LES MANUELS DE LA BD (Jean-Marc Lainé / Sylvain Delzant)

Pages 14 à 17, c’est évoqué, je viens de faire le point sur l’ensemble du bouquin.
Y a plus qu’à refeuilleter, pour réviser.
:wink:

Jim

Donc hop, c’est confirmé. Je viens de recevoir mes deux exemplaires, donc je suppose qu’on en aura pour Angoulême (à moins qu’on n’y épuise les derniers exemplaires du précédent tirage. La couverture a été refaite, même illustration de Patrick Dumas, mais avec une mise en page différente. On a corrigé quelques fautes, imprécisions et autres détails, on a mis à jour les bios d’auteurs, les liens internet, le glossaire, on a boosté le rendu de quelques images… Bref, on a essayé de passer en revue les petits trucs qui nous chiffonnaient, et je crois que ça donne un bon résultat agréable à l’œil.

Rendez-vous à Angoulême pour en parler ?

Jim

Je fais remonter la discussion parce que j’ai reçu ce matin un colis qui donne un aperçu de la manière dont les livres de cette collection ont été vécus par leurs lecteurs.
Récemment, un romancier québecois m’a contacté afin d’obtenir l’autorisation de citer quelques passage du bouquin sur son site. Bon, l’autorisation, il l’a eue, bien entendu, et on a commencé à discuter. Et là, il vient de m’envoyer son roman dédicacé, Le Jeu du démiurge, un récit de SF publié par un éditeur de là-bas, à lire. Signé, donc, Philippe-Aubert Côté.
L’ayant donc reçu ce matin, je ne l’ai bien entendu pas lu, je ne peux par conséquent pas en parler, mais l’objet est sympa, il a une belle main, et il est illustré d’une chouette image due à Grégory Fromenteau, que je ne connais pas non plus mais dont je trouve le travail assez séduisant.

Bref, tout ça pour dire qu’il est assez agréable, pour un auteur de manuels (quels qu’ils soient) de voir que les lecteurs tirent des enseignements et gardent dans un coin de leur tête ce qu’ils ont découvert dans ces pages. J’ai déjà croisé des gens qui me disaient avoir tiré des infos pour un scénario de jeu de rôle voire, dans le cas des profs, quelques astuces pour des cours de français, genre création de personnage voire fiche de lecture.
Là, c’est un romancier. C’est assez agréable de constater l’aspect transversal de ce que Sylvain et moi avons mis dans les Manuels. c’est somme toute assez normal, nous avons lancé de nombreux ponts vers d’autres médias au sein des textes, mais ce genre de retours, c’est toujours sympa.

Bref, c’était l’occasion pour moi de signaler que les Manuels vivent leur petite vie (ça, je le sais tous les ans en regardant les relevés de droit) et continuent à marquer les lecteurs. Heureux je suis.
:wink:

Jim

D’ailleurs, tu me fais penser qu’il y en a à la bibliothèque de Cherbourg (au moins celui sur l’écriture des scénarios). Je devais y jeter un oeil mais j’étais déjà trop chargé ce jour là.
Et après, j’ai oublié…

Bon, bah ça sera pour une prochaine fois.
Et tu nous diras ce que tu en as pensé.

Jim

Les deux premiers tomes de la collection ont été traduits en chinois !!!
Je viens d’avoir l’information du service des droits étrangers : je savais que les droits avaient été achetés, mais j’ignorais où l’éditeur en était.

Je devrais recevoir mes exemplaires sous peu. J’espère que l’éditeur pourra me fournir des visuels afin de montrer !!!

Jim

1 J'aime

Récupérer Crusades en chinois, ça m’avait fait grave bizarre. là, même mon blaze j’arrivais plus à l’identifier sur la cover

Lainé en madarin ça fait quoi ? Yeti ?

Mékilékon !
Hahaha.

Jim

Je sais : c’est à ça qu’on me reconnait.

Il faut dire que c’est un peu long, comme nom : 亚历克西斯·尼古拉维奇

Tori.

1 J'aime

T’as pas mis Racunica.

J’ai mis ce qui apparaît sur la couverture : Alexis Nikolavitch.

Tori.

1 J'aime

Jim

Excellent. Félicitations.

Félicitations!

Merci !

Jim

Donc, ton nom en chinois s’écrit 让-马克·莱内 (Bon, 让-马克 est la transcription officielle de Jean-Marc, en même temps… Lainé est transcrit Lai-nei).

Tori.