LES LARMES D'ARAL - Jérôme Delafosse (Robert Laffont)

Je ne vais pas passer par quatre chemins : je considère que ce roman de Jérôme Delafosse est l’un des romans que vous devez absolument lire cet été.
Je pourrais évoquer ici des dizaines d’éléments pour vous en convaincre mais je vais me contenter de n’en retenir que trois :

— La qualité d’écriture et de la construction du roman sont au rendez-vous dans cette aventure. L’auteur va littéralement vous aspirer dans son sillage si bien qu’il devient très difficile de refermer le livre avant la fin.

— La rencontre entre les deux personnages, dont on alterne les points de vues pendant la première partie du roman, est une petite merveille dans son genre. C’est suffisamment malin pour que cela puisse même justifier à lui seul la lecture du livre. Rarement on aura eu l’occasion de voir aussi bien soigné ce moment où deux personnages importants se rejoignent pour devenir un duo. Sur ce coup, Jérôme Delafosse fait preuve d’un réel talent de prestidigitateur.

— La conclusion de l’histoire est terrifiante et magnifique à la fois. Le titre du livre nous explose alors au visage. L’auteur insuffle un instant de poésie au moment où on ne l’attend pas. Instant qui va vous hanter longtemps après avoir finalement refermé le livre.

Merci à Holden, des Unwalkers pour la découverte. j’en profite pour vous inviter à lire l’interview que l’auteur sur leur site : unwalkers.com/entretetien-av … mes-daral/

[quote]Irlande, automne 1994. En plein conflit nord-irlandais, Sinead McKeown, grand reporter de guerre, survit à l’attentat à la bombe qui tue son mari et l’enfant qu’elle porte. Très vite, la police découvre que son compagnon a été sauvagement assassiné à l’arme blanche avant même que la bombe n’explose. Les soupçons se dirigent vers Sinead. Abusivement accusée du meurtre de sa propre famille sous prétexte de liens secrets avec l’IRA, la jeune femme parvient à s’échapper. Fugitive recherchée par toutes les polices, elle n’a désormais qu’un but : retrouver les véritables meurtriers de ce massacre. Et pour cela un seul indice en sa possession : une fiole contenant des paupières humaines ornées de mystérieux tatouages.
Paris, au même moment. Un homme, presque nu et terrorisé, est pris en chasse aux alentours de la gare de Lyon par une patrouille-nuit de la BAC. Sur le point d’être interpellé, il saute dans la Seine. Quand son corps, marqué de plaies nécrosées, est repêché deux jours plus tard, les premières constatations laissent croire au suicide d’un SDF. Mais l’affaire prend une tout autre tournure lorsque les policiers qui ont manipulé le cadavre sont frappés d’un mal étrange.

Contre la DST et les experts de la DGSE, Raphaël Zeck, jeune flic du 36 quai des Orfèvres et son adjoint Drago, dit le Serbe, sont chargés de l’enquête.

Ce qu’à ce stade ni Sinead ni Raphaël ne peuvent soupçonner, c’est que leurs deux enquêtes sont liées. Le pacte qui les réunira malgré eux va les plonger dans un monde où le crime naît de croyances ancestrales effrayantes, de manipulations scientifiques terrifiantes et de « secrets Défense » à glacer le sang.

Un monde vertigineux au cœur de la folie des hommes, là où les « larmes d’Aral » coulent pour l’éternité… [/quote]

4decouv.com/2012/07/chroniqu … erome.html

excellent,ultra efficace,on sent le gros travail de recherche.un des gros coup cœur lecture de cet été