LIGHT BRIGADE (Peter Tomasi / Peter Snejbjerg)

L’éditeur Dark Horse comics réédite la mini-série Light Brigade à la demande du scénariste Peter Tomasi et du dessinateur Peter Snejbjerg.

Véritable succès critique publié originellement par DC Comics en 2004, Light Brigade raconte l’histoire d’un commando américain qui se retrouve mandaté par les puissances du paradis pour retrouver l’épée perdue de Dieu avant les soldats Allemands.

Déjà à l’époque, l’auteur de Batman & Robin faisait démonstration de sa capacité à alterner l’aventure à grand spectacle avec les histoires intimistes de ces troufions.

Le recueil sortira fin mars, agrémenté d’un supplément bonus comparant le scénario de Tomasi et les planches de Snejbjerg, pour la somme de 19,99$.

[size=150]INTERVIEW DU SCÉNARISTE PETER TOMASI[/size]

Liens
Le site de l’éditeur: darkhorse.com
Le blog du dessinateur: snejbjerg.com

J’avais beaucoup aimé la VF à l’époque de sa sortie :
france-comics.com/article.ph … ticle=2094

J’ai beaucoup hésité à l’acheter la première fois. Je crois que je vais me laisser tenter cette fois.

Ça ne m’avait pas impressionné à l’époque.
Faudrait peut-être que je relise…

Jim

Je suis carrément passé à côté à l’époque.

[quote=“Jim Lainé”]Ça ne m’avait pas impressionné à l’époque.
Faudrait peut-être que je relise…

Jim[/quote]

J’étais jeune et fou à l’époque. Et je n’avais pas encore lu de livre de Monsieur Lainé. Ma vision a peut être changé !

[quote=“soyouz”]
J’étais jeune et fou à l’époque. Et je n’avais pas encore lu de livre de Monsieur Lainé. Ma vision a peut être changé ![/quote]

Ouais, moi j’ai entendu plein de bien de tout ça, et je finis par me dire que c’est moi qui suis passé à côté de quelque chose. Comme je l’ai quelque part sur les étagères, je le ressortirai à l’occasion… Mais c’est pas pressé non plus…

Jim

J’ai donc relu.
Bon, c’est pas mal.
Rien de prodigieux non plus.
Un pitch pas mal (des anges se foutent sur le museau en profitant du bazar généré par la Seconde Guerre mondiale, qui leur permet d’accéder à des endroits d’ordinaire plus inaccessible). C’est pas mal, un peu convenu (tiens, Longin fait une apparition), très bourrin. Et je suis toujours un peu gêné aux entournures par ces histoires qui prennent le théâtre des pires horreurs idéologiques du XXe siècle comme toile de fond d’intrigues mystico-fantasy.
Le récit est pas mal, mais la caractérisation est un peu rapide, et surtout le dessin de Snejberg, très narratif, ne permet cependant pas de bien distinguer les différents personnages. On s’attache encore et surtout à l’athée, qui bénéficie de toute l’attention de Tomasi et d’un traitement graphique un peu plus original. Mais c’est une pratique facile. J’aurais bien aimé qu’autant d’attention soit portée à un personnage de croyant animée par une foi sincère, pour voir ce qu’ils auraient pu en tirer.
Un déroulement en mode Alamo, avec son lot de bastons bourrines, d’effets gore qu’affectionne Tomasi. Je l’aime bien, comme scénariste, mais bon, il sait pas faire dans la dentelles. Et comme Snejberg dessine les méchants un peu tous pareils, on a parfois des bastons qu’on croit importante alors qu’en fait, le personnage affronte un méchant secondaire, un sbire.
À la fin, il reste le sentiment d’avoir suivi un gros récit blockbuster avec quelques moments de finesse, quelques belles répliques, mais un montage un peu mollasson.
Dans l’ensemble, c’est bien.
C’est pas génial.

Jim

PS : J’ai feuilleté la réédition Dark Horse lundi, et j’ai constaté que les références aux comics DC ont été conservées. Rien n’obligeait à les enlever, mais j’avoue m’être posé la question en lisant la version DC que j’ai, et j’ai profité d’un passage chez un libraire pour vérifier.

[quote=“Jim Lainé”]
Un déroulement en mode Alamo, avec son lot de bastons bourrines, d’effets gore qu’affectionne Tomasi. Je l’aime bien, comme scénariste, mais bon, il sait pas faire dans la dentelles. [/quote]

Pourtant, il est capable de faire des épisodes mémorables dans Batman et Robin (notamment le “nuff said” d’après la mort de Damian)

[quote=“soyouz”]

[quote=“Jim Lainé”]
Un déroulement en mode Alamo, avec son lot de bastons bourrines, d’effets gore qu’affectionne Tomasi. Je l’aime bien, comme scénariste, mais bon, il sait pas faire dans la dentelles. [/quote]

Pourtant, il est capable de faire des épisodes mémorables dans Batman et Robin (notamment le “nuff said” d’après la mort de Damian)[/quote]

Oui oui.
Même si ça reste un peu noyé dans le brutal et le gore. Il aime bien quand ça saigne.
Et je ne suis pas convaincu par ses sagas qui traînent : l’arc avec Two-Face, c’est sympa, mais c’est un peu long.

Jim