L'ÉTRANGE VIE DE NOBODY OWENS t.1-2 (Gaiman/Russell)

[quote]L’étrange vie de Nobody Owens t.1

de P. Craig Russell d’après le roman de Neil Gaiman

Artistes invités : Jill Thompson, Michael Golden, David LaFuente, Kevin Nowlan, Tony Harris, Galen Showman, Scott Hampton, Stephen B. Scott

“Nobody Owens serait un garçon normal…s’il ne vivait pas dans
un cimetière, élevé par des fantômes, avec un gardien qui n’appartient ni au monde des vivants, ni à celui des morts.
De nombreuses aventures attendent le petit garçon dans le cimetière : un homme Indigo, un portail vers une cité abandonnée envahie par des goules, l’étrange et terrible Sleer… Mais à l’extérieur, Jack attend pour le tuer…”

SORTIE LE 20 MAI[/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

J’ai hâte…j’ai dévoré le roman et vu les artistes impliqués ici, ça va être super beau…

[size=150]Gagnez le tome 1 de L’Etrange vie de Nobody Owens grâce au concours Facebook ![/size]

La critique par Jack! est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Vache ! :open_mouth:

J’ai exactement pensé la même chose. A la fin de la lecture j’ai rêvé d’une adaptation du roman et de la bd par Anderson

Les grands esprits…

[quote]L’Étrange vie de Nobody Owens 02

Date de parution : 06/01/2016 / ISBN : 978-2-7560-6944-9
Scénariste : RUSSELL P. Craig, GAIMAN Neil
Illustrateur : RUSSELL P. Craig
Coloriste : KINDZIERSKI Lovern
Série : ETRANGE VIE DE NOBODY OWENS (L’)
Collection : CONTREBANDE

Résumé

La vie de Nobody Owens est étrange. Élevé dans un cimetière par des fantômes, il a pour père de substitution un vampire. Mais Nobody a grandi. tout comme la menace qui pèse sur lui depuis sa naissance. Le Terrible Jack aurait-il enfin retrouvé sa trace ? Est-ce que ses amis seront suffisamment puissants et malins pour le protéger ? Réponses et révélations sont au menu du second tome de ce diptyque. [/quote]

À noter que les deux tomes de L’étrange vie de Nobody Owens seront également disponibles en coffret à partir du 6 janvier.

Ce dont je vais parler est somme toute un détail, mais il me semble, en tout cas pour moi important.

J’ai souvent dit que de mon point de vue il faut traduire le nom de code des super-héros car ce sont souvent pour ne pas dire toujours des “noms programmatiques” …

[quote]…] Certains noms que l’on ne soupçonnerait pas à l’exemple de Natty Bumppo le héros de la Frontière de James Fenimore Cooper sont pourtant tout aussi programmatique.
Ce nom indique au travers de sa dualité onomastique : Natty = coquet/chic et Bumppo : to bump/heurter, to bump off/liquider ; la dualité qui animera ce personnage tout au long de ses aventures, tiraillé qu’il sera par une attirance romantique pour les grands espaces (la Wilderness) et sa mission civilisatrice. …]
Source
[/quote]

Il en est de même pour les titres.
Par exemple, certains titres programmatiques ou devrais-je dire des “titres allusifs” sont complètement ignorés lors de la traduction.
Cela dit ce n’est pas toujours facile non plus.

Ainsi All the President’s Men titre du film (et du livre dont il s’inspire) traduit par Les Hommes du président.

Dans sa version originale le titre fait allusion à une comptine (Lewis Carroll/De l’autre côté du miroir) :

*“All the king’s horses and all the king’s men
Couldn’t put Humpty Dumpty together again.” *

traduit parfois par :

“Ni les sujets du Roi, ni ses chevaux
Ne purent jamais recoller les morceaux.”

ou :

Tous les soldats du roi, tous les chevaux du roi
N’ont pu relever Humpty Dumpty et le remettre droit.

Et donc le titre original fait référence à inéluctabilité de l’entreprise des “hommes du président” (entre autres).

Vous me direz, encore faut-il saisir l’allusion, certes !
Toutefois si on ne laisse pas la possibilité de la saisir il y a peut de chance qu’on puisse le faire. :wink:

Bref, tout ça pour en venir au titre français de la BD dont on parle ici, et qui élimine purement et simplement la référence, me semble-t-il évidente (?) au Livre de la jungle de Rudyard Kipling dans sa version originale.

Mais ce n’est peut-être pas indispensable :question:
Et puis, est-ce que je ne coupe pas les cheveux en quatre ?
J’ai parfois l’impression de pinailler pour des détails dont tout le monde se moque. :slight_smile:

Hé Arty, tu fais de la retape entre ici et BDGest ! Change au moins une paire de lignes! :slight_smile:

En fait je voulais parler du tome 2 (là-bas), et en lisant les commentaires j’ai vu que quelqu’un parlait justement de la traduction du titre, ce pour quoi j’ai commenté ici ; je me suis dit que j’allais ajouter là-bas ce que je disais déjà ici.

Tu sais je crois comme Werner Heisenberg, que* la connaissance est une réaction en chaîne*. :wink:

Et c’est très bien, il y en a qui ne vont pas sur le forum de BDGest ici… :wink:

Pour ma part, je ne suis pas toujours partisan des traductions littérales pour les titres, quitte à perdre une référence. Celui choisi ici correspond vraiment bien, à mon avis, à l’histoire de Neil Gaiman…et je le trouve plus joli que “Le Livre du Cimetière”.

Tant mieux alors, d’autant que **Delcourt ** n’a fait que reprendre la traduction du titre du roman (Albin Michel) antérieur à la publication de la BD.

De toute évidence ce n’est de ma part pas un reproche, plutôt un regret, **Gaiman ** a une approche qui donne beaucoup de place aux écrivains qui l’ont précédé, et pour le coup celle-ci disparaît ici.

Mais il y a peut-être (je n’ai lu ni le livre ni la BD) un petit rédactionnel qui explique ceci aux lecteurs francophones.
Soit dans le roman soit ici dans les albums.

La critique par ginevra est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Parce qu’Albin Michel avait fait cet étrange choix (qui gomme comme je l’ai déjà écrit la référence à un classique de la littérature) sûrement.

Artemus dada,
au risque de te sembler idiote, tu penses au “livre de la jungle” comme référence?

J’ai réfléchi depuis l’écriture de mon avis et je crois qu’il y a une espèce de censure ou auto-censure des éditeurs sur les mots qui font allusion à la mort…
J’ai repensé à la BD grecque “le croque-mort” (bd-sanctuary.com/bdd/bd/4189 … oque-mort/) dont le titre original est “Le cadavre”!!

Les français seraient-ils plus délicats? :mrgreen:

[quote=“ginevra”]Artemus dada,
au risque de te sembler idiote, tu penses au “livre de la jungle” comme référence?[/quote]

Oui, j’en parle quelques commentaires avant

[quote]J’ai réfléchi depuis l’écriture de mon avis et je crois qu’il y a une espèce de censure ou auto-censure des éditeurs sur les mots qui font allusion à la mort…
J’ai repensé à la BD grecque “le croque-mort” (bd-sanctuary.com/bdd/bd/4189 … oque-mort/) dont le titre original est “Le cadavre”!!

Les français seraient-ils plus délicats? :mrgreen:[/quote]

Oui mais croque-mort fait aussi allusion à la mort. :slight_smile:

Je crains plutôt que dans certains cas malheureusement, l’allusion échappe tout simplement au traducteur, même si c’est difficile à croire.

J’ai une question bête mais, ne serait-ce pas un problème de droit sur le titre ? J’ai vu que le livre du cimetière existait déjà :
amazon.fr/Le-livre-cimeti%C3 … 2970044463

[quote=“Blackiruah”]J’ai une question bête mais, ne serait-ce pas un problème de droit sur le titre ? J’ai vu que le livre du cimetière existait déjà :
amazon.fr/Le-livre-cimeti%C3 … 2970044463[/quote]

Si c’est le cas, on peut utiliser un synonyme qui permet de garder l’allusion peut-être, non ?
Mais bon finalement c’est un détail, ce n’est pas cela qui va empêcher la BD de plaire (ou pas).

La critique par Jack! est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary