L'HOMME POSTHUME - Jake Hinkson (Gallmeister)

[quote]présentation de l’éditeur:
Les choses ont vraiment mal tourné quand Elliott s’est suicidé. Ou plutôt quand il a raté son suicide. Car après avoir été mort pendant trois minutes, le voici ramené à la vie. Sans avenir mais avec tous ses souvenirs. Et cette jeune infirmière un peu étrange qui prend soin de lui. Il n’a toujours rien à perdre alors pourquoi ne pas faire un bout de chemin avec elle, quitte à finir dans une impasse. Et vu les fréquentations de cette fille, il faut s’attendre au pire.[/quote]

Ce n’est qu’après avoir lu L’enfer de Church Street,son 1er roman en vf, que j’ai appris que Jake Hinkson avait rompu la tradition familiale en ne se consacrant pas à la religion comme son père,son frère ou son oncle. Mais avoir baigné dans cet environnement pendant près de 30 ans laisse des traces et pour son 2ième roman Jake Hinkson nous ramène une nouvelle fois à Little Rock dans l’Arkansas et surtout à la religion.
Elliott,pasteur plus que contrarié, décide de mettre fin à ses jours.Amené à l’hôpital il meurt,son dernier regard accroche le tatouage en forme d’étoile de Félicia une infirmière. Il meurt mais est ramené à la vie au bout de 3 minutes. Là ce n’est plus seulement son regard qui s’accroche à Félicia,c’est lui tout entier et il se retrouve très rapidement embarqué dans une histoire de braquage qui sent immédiatement le plan galère.
une histoire moins loufoque,mais sans doute plus personnel, que le précédent et dont la brièveté,environ 160 pages, ne laissait pas supposer 2 parties aussi distinctes. Une 1ère partie où l’on nous présente les participants du casse et où surtout Jake Hinkson,à travers les échanges entre Elliott et Stan the Man, règle ses comptes avec la religion et une 2ième où de nouveaux personnages arrivent et dont le dénouement très ouvert pourrait en frustrer quelques uns.
Un bon roman,agréable à lire, il manque néanmoins un tout petit quelque chose pour que cet homme posthume marque vraiment les esprits