L'ÉTRANGE PETITE TATARI t.1-6 (Kanako Inuki)

Discutez de L’Etrange Petite Tatari

image

L’histoire continue sur sa lancée avec de nouvelles brimades pour Tatari et les malédictions qui y font suite.

On est toujours sur le concept d’une Tatari qui s’emploie à donner un peu de morale à ses camarades de classe qui sont pour le moins cruels!
La série dispose d’un graphisme toujours aussi bizarre et dérangeant.
En ce qui concerne l’histoire, pas de grand changement, on est toujours dans le système d’histoires indépendantes et il n’y a pas de changement dans la trame principale.

En bref, une petite routine s’est déjà installée dans ce second volume, et l’originalité passée du premier volume, on se lasse déjà ici.Espérons que le troisième volume sera synonyme de changement, à moins d’apprécier ce shéma narratif répétitif!

C’est bon j’ai corrigé. Faut vraiment que je trouve d’où ça vient ce truc !

Oui c’est vrai que ça la fait sur plusieurs critiques … :confused:

Sinon pour la critique, j’ai pas encore achetés le tome 2 mai j’ai hate et si c’est répétitif sa me gène pas trop …
Il a dut faire 2 tomes répétitifs puis après passer a l’action … enfin j’espère, mais c’est une bonne méthode.

je n’ai lu que le tome 1 mais c’est vrai que je redoute l’effet de répetition, car les petites histoires sont construites sur le meme schéma narratif…

image

Un bout de chemin est passé depuis la bonne surprise du tome 1 !

Les tomes 2 et 3 montraient déjà les limites de L’étrange petite Tatari, et le tome 4 ne fait malheureusement qu’accentuer le côté extrêmement répétitif du manga.

Une nouvelle fois, chaque chapitre voit la gentille et optimiste Tatari se faire persécuter par ses camarades de classe, et pour se venger, la jeune fille va leur lancer des sorts plus ou moins terribles.

Comme je l’ai dit plus haut, ce tome n’est pas mauvais, mais c’est une nouvelle fois très très répétitif, et on s’ennuie fermement par moments…et il y a encore trois tomes avant la fin !

Espérons vraiment que Kanako Inuki renouvelle son oeuvre. Car pour le moment, L’étrange petite Tatari se laisse lire, mais s’oublie aussitôt.

image

Toujours le même schéma: Tatari est brimée par ses camarades de classe ou par ses professeurs, et leur lance alors une malédiction pour se venger.
Cela dit, quelques éléments tentent de relancer la série: Tatari arrive enfin à se lier d’amitié avec deux personnes, en l’occurrence un professeur et une élève de sa classe. De plus, l’apparition d’un nouveau personnage important pimente un peu le tout: Kakeru Noroi, un jeune garçon lui aussi capable de lancer des malédictions, et qui n’hésitera pas à faire souffrir notre jeune héroïne. Mais la déteste-t-il réellement, ou en est-il amoureux ?

Malheureusement, ces petits bouleversements n’arrivent pas à effacer le côté très répétitif du manga. Tatari est toujours pleine de bons sentiments, limite niaise, et les petites leçons de morale à certains moments sont assez mal amenées et, au final, indigestes.

Malgré tout, les différentes malédictions sont toujours aussi sympathiques à voir.