Liar Game volume 8 (Tonkam)

Fin de la partie d’Akiyama et intégralité de la partie de Nao, dont on découvre le jeu correspondant : une roulette fixe. Comme d’habitude, j’ai trouvé les manoeuvres des personnages fascinantes, car je suis bien loin d’être suffisamment maligne pour les découvrir. La narration des parties par contre devient franchement répétitives : on a le point de vue de l’adversaire qui jubile en croyant gagner, puis au dernier moment on découvre que c’est Akiyama et cie qui ont gagné en fait, et à ce moment-là ils expliquent leur manoeuvre (généralement à Nao, une bonne cruche à qui il faut tout expliquer, comme ça le lecteur comprend aussi). Je continue de trouver ce manga excellent, cependant je commence à songer qu’il serait bien qu’il se rapproche bientôt de son terme.