Life volume 19 (Kurokawa)

Cette histoire tragique et intense commence à toucher à sa fin et l’on se trouve en plein dénouement. Les sentiments sont exacerbés et très intenses, et la mangaka comme d’habitude possède un trait certes brouillon mais néanmoins d’une expressivité hors normes, si bien que la lecture prend aux tripes. Malgré sa dureté, ce manga n’est pas franchement réaliste, notamment par les prises de conscience provoquées qui n’existent en principe pas dans la réalité, mais ce final dantesque et fantasmé n’en reste pas moins très émouvant. Une sacrée leçon en fin de compte.