LES POMPIERS t.1-20 (Christophe Cazenove / Stédo)

La critique par Tzara est disponible sur le site!

Lire la critique sur BD Sanctuary

POMPIERS (LES)
Tome 19 : Seau périlleux

Scénario : Christophe CAZENOVE
Dessin : STéDO

Parution le 20 Novembre 2019

9782818967300

Un nouvel album des hommes des casernes, ça s’arrose !

Le départ en retraite du commandant pour vieillerie, heu… pour vieillesse, entraîne l’arrivée d’un remplaçant. Là il s’agit d’une remplaçante ! Une femme capitaine, très dynamique, au caractère de feu et pleine d’idées pour remotiver les troupes ! Il va y avoir des changements de toute sorte pour la brigade des sapeurs du rire, et notamment un gros chantier : la construction de la nouvelle caserne !

Prix France : 10,95 €
44 pages
ISBN 978-2-81896-730-0
C.Hachette : 40 3641 5

Tiens, j’en ai lu un en (grande) partie cet été (un neveu en avait un lors d’un passage éclair dans la maison de vacances familiale).
C’est pas mal du tout !

Les titres humour de Bamboo (notamment les Cazenove, mais pas que…) sont pas mal. Je ne suis pas client, mais le niveau de qualité est constant et assez élevé. De l’humour pas provoc, mais qui est bien senti, en général.
Et le catalogue est large, somme toute, chacun peut trouver un sujet ou un thème qui lui plaît.

Jim

POMPIERS (LES)

Tome 20 : Sauve qui peut

9782818976784

Mission risquée pour les sapeurs-héros : combattre le feu ardent de l’imbécilité !

Le pompier, c’est celui ou celle qui porte secours et protège la population au péril de sa vie en intervenant en des temps records même lorsqu’il est en vacances, au repos, malade ou blessé ! Mais, de plus en plus, le pompier est la cible de comportements pour le moins… incompréhensibles : il est caillassé alors qu’il vient aider ! Ancrés dans la réalité, Les Pompiers de Cazenove et Stédo prennent le problème à bras le corps.

Avec cet album de gags et d’histoires courtes, l’équipe des hommes des casernes entend bien dénoncer ces agissements. Une révolution dans la série des Pompiers , une prise de conscience, un cri de ras-le-bol.

Scénario : Christophe CAZENOVE
Dessin : STéDO
Couleur : Christian FAVRELLE

Parution le 30 Septembre 2020

Prix France : 10,95 €
48 pages
ISBN 978-2-81897-678-4
C.Hachette : 37 0082 4

C’est de saison !

Carrefour propose une sélection de huit albums de BD à 1€ :

J’ai vu ça tout à l’heure dans le mien.
Concernant les albums de gags, je ne sais pas s’il s’agit d’albums existants ou de compilations.

Tori.

Je suis tombé sur cet article cette semaine.
Ça m’a fait rire et fait de la peine à la fois… :sweat_smile:
Le titre de l’article est par contre mal choisi.

https://www.actuabd.com/+Le-dessinateur-Stedo-face-au-manque-de-reconnaissance-du-9e-Art+

C’est assez édifiant.
Effectivement, le titre parle un peu d’autre chose, mais l’anecdote est à la fois savoureuse et triste. D’autant que Stédo, en plus d’être très sympa, dessine particulièrement bien. Une planche, ça m’aurait bien plu.

Dans un genre un peu voisin, et plus près de l’idée de reconnaissance suggérée par le titre, je me rappelle un festival en Belgique, plus précisément à Andenne. J’y avais croisé Lambil et Cauvin. L’un d’eux venait de recevoir un prix au salon (il me semble que c’était Lambil, et que Cauvin était venu le saluer, ou inversement…). Toujours est-il qu’ils étaient tous les deux enchantés. Parce que, en fait, sur la BD « gros nez », quand il y a un succès pérenne à l’exemple des Tuniques Bleues, les éditeurs ne poussent pas à la roue et laissent les bouquins se vendre, sans envoyer les auteurs en festival, sans faire de promo. Si bien que les auteurs ne rencontrent pas leur public (et ne prennent donc pas conscience de l’impact de leur travail). Mais cela dénote aussi une différence entre, pour faire court (et un peu caricatural), la bande dessinée d’auteur et la bande dessinée de divertissement. Les séries de gags ou d’aventures typées « gros nez » sont rangées dans la seconde catégorie, souffrant d’une perception péjorative, à la fois dans les médias et auprès du public. Le lauréat du concours cité par l’article dont on parle en est l’incarnation.

Jim

Oh punaise. Mais on sait à qui il peut les envoyer ces planches. A des gens plein de reconnaissance éternelle même.

Je ne suis pas certains que le gugusse aurait été plus ravi de recevoir une planche de Pénélope Bagieu, Riad Sattouf ou Joann Sfar.

en lisant « me dites pas que c est ceci que j ai gagné lol » (bon, déjà, bonjour le niveau d’écriture, mais là n’est pas le sujet) et en passant sur le « lol » qui conclut l’insulte, je me dis que ce gagnant est arrivé sur le concours via un « référenceur de concours » (oui, il y a des sites qui référencent les concours sur tout et n’importe quoi, ainsi que les bons plans pour avoir des trucs gratuits) : comme Stédo dit qu’il a lancé ce concours à titre privé, je suppose que c’était un concours sur twitter, facebook ou autre réseau social… Et le gagnant ne me semble pas être susceptible d’être une personne qui suit Stédo et aurait eu connaissance du concours directement. J’ai plutôt l’impression de quelqu’un à qui on aurait dit « Il y a un concours lancé par un auteur de BD, suivez ce lien ».

Je me demande quand même ce que le gars a compris quand Stédo lui a dit : « Le colis avec la planche partira aujourd’hui ». Parce que je n’ai jamais entendu qui que ce soit appeler un album de BD une planche, moi.

Et puis… Une planche d’une série de BD de gags, ça veut dire qu’il a un gag complet, quand même, non ?

Tori.

Certes non, dans son cas précis.

Voire un concours de circonstances.

Les cons, ça ose tout…

Jim

Comme se plaindre d’avoir reçu une planche originale, alors qu’il voulait une BD !

J’imagine le gars qui se plaindrait que quelqu’un a dessiné et écrit dans son album s’il avait reçu un album dédicacé…

Tori.

Ah j’ai regardé quelques albums dans ma collection, que je ne regarde pas souvent ou pas depuis longtemps, et j’ai vu que certains auteurs ont saccagé la première page. Y en a même qui ont mis mon prénom, pour me rendre complice de leurs méfaits. Ah bravo !

Jim

T as écrit le tome 3 de cette série, non ?

Sourire

Non. Dans la série des flics.

Nan, mais des flics ou des gendarmes ?

C’est pas pareil ?

Sourire

Christine Villemin doit avoir un avis tranché sur leurs différences.