LES NOUVELLES AVENTURES DE GAI-LURON (Fabcaro / Pixel Vengeur)

Discutez de Les nouvelles aventures de Gai-Luron

La critique de Les nouvelles aventures de Gai-Luron T.1 (Simple - FLUIDE GLACIAL) par vedge est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

Bon, ça ne vaut pas le maître, mais ça reste pas mal. C’est amusant cette manie de vouloir prolonger l’existence d’un héros de BD quand son auteur l’a lâché (quelle que soit la raison d’ailleurs).
Ce me fait penser qu’il faut que j’achète l’Intégrale moi.

Bref, tout en essayant de respecter l’esprit du maître, les nouveaux auteurs ajoutent également un peu de leur patte à l’ensemble, en modernisant l’ensemble par exemple, avec plus ou moins de réussite, mais on peut supposer qu’avec le temps, ça va s’améliorer. C’est comme toutes les reprises (hein Asterix? tu en sais quelque chose). Notre Gai-Luron est donc toujours amoureux de Belle-Lurette et enchaîne les situations foireuses pour déclarer sa flamme (avec les “bons” conseils de Jujube) et doit également faire face à un rival. On a même droit à un cameo de Super-Dupont. La souris fait également partie des meubles pour notre grand plaisir.

Mais laissons leur chance aux nouveaux auteurs, et souhaitons leur une longue vie avec ce personnage ô combien sympathique. Les débuts sont très prometteurs.

Et quel maître ! Ce n’est pas facile de passer derrière Gotlib.
J’ai trouvé l’exercice plutôt réussi… D’ailleurs, comme tu le dis, les auteurs se démarquent de Gotlib dès ce premier album, alors que, souvent, les auteurs qui reprennent derrière un grand ont tendance à le singer au début, avant de prendre leurs marques.

Il y a des séries dont c’est le cas depuis belle lurette (Spirou, par exemple, n’est pas resté sous la plume de Rob Vel très longtemps, et le changement d’équipe créative fait un peu partie de son ADN (sans parler des “Le Spirou de”)), et d’autres pour lesquelles c’est plus récent, après un long “run” (pour reprendre le vocabulaire des comics) de l’auteur d’origine (Lucky Luke, Les Schtroumpfs, Boule et Bill, Thorgal, Astérix (concernant ce dernier, on pourrait considérer que la reprise date du Grand Fossé : Les albums scénarisés sans Goscinny sont clairement moins bons, à mon avis)).

Tori.