LES MONTAGNES HALLUCINÉES - H.P. Lovecraft (Hélios)

[quote]Les montagnes hallucinées - « Hélios », volume 27
*Auteur : H. P. Lovecraft
Traduction : David Camus
ISBN : 978-2-35408-305-2
Paru en avril 2015
Hélios poche, 384 pages
Prix : 10,90 €

Les Montagnes hallucinées et autres récits d’exploration est une nouvelle traduction de David Camus qui poursuit son travail sur les textes de H. P. Lovecraft.
En effet, la majorité des transpositions en français avaient besoin d’un rajeunissement.
Ce nouveau recueil regroupe les six histoires se déroulant sur toute la planète et qui mettent en jeu, entre autres, les sombres manigances de Cthulhu, la déité endormie rêvant à la destruction de l’humanité.
Ce recueil regroupe les nouvelles suivantes :
• Dagon
• La Cité sans nom
• Prisonnier
des pharaons
• L’Appel de Cthulhu
• Les Montagnes hallucinées
• Dans l’abîme du temps
H. P. Lovecraft (1890-1937) a posé les fondations d’une grande partie de la littérature fantastique et horrifique contemporaine.*[/quote]

Liens :
Le site de l’éditeur : www.moutons-electriques.fr
Le site de l’éditeur : www.mnemos.com
Le blog de l’éditeur : blog.moutons-electriques.fr
La page facebook de l’éditeur : www.facebook.com/pages/Les-Moutons-Électriques
La page facebook de l’éditeur : www.facebook.com/leseditionsmnemos

Je serais curieux de lire cette nouvelle traduction. J’ai récemment lu la nouvelle éponyme dans une ancienne traduction, et c’était super lourd et chiant… bon, je pense que le texte de départ est à la base très lourd et trop descriptif, mais la traduction n’a peut-être pas dû aider.

Y’a plus qu’à attendre l’adaptation signée Del Toro après ça, en espérant que le projet soit toujours d’actualité.

ça n’a pas l’air d’être le cas; le budget demandé par Del Toro, 150 millions au bas mot, pour emballer un film d’épouvante/horreur a tendance à effrayer les producteurs.

Lovecraft écrivait d’une façon délibérément datée, même pour son époque. Mais la nouvelle trad est très bien. Par contre, le côté descriptif demeure (tout le début, avec les descriptions techniques, vise à créer une impression de réalité, et je trouve ça plutôt réussi, pour ma part)

C’est bien ce que je craignais ; ça fait bien une douzaine d’années au bas mot que Del Toro envisage ce projet sans pouvoir le monter (pas assez “bankable”). Je pensais que “Pacific Rim” aurait débloqué les choses, mais il semblerait que non.

[quote=“Photonik”]

C’est bien ce que je craignais ; ça fait bien une douzaine d’années au bas mot que Del Toro envisage ce projet sans pouvoir le monter (pas assez “bankable”). Je pensais que “Pacific Rim” aurait débloqué les choses, mais il semblerait que non.[/quote]

D’autant que le **Pacific Rim 2 ** est en attente aussi.

Non mais les gars ca va c’est bon, Del Toro il a salopé Hellboy, vous allez pas aussi espérer qu’il mutile Lovecraft si?

[quote=“Nikolavitch”]

Lovecraft écrivait d’une façon délibérément datée, même pour son époque. Mais la nouvelle trad est très bien. Par contre, le côté descriptif demeure (tout le début, avec les descriptions techniques, vise à créer une impression de réalité, et je trouve ça plutôt réussi, pour ma part)[/quote]

Je pense surtout aux nombreux délais et détours pris par Lovecraft pour parvenir au coeur de son intrigue. Tout le monde a compris dès le début où il veut en arriver, et ce “jeu” sur le suspense devient trop long et trop lourd.

[quote=“BenWawe”]
Je pense surtout aux nombreux délais et détours pris par Lovecraft pour parvenir au coeur de son intrigue. Tout le monde a compris dès le début où il veut en arriver, et ce “jeu” sur le suspense devient trop long et trop lourd.[/quote]

Parce que tu le lis avec un regard actuel, je pense.

C’est possible.
Après, je suis très friand de ses autres nouvelles, que j’ai dévorées. Je pense à La Couleur venue du Ciel, ou encore L’Affaire Charles Dexter Ward, roman que j’ai adoré.

Ah oui, effectivement, tu as raison : on n’a pas les mêmes goûts en matière de cinéma.

[size=85](il a rien salopé du tout : Hellboy, ça peut être joli et chiant en BD aussi, hein…)[/size]

Jim

D’autant que le deuxième film, qui s’émancipe du travail de Mignola pour s’imprégner plus en profondeur des thématiques de Del Toro, est très réussi pour le coup. Je serais partant sans problème pour l’idée couillue du réalisateur d’un dernier opus qui ferait feu de tout bois: Hellboy deviendrait la bête de l’apocalypse et Liz Sherman, porteuse de l’enfant du démon, aurait à faire le choix déchirant de sauver l’humanité de l’apocalypse ou de suivre l’amour qu’elle a pour Hellboy.

Si ça permet de concrétiser les beaux aperçus de ce type de scènes que l’on voit dans le premier film, ça serait une bonne idée.

L’envie est en tout cas là pour un hypothétique troisième film, je crois ; Ron Perlman en crève d’envie en tout cas. Et je suis sûr qu’il faudrait pas beaucoup pousser Del Toro…

[quote=“BenWawe”]C’est possible.
Après, je suis très friand de ses autres nouvelles, que j’ai dévorées. Je pense à La Couleur venue du Ciel, ou encore L’Affaire Charles Dexter Ward, roman que j’ai adoré.[/quote]

Charles Dexter Ward est peut-être plus chargé émotionnellement du fait de ses aspects autobiographiques (flippez pas, HPL n’avait pas de sorciers parmi ses ancêtres, mais la personnalité et les hobbies du jeune Ward, ce sont ceux de HPL au même âge, et l’internement de la mère, c’est un des traumatismes de l’auteur)

[quote=“Photonik”]…]

L’envie est en tout cas là pour un hypothétique troisième film, je crois ; Ron Perlman en crève d’envie en tout cas. Et je suis sûr qu’il faudrait pas beaucoup pousser Del Toro…[/quote]

Tu as raison sur tous les points que tu soulève, seulement en lisant le long entretien du dernier **Mad Movies ** hors-série, il ressort surtout qu’il faudra (surement) se contenter de ce que notre imagination produira sur ce troisième film.

En lisant cette interview je constate que les projets de del Toro ne sont pas des priorités à **Hollywood ** (pour le dire vite), et lorsque je vois les daubes que le cinéma américain peut produire je me dis que décidément ma sensibilité est aux antipodes de celle de ces gens-là, et du public en général cela dit.
Je dis ça après avoir vu À la poursuite de demain, dont on m’a dit qu’il s’était planté au “box-office”, et que je trouve extraordinaire (pour dire, je l’ai vu deux fois, deux jours consécutifs). J’ai même lu qu’on y voyait un panégyrique pour la Scientologie, et je crois que Rafik Djoumi dit que certains ont dit qu’Hitler aurait aimé ce film. :open_mouth:
Voire qu’il trimbalait des idées objectivistes.

La filmographie de Guillermo est une très belle réussite, même **Mimic ** qui a été pas mal retravaillé (litote) au grand dam de l’auteur, je lui trouve un petit quelque chose.
Idem pour la série télé The Strain que j’aime beaucoup, et même les romans tiennent très bien la route.
Non décidément, del Toro est sacrément mésestimé, voir pire.
Mais ce qui est fait est fait, et rien ne peut retirer le plaisir que procure ce qu’il a déjà fait. :wink:

France culture a proposé cette semaine au programme de La compagnie des auteurs une série d’émissions thématiques visant à décrypter l’oeuvre d’Howard Phillips Lovecraft et son univers:

[size=200]LE MONSTRE DE PROVIDENCE[/size]

[size=200]AMBIGUÏTÉS POLITIQUES[/size]

[size=200]LES LIEUX DU CAUCHEMAR[/size]

[size=200]LÉGENDES LOVECRAFTIENNES[/size]

Je suis en train de lire la préface de David Camus (j’ai l’édition grand format, chez Mnémos), et j’aime beaucoup son commentaire, qui consiste à éclairer la nature des textes de Lovecraft (il reconnaît n’avoir jamais vraiment lu Lovecraft puisqu’il l’a surtout lu en français avant de le redécouvrir en anglais la quarantaine passée), à évoquer son travail de traducteur, et surtout à créer une mise en abyme en inscrivant ce recueil dans la continuité des « livres dangereux ». Très agréable.

Jim

Très belle édition effectivement et comme tu le dis la préface sur la traduction est très intéressante.
J’aurais aimé pouvoir comparer cette version avec celle que j’avais lu pendant mon adolescence mais tous les livres de HP Lovecraft et de Stephen King que j’avais ont mystérieusement disparus il y a quelques années… Je pense que mon frère ou ma soeur ont dû les filer à des amis, mais personne n’a avoué … Le mystère reste entier! :face_with_monocle:

Je suis également impatient de lire les prochaines nouvelles traductions de David Camus. J’avais hésité à pré-commander l’intégrale quand elle était en financement participatif. D’ailleurs, ça ne devrait pas tarder à sortir si je me souviens bien.

J’ai encore tous mes Lovecraft (j’ai même deux éditions au moins de L’Affaire Charles Dexter Ward, qui est peut-être ma première lecture au collège), et j’ai certains textes en plusieurs traductions déjà. Je m’étais amusé à faire des comparaison (notamment sur Les Chats d’Ulthar) mais je n’ai pas fait ça encore avec les textes concernés par cette nouvelle traduction.

Jim