L'HOMME EST-IL BON ? (Moebius)

Discutez de L’Homme est-il bon ?

Recueil d’histoires courtes datant des années 1970, L’Homme est-il bon ? contient le récit qui lui donne son titre, histoire à chute jouant sur une polysémie, ainsi que « The Long Tomorrow », histoire écrite par le scénariste Dan O’Bannon (en deux parties), et quelques autres perles.

Couv_22233

La première version date de 1977. J’ai pour ma part l’édition de 1984, dans la collection « Jackpot ».

PlancheA_22233

Les histoires de ce recueil montrent un Moebius en pleine exploration, qui va imposer un style (design des architectures ou des vêtements, palette de couleurs) qui marquera durablement la science-fiction franco-belge : contemporain de Caza qui navigue dans les mêmes eaux, il est aussi une influence évidente de Bilal, qui fait ses premiers pas à la même époque.

PlancheA_26706

Comme tout recueil d’histoires courtes, l’ensemble est hétérogène, de bonne qualité mais parfois avec quelques facilités. On trouve aussi une ambiance « sexe, violence et humour à la con » qui caractérisait la bande dessinée dite « adulte » de l’époque.

PlancheS_4876

Jim

Dis-moi, tu ranges tes étagères ?

En gros, ouais. J’ai une pile de trucs achetés en vide-grenier et que je lis au fur et à mesure, et ils sont près de mon bureau. Quand c’est lu, c’est ensuite rangé. Et quand je passe devant les rayons, je relis un machin. Là, précisément, L’Homme est-il bon ?, je l’ai relu debout, devant la bibliothèque (parce que bon, c’est pas d’une densité écrasante, quoi…).

Jim

Ah ah ah, Jim lit à la sauvette chez lui, comme un gamin dans un supermarché ou une fniaque !

C’est surtout qu’il y a des bouquins même sur les deux fauteuils, donc pour s’asseoir, il faut faire de la manutention. Autant rester debout.

Jim

Le nombre de fois où ça m’arrive, ça, quand j’essaie de ranger…

Pour cette raison aussi, parfois, d’ailleurs…

Tori.

Les livres doivent être des sortes de gremlins : ils se reproduisent à une vitesse surnaturelle.

Jim