ![/quote]

Bon attention quand même, je ne donne que quelques exemples sur un numéro 98 pages, des exemples qui à moi me semblent erronés ou au mieux approximatifs certes. Mais quand je dis que ce sont des erreurs il ne faut pas perdre de vue que c’est en fonction des limites de ma culture et de l’utilisation que j’en fais. Il serait peut-être plus sage d’attendre d’autres avis de lecteur pour le cas échéant prendre une décision aussi radicale. :wink:

Je l’ai feuilleté, et je ne l’ai pas pris… l’ensemble me semblait vraiment plus que survolé. Les articles font une page, voire deux maximum, avec de grandes photos. L’article que j’ai lu, sur Les Super-héros dans le monde, aurait pu être intéressant s’il n’était pas si approximatif. On parlait des Kamishibai justement, mais les passages sur El Santo, Diabolik, Captain China ou même les 99 auraient largement mérité d’être développés ! En tous cas, moi, j’aurais vraiment apprécié car le sujet s’annonçait passionnant (c’est celui qui a retenu mon attention quand j’ai lu le sommaire)… mais là, on voit que ça ne parle même pas des super-héros à la française, ça devient limite, surtout qu’on en parle beaucoup en ce moment (des Sentinelles à* Masqué*, en passant par la Brigade Chimérique).

Seule la partie sur l’art pouvait se distinguer car je n’ai pas vu le sujet souvent traité… mais le reste souffre vraiment de ce survol. Sauf peut-être la partie sur le cinéma, qui n’est pas vraiment celle que je voulais voir développée.

1 page sur les super-héros dans le monde, 1 sur le sexe et les super-héros, 1 sur les Geeks, Strange et Cie :s Bref, trop peu de choses intéressantes pour que je le prenne…

[quote=“Zeid”]…] mais là, on voit que ça ne parle même pas des super-héros à la française, ça devient limite, surtout qu’on en parle beaucoup en ce moment (des Sentinelles à* Masqué*, en passant par la Brigade Chimérique).

…][/quote]

Oui, ça aussi, aucune mention des “Cousins de sang” pour reprendre le titre de l’article, donc aucun cousin de sang français genre Sentinelles, Masqué ou la Brigade Chimérique.

Une belle lacune pour le coup.

Cela dit, cet article m’aura au moins poussé à me renseigner un peu sur les 99… j’avais vu un crossover avec la JLA, mais je dois dire que j’ignorais tout des circonstances de leur création :slight_smile: