Les meilleures fins

Ayant lu aujourd’hui l’ultime volume de Ashita no Joe, et ayant trouvé la fin très réussie, j’en profite pour vous demander quelles fins avez vous préféré. Parce qu’on sait tous que même les meilleurs manga ne sont pas à l’abri d’une fin moyenne voire décevante. Attention au Spoil!

Je commence donc par Ashita no Joe

Je suis l’histoire depuis la sortie du tome 2 si je me souvient bien. Et pour être franc, j’ai trouvé que Joe était l’un des personnages les plus antipathiques du monde du manga. Mais au fil des volumes, j’ai appris à l’apprécier. Les combats de boxe deviennent de plus en plus intenses, jusqu’à atteindre le summum, avec ce dernier combat contre le redoutable José Mendosa. J’ai lu le dernier volume dans le RER, et très franchement, j’avais vraiment envie de gueuler à la fois pour soutenir Joe, mais de prier pour qu’ils arrêtent le combat. Bref, je pense que seuls ceux qui l’ont lu peuvent me comprendre, mais j’étais à fond dedans. La dernière page du manga m’a completement figé. Fin dramatique pour Joe, qui a l’air pourtant très heureux…
C’est l’une des fins que j’ai préféré

Et une autre fin marquante pour la route: Slam Dunk

ça fait un an que je l’ai terminée, donc mes souvenirs sont moins précis que pour Ashita no Joe. Cela dit, cela change du manga de sport où une équipe lambda se surpasse et gagne un tournoi convoité. Dans cette fin, l’équipe se donne à fond pour tenter de sortir l’équipe tenante du titre. Après avoir réussi, l’auteur reste rationnel et nous annonce que l’équipe, ayant tout donné lors de sont dernier match, s’est rétammé au tour suivant. L’équipe sort pourtant grandie. J’ai trouvé cette fin marquante. Même si on ne peut que trouver dommage que l’équipe sorte du tournoi, le dernier match gagné contre les champions était d’une telle intensité qu’on termine le manga avec un grand sourire.

Pour d’autres fins, ça me reviendra surement plus tard.
A vous!

Concernant la fin d’Ashita no Joe, elle a vraiment marqué les esprits, au Japon, à l’époque…
Et cette image fait partie des images les plus connues du manga.

Je n’ai pas, pour l’instant, de fin marquante qui me vienne à l’esprit… Probablement plus tard.

Tori.

Pour Ashita no Joe, n’importe quelle personne passionnée de manga a déjà entendu parler de cette fin… Bon, je ne vais pas lire le spoil car je ne suis pas à jour dans mes achats/lectures d’Ashita, mais c’est un grand classique.

Je n’aurais pas mis Slam Dunk perso, pour tout un tas de points. Oui, la série est excellente. Oui, la fin est bonne. Mais elle est très loin de faire partie des “meilleures” fins pour moi, puisqu’il n’y a finalement pas grand chose de vraiment “poignant” (je n’arrive pas à trouver le terme adéquate, mais disons que ça manque d’émotions pour moi).

Sinon, pareil que Tori, je n’ai pas de fins qui me viennent comme ça, même si celle de Full Ahead Coco m’a énormément plu. Parce que, quand après une série de 29 tomes, tu refermes le dernier bouquin en te disant que tu repartirais bien pour un tour, c’est forcément qu’il y a quelque chose de plus.

De mémoire j’ai bien aimé la fin du Nouvel angyo onshi, qui est bien réussie, j’ai apprécié aussi les fins de Black Cat, Chrno crusade, Maison Ikkoku qui sont des séries qui se terminent efficacement. Les bonnes fins sont souvent sur des séries courtes je trouve…
J’aime celle de Mushishi aussi, mais ce n’est pas vraiment une fin dans le sens conclusion d’une longue trame narrative puisque les histoires sont toujours assez courtes dans cette série.

Mais si le sujet est de donner des fins “awesome” là j’avoue je sèche.
Pour ce qui est de ma préférée, Nausicaä de la vallée du vent a peut-être la fin la plus aboutie que j’ai pu lire, donc on va dire celle-là.

Arf, je trouve peu de fins hyper réussies, même elles se terminent de manière aboutie: Maison Ikkoku et Lamu ont de jolis derniers épisodes par exemple, mais sans pour autant que je trouve ça magistral non plus… Nausicaa a effectivement une fin bien construite qui éclaire sur beaucoup de choses, mais rien qui me remue. Death note, pareil…
Ne parlons pas des fins ouvertes, à la city hunter, ranma 1/2, cobra, planètes, Alien 9, 3x3eyes (je lance en vrac comme ça me vient, c’est valable pour plein d’autres séries)…
Il y a aussi des fins polémiques, comme celle d’Evangelion par exemple, 20th century boys ou Monster…

Allez, il existe quand même des fins m’ayant impressionnée (“poignantes” selon la définition d’Ivan :wink: ):

  • Tokyo Babylon et RG Veda, où les Clamp n’hésitent pas à broyer (sans forcément les tuer, hoho - sadisme raffiné :smiling_imp: ) leurs héros à la fin.

  • Devilman. 5 tomes où tout va de plus en plus mal, de plus en plus gore et brutal, le final apaisé n’en n’est que plus glaçant.Le dessin caricatural et simpliste de go Nagai peut en rebuter certains, mais je tiens cette série pour un must.

  • L’infirmerie après les cours! Malgré les indices distillés tout au long de cette série de 10 tomes, je n’avais absolument pas vu venir la “pirouette” finale, ça m’a scotchée, je peux bien dire que cette fin m’a marquée.

Après sondage de mon chéri, il m’a proposé le final de “Larme Ultime”; sans aimer cette série, je trouve qu’effectivement la fin est peu banale. La fin du monde purement et simplement, avec le personnage principal qui reste le seul être humain vivant, c’est jusqu’au-boutiste et suffisamment rare pour être remarqué…

Et je rejoins aussi Sandoval sur le rapport étroit entre séries courtes et fins réussies!

Le manga n’est pas fini… ~____^

[quote]Devilman. …] Le dessin caricatural et simpliste de go Nagai peut en rebuter certains, mais je tiens cette série pour un must.
[/quote]

La fin du manga de Goldorak n’est pas mal non plus, et rejoint un peu ce que tu dis de la fin de Larme ultime

Tori.

Du coup, ça me fait penser à la fin de The world is mine. Hideki Arai est allé au bout de ses idées, et j’avais trouvé cela assez “rafraîchissant”. Faudrait que je me les relise pour voir si elle mérite d’être citée comme une fin vraiment marquante…

Assez d’accord pour RG Veda. La fin est émouvante, magnifique, surprenante. C’est du vrai art. Excellente fin aussi de Tsubasa Reservoir Chronicle (bien que fortement controversée). C’est tout simplement gigantesque, finir par le commencement: un vœux. De très belles machinations.
La fin d’Ayako m’a beaucoup plu aussi. Simple mais vraiment efficace, prenante et d’une véracité horrible.

La fin de The Shield, saison 7, épisode 13.
Une très bonne série TV, avec une fin magnifique.
[size=85]Bon, ya pas de point à gagner ici, et en plus gros risque de se faire spoiler, je vais éviter de revenir ! ;-p[/size]

Qu’est ce qu’il est dur à lire ce manga… Je trouve que psychologiquement il est assez déstabilisant.
Mais il n’en reste pas moins excellent !

C’est ce côté déstabilisant qui le rend énorme. Et comme le titre a fait partie de mes premières lectures, il m’a nettement marqué.