L'EXÉGÈSE DE PHILIP K. DICK vol. 1 (Philip K. Dick)

[quote]L’Exégèse de Philip K. Dick vol. 1 (Philip K. Dick)

Composée de milliers de pages de notes manuscrites, d’entrées de journal, de lettres et de travaux préparatoires, l’Exégèse constitue une part essentielle de l’oeuvre de Philip K. Dick qui, durant les huit dernières années de son existence, a cherché à donner du sens à ses expériences visionnaires de mars-avril 1974. D’une voix totalement libérée, qui va de la confession personnelle à l’érudition philosophique en passant par les récits de rêves, il y questionne, comme dans sa fiction, la nature de la réalité, la versatilité de l’espace et du temps et le rapport de l’humain au divin.

Présentée par Pamela Jackson et Jonathan Lethem au terme de plusieurs années d’étude et de transcription, annotée par de nombreux chercheurs, L’Exégèse de Philip K. Dick, qui comptera deux volumes en tout, est l’édition la plus aboutie du testament littéraire et intellectuel d’un écrivain reconnu aujourd’hui comme l’un des plus importants du vingtième siècle.

Broché: 764 pages
Editeur : J’ai lu (5 octobre 2016)
Collection : Nouveaux Millénaires
Langue : Français
ISBN-10: 2290111503
ISBN-13: 978-2290111505
Dimensions du produit: 23,7 x 4,9 x 16 cm
Prix : 39,90 euros

[/quote]

Annoncée depuis fort longtemps, publiée en version originale il y a 5 ans maintenant, cette “Exégèse” signée Philip K. Dick est une sorte de graal pour les amateurs de l’un des plus grand auteurs de l’histoire de la science-fiction.

Cette édition “raisonnée” (qui sélectionne, condense et corrige plusieurs milliers de feuillets rédigées par Dick sur plusieurs années), en deux volumes, est le fruit du travail de Pamela Jackson (que je ne connais pas) et de l’excellent Jonathan Lethem, romancier proche de Bret Easton Ellis, adorateur de l’oeuvre de Dick et accessoirement de comic-books (la reprise de “Omega The Unknown” en 2007 avec Farel Dalrymple, c’était lui ; il a également appelé un de ses livres “Forteresse de solitude”…).

Les plus fins connaisseurs du travail de l’écrivain ne seront pas dépaysés par ce qu’il entreprend ici ; tout son travail fictionnel post-printemps 1974 (où l’auteur traverse une profonde crise mystico-religieuse) porte la marque des thématiques qu’il explore ici sur un autre mode, de l’informelle “Trilogie Divine” à “A Scanner Darkly”, en passant par “Radio Libre Albemuth”.
Je viens de recevoir ce premier volume, absolument magnifique, et j’ai vraiment hâte de me plonger dans cette somme…

Et pour les curieux qui souhaiteraient en savoir plus sur cet ouvrage singulier, l’excellente émission “Mauvais Genres” de François Angelier sur France culture s’est largement penchée sur le sujet tout récemment, en s’appuyant notamment sur Pacôme Thiellement (collaborateur régulier d’Angelier sur l’émission), fin connaisseur de l’oeuvre de Philip K. Dick…
C’est par là :
franceculture.fr/emissions/mauvais-genres/metanoia-ou-lexegese-de-philip-k-dick